Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Conversions de Doom II

FPS

Les « conversions » de Doom II

Une conversion de Doom II est un jeu qui utilise le moteur et le gameplay habituel de Doom II mais propose sa propre histoire et des ressources (graphismes, décors, niveaux, objets et personnages) en partie ou totalement nouvelles.
Certaines conversions offrent un scénario et des cartes inédites mais conservent l'essentiel des armes, objets et personnages du jeu. C'est le cas pour le duo Final Doom, constitué de TNT : Evilution et de The Plutonia Experiment.
D'autres projets ont consisté à créer de A à Z un nouveau jeu, en renouvelant tous les éléments physiques de Doom. On parle alors de Conversion totale. HacX et Chex Quest en sont deux parfaits exemples.

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

TNT : Evilution
Plutonia Experiment
HacX

Chex Quest 1,2 et 3

FPS

Toutes versions de Windows / Mac / Linux / Unix, avec Doomsday.
Wds seulement avec Zdoom

***
***
**

***


Il y a des quantités de conversions partielles ou totales mais peu offrent le niveau de qualité des quatre que je viens de citer. Ils ont par ailleurs un autre avantage majeur : ils font partie de la liste de jeux pris en charge par le port Doomsday, le meilleur moteur de rendu ayant remplacé le très vieux doom engine initial. Grace à Doomsday il est possible de jouer à ces jeux avec un rendu graphique considérablement amélioré.

Pour l'essentiel, ce que nous avons dit pour Doom vaut pour les deux jeux de Final Doom, pour HacX et pour Chex Quest. Reportez-vous donc à cette page du site si vous souhaitez en savoir plus.
Pour utiliser les jeux avec Doomsday, reportez-vous à cette page...



Sommaire

Final Doom (TNT : Evilution et
Plutonia Experiment)
HacX
Chex Quest
Chex Quest 2 & 3


Final Doom

Développés par la Team TNT de Milo et Dario Casali, Final Doom comprenait deux jeux,  TNT : Evilution et The Plutonia Experiment, chacun dotés de 32 niveaux inédits. Ils ont été distribués en tant qu'Add-on officiel par ID-Software. Bien que réemployant la quasi-totalité des ressources de Doom II, ces deux nouveaux jeux sont d'une qualité comparable au premier opus. Les frères Casali avaient bien du talent, ce qu'ID-Sotfware a très bien compris. Les cartes sont complexes et sophistiquées et les deux jeux très équilibrés et prenants. Et assez difficile, même au niveau le plus faible.

 
 

Téléchargement et aide

Vous pourrez télécharger le fichier wad de TNT : Evilution et celui de Plutonia Experiment sur cette page du site Doom4Ever. Vous n'obtiendrez que des fichiers wad. Vous devrez donc impérativement les utiliser avec Doomsday.

Vous pourrez occasionnellement vous trouver bloqué dans le jeu. Dans ce cas une aide sous forme de vidéo pourrait vous êtres utile. Pour TNT, regardez cette page et pour Plutonia celle là.
En cas d'absolue nécessité bien sûr.



HacX


HacX (prononcer "hacks") est une conversion totale de Doom II  réalisée par un petit studio indépendant, Banjo Software, à partir d'une commande tardive d'ID Sofware pour un nouvel add-on commercial de Doom II. Banjo avait reçu 5000 dollars pour ce développement. Le jeu ne rencontra aucun succès car le temps que Banjo développe HacX, la technique avait fait un bon, notamment avec l'arrivée des jeux bénéficiant de l'accélération 3D comme Quake. Par ailleurs Banjo, il faut bien le dire, n'avait pas le génie de TNT pour réaliser les décors et ce HacX s'est révélé nettement en dessous de Doom II et des deux add-on officiels, TNT et Plutonia. Le jeu est alors tombé dans le domaine public, devenant totalement freeware.

 
 

Ce que j'en pense ?

HacX est un jeu de grande ampleur, qui pourra vous mobiliser de longues heures, sans déplaisir. Mais il a un petit coté amateur qui perdure même après que de nombreuses erreurs aient été corrigées au fils du temps (le jeu a connu encore assez récemment une ultime évolution) ; car les décors manquent et manqueront toujours du génie dont ont fait preuve les développeurs d'ID pour Doom et de TNT pour les deux premiers add-on officiels.
Certains niveaux psychédéliques, heureusement rares, m'ont aussi particulièrement rebuté. Dotés de couleurs criardes et d'effets très en vogue dans les années 80, complexes et largement ouverts, vous y passerez bien plus de temps que vous ne voudriez.



Téléchargement et aide

Télécharger HacX sur cette page du site officiel.
Sélectionnez le premier item, le fichier HacX 1.2 IWAD. Vous n'obtiendrez qu'un fichier wad, vous devrez donc impérativement utiliser le jeu avec Doomsday.
Vous remarquerez qu'il y a d'autres téléchargements sur cette page, notamment des aventures autonomes comme Nostromo. Mais je n'ai pu les faire fonctionner avec Doomsday. J'ai réussi à en faire tourner certains avec d'autres ports Doom mais ça ne vaut pas le travail nécessaire.
Pour vous aider, si nécessaire, ces solutions en vidéo.


