Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Flipper : les techniques pour mieux jouer

Autres jeux > Les flippers

Flipper : les techniques pour mieux jouer


On peut jouer au flipper sans ou avec peu de technique. Mais pour faire de bons scores, il faut maîtriser certaines techniques. L'utilisation des flippers appelle par exemple quelques remarques.

Jamais les deux flipper levés en même temps!


Pour commencer, il ne faut jamais lever les deux flippers en même temps. Lorsque la bille arrive depuis l'espace au dessus, il est nécessaire d'évaluer sa trajectoire. Si elle vient droit sur l'un des flippers, on attend le contact avant d'actionner uniquement ce flipper, pour la renvoyer.
Personnellement, je n'ai jamais non plus les deux flippers baissés. En fonction de l'endroit où se trouve la bille, je lève un flipper et abaisse l'autre. Grosso-modo lorsque la bille passe à gauche je lève le flip gauche et abaisse le droit. Je fais l'inverse s'il passe à droite. C'est peut-être plus une manie qu'une technique, mais j'ai le sentiment qu'on est mieux prêt avec des flips en position antagoniste.

Les amortis

Lorsqu'une bille arrive droit sur un flip, il est possible de l'amortir, voire de l'arrêter. C'est impressionnant à voir et pas très facile car ça se joue au centième de seconde. Le principe : une fraction de seconde avant que la bille ne touche le flip on le lève. Si la bille avait la bonne vitesse, si on a fait le geste au bon moment, si, si, si...  la bille peut-être arrêtée net.
Voir en vidéo des exemples d'arrêts amortis.




La passe

Si une bille vient vers un flipper mais menace d'en toucher l’extrémité, il suffit souvent de lever le flipper un peu avant l'impact, la bille le touche et rebondit jusqu'au flipper opposé - à condition qu'il soit resté en position basse.
Il y a des quantités d'autres techniques pour faire passer la bille à l'autre flipper. Par exemple donner un minuscule coup de flip ou bourrer la table vers l'avant et de coté...

Autre technique de passe utilisable lorsque la bille tombe à bonne vitesse dans un couloir et se dirige vers un flip : en levant ce flip la bille s'en sert comme d'un tremplin pour faire un bond vers l'autre flip qui va la ramasser et la contrôler.

L'intérêt de faire des passes? Donner la bille au flip qui a quelque chose d'important à faire, comme par exemple de descendre la dernière cible d'une rangée.

Le contrôle de la bille

Cela nous amène au contrôle de la bille, possible lorsqu'elle arrive à faible vitesse.
Si elle arrive par un couloir d'écoulement, lever le flip et le laisser levé. La bille s'installe dans le creux, à l'articulation du flipper. On peut réfléchir à ce qu'on va faire.
Si elle arrive par le haut, lever le flip pour la capturer.
Après, baisser le flip et laisser couler la bille jusqu'à la position qui va permettre de renvoyer avec le bon angle pour atteindre un objectif quelconque: rampe, cible, trou...
Vous aurez bien sûr remarqué que plus la bille s'approche du bout du flip plus l'angle de sa trajectoire par rapport à l'axe longitudinale du flipper sera aiguë. Autrement dit, en amenant la bille vers le bout du flip, vous atteindrez les éléments les plus bas de la table, en particulier les blocs de cibles ou l'entrée d'une rampe.


La fourchette


La fourchette est très utile lorsque la bille menace de passer entre les deux flippers. C'est vraiment la technique de base, celle qu'il faut maîtriser. Il m'arrive d'en faire des dizaines par partie. Concrètement la fourchette consiste, lorsque la bille est tout près de passer, en deux coups violents sur les boutons du flipper, décalés d'une petite fraction de seconde, en commençant par le flipper le plus proche de la bille. Le premier coup déplace légèrement la table. Comme la bille reste sur sa trajectoire, cela équivaux à la rapprocher du flipper, qu'elle touche légèrement ; elle rebondit vers le flipper opposée. Le second coup produit le même effet : le léger déplacement de la table dans l'autre sens rapproche la bille du second flipper qui la renvoie aussitôt.  C'est une manœuvre extrêmement rapide qui demande une bonne coordination et de l'entraînement. Mais ça vient assez vite. Et c'est presque magique !

Il ne vous a pas échappé que cette technique nécessite un bourrage latéral. Or exécuter une fourchette avec bourrage sur un ordi n'est pas très facile. Ainsi sur beaucoup de flippers simulés il est très rare de réussir une fourchette. C'est le cas par exemple avec la série des 3D Ultra Pinball.
Curieusement on en fait à la pelle avec Virtual Pinball ou Futur Pinball et quelques autres flippers. Mon hypothèse est que les programmes interprètent certaines situations et effectuent le bourrage pour vous, sachant que vous êtes en train d'effectuer une fourchette. Je ne vois pas d'autre explication.

Voici une vidéo qui récapitule un peu tout ça...


Le bourrage


Le bourrage est utile à deux choses : premièrement à mobiliser les éléments réactifs du flipper; deuxièmement à influer sur la trajectoire de la balle.
Le bourrage peut-être effectué latéralement, de chaque coté du flipper, ou longitudinalement mais seulement d'avant en arrière.

Mobiliser les éléments réactifs.

Prenons un exemple : après avoir rebondit un moment entre les champignons, les rampes d'écoulement du haut de la table et des rangées de cibles, vous voyez que votre bille perd de l'énergie et ne vas pas tarder à descendre vers le bas. Or il est généralement payant que la bille reste le plus possible en haut. Plus de champignons heurtés, plus de cibles touchées, plus de couloirