Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

.kkrieger

FPS

.kkrieger chapitre I

Croyez vous possible de faire tenir un FPS en vrai 3D, avec des décors somptueux, des monstres, des armes, de la musique et des sons et qui commence par un petit clip vidéo dans moins de 100 ko ? Si, c'est possible. La preuve par .kkrieger, développé par les programmeurs allemand de .theprodukkt.

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

.kkrieger chapitre I

FPS (Démo technique)

Windows

*

 

Je ne résiste pas à la tentation de vous proposer cette petite chose au nom bizarre, qui commence par un point. Bon, ne vous attendez tout de même pas à l'équivalent d'un Doom III. Le jeu n'offre qu'un seul niveau comportant quelques salles et vous en viendrez à bout en 15 minutes. Par contre, à ma connaissance, personne n'avait jamais réussi avant .theprodukkt à nous en donner autant dans un si petit volume. Du reste les programmeurs ont gagné un prestigieux concours, en 2004, en récompense de ce travail qui leur a tout de même pris deux ans.

Pour tout vous dire, .kkrieger est une démo technique illustrant les avantages de la programmation procédurale. En clair cela consiste ici à demander à des algorithmes de générer le décor et les objets 3D, le son et la musique, tout en fait. Aucune image n'est utilisée pour produire les textures du jeu, car la création d'une arme aurait probablement occupé à elle seule une bonne centaine de ko. Magnifique démonstration.
Qui est resté isolée alors que trois chapitre étaient initialement prévus. Mais 10 ans plus tard il est illusoire d'attendre les deux autres.

 
 

Le jeu

Télécharger l'archive du jeu sur le site des auteurs. Copiez la dans un dossier et décompressez la. Lancez le fichier pno0001.exe.
Il arrive souvent que le programme se plante au démarrage, parfois même deux ou trois fois de suite. Insistez car il finit toujours par démarrer.
Il arrive aussi que certains anti-virus le considèrent comme un indésirable. Si c'est le cas pour vous, désactivez provisoirement votre protection. Vous ne risquez rien, ce problème est connu.
Une fois que le programme est lancé, il commence par prendre un bon moment pour générer les éléments du jeu. C'est l'inconvénient de la programmation procédurale. Puis le jeu se lance et affiche un clip vidéo et enfin un menu des plus simples : vous ne pouvez que jouer, consulter les crédits ou quitter le jeu. Pas de paramètre à régler, rien pour reconfigurer les contrôles, pas de fioriture. 96 ko ça ne permet pas tous les luxes !
Après, vous verrez, c'est un petit FPS bien classique. Déplacez vous avec les touches WASD, visez et tirez avec la souris, sautez avec Espace et choisissez vos armes avec les touches 1 à 5.

Ce que j'en pense

Servis par des jeux de lumière subtiles, les décors sont superbes même si, selon les standards d'aujourd'hui, le tout manque évidemment de finesse. Il y a eu un vrai travail de pro, c'est clair.
Les monstres sont moins convaincants et sur le plan purement ludique, on aura vite fait le tour. Ce n'est pas très nerveux. On avance lentement. Les monstres aussi sont lents. Et stupides. Quant au bruit de nos pas, ce n'est pas le point fort du jeu. Mais je pense que la plupart iront quand même jusqu'au bout sans déplaisir. Et puis 96 ko, sur votre disque dur ça ne mange pas de pain...

Note : *

Une remarque à ce sujet. En tant que jeu, .kkrieger n'est qu'une friandise vite dévorée. S'il fallait noter la performance technique ce serait bien sûr bien davantage. Mais ce n'est pas notre propos...

Rob Rob, janvier 2015





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();