Chex Quest

Ce jeu est une petite friandise à grignoter sans déplaisir. Son histoire est assez surprenante. Il a été développé par le studio Café Numérique à partir d'une commande d'un groupe agro-alimentaire, qui souhaitait relancer l'une de ses marques, les céréales Chex. Il a été diffusé gratuitement sous la forme d'un CD présent dans les boites de céréales. Ce fut la première fois qu'un jeu était utilisé comme moyen de promotion et l’opération a été un succès. Du jour au lendemain, la marque a enregistré une progression de 200% de ses ventes !
Aujourd'hui, Chex Quest est totalement freeware.


Ce que j'en pense ?


Si vous êtes un habitué des jeux de type Doom, Chex Quest ne vous mobilisera qu'une heure, ou guère plus. Le jeu ne comporte que 5 niveaux, tous assez faciles. Comme les céréales Chex étaient destinées principalement aux enfants, les aspects ultra-violents de Doom ont été supprimés. Ici vous devrez délivrer votre planète Bazoik des vilains Flemoïds, extraterrestres vert vif présents tout au long du jeu sous 4 ou 5 formes différentes, pas plus. En fait vous ne les tuez pas ; vos armes servent à les renvoyer chez eux, ce qu'ils font après avoir crié ouille-ou-ouille ou aï-a-aï... Vous ne chercherez donc pas leur corps sur le sol comme dans les autres jeux.

Bien sûr vous devrez tout au long de l'aventure ramasser des armes et des munitions et restaurer vos points de vie en mangeant... des fruits et des céréales, bien sûr !

Les décors, très fins, très réussis, s'éloignent résolument des canons habituels des jeux doom au proft d'un design beaucoup plus proche du dessin animé...

Ce style cartoon, la violence modérée, la facilité du jeu destine plus particulièrement ce Chex Quest à des joueurs préadolescents. Ce qui ne m'a pas empêché d'y jouer jusqu'au terminus.

Vous téléchargerez le jeu sur cette page. C'est le jeu complet avec tous les fichiers pour jouer avec DoxBox. Si vous utilisez Doomsday, prélevez le fichier chex.wad et jetez tout le reste.
Vous trouverez sur cette autre page le wad de Chex Quest, accompagné de celui de Chex Quest 2 (qui n'est pas pris en charge par Doomsday malheureusement).


Chex Quest 2 & 3

Chex Quest a eu deux suites, baptisées naturellement Chex Quest 2 et Chex Quest 3. Doomsday ne les prend pas en charge mais, surprise de dernière minute, j'ai mis la main sur une archive qui contient les trois épisodes réunis dans un même programme et fonctionnant grâce à Zdoom, un autre port de Doom.  

Ce que j'en pense ?

Les deux nouveaux épisodes sont dans la même veine que le premier. Relativement courts et faciles, bien que second épisode soit un peu plus difficile que le premier et le dernier un peu plus que le second. Les décors sont entièrement nouveaux et tout aussi réussis, avec une proportion assez importante de lieux à l'air libre. Globalement, ce qui a été dit de Chex Quest est valable pour les deux derniers épisodes. La qualité est toujours là. Dans les égouts et catacombes, vous noterez la gestion réaliste de la lumière, les lointains s'enfonçant très vite dans le noir, comme si vous n'éclairiez qu'à quelques mètres devant vous.

Par contre le port Zdoom est nettement inférieur à Doomsday. Principal inconvénient : vous ne pouvez pas diriger votre regard vers le haut ou le bas, comme pour le Doom d'origine. Et la palette d'effets graphiques est un peu plus restreinte. La carte aussi est moins pratique, avec ses couleurs ternes et ses faibles contrastes. A part ça, c'est plutôt pas mal. Et il y a un avantage : pas d'installation compliquée, pas de frontend. Les trois wad ont été encapsulés dans le programme qu'il suffit de lancer. Le menu principal vous permet ensuite de choisir l'un des trois épisodes.

Téléchargement et divers

Vous trouverez l'archive sur cette page du site Médiafire.

A la première utilisation, le programme se met automatiquement en plein écran. Il est possible de choisir une résolution élevée mais vous n'aurez pas l'impression d'une image plus fine...

Personnellement j'ai préféré passer en mode fenêtré en choisissant une résolution moyenne au ratio 16/9, que Zdoom gère très bien. L'image paraît plus fine et on voit moins les défauts.
Choisissez aussi vos touches. Prenez-en une pour sauter et une autre pour courir car à certains moments vous devrez aller très vite à une porte après avoir activé un mécanisme.

Notes :

TNT : Evilution ***
The Plutonia Experiment ***
HacX **
Chex Quest 1,2 et 3 ***

Rob Robinson, juillet 2015





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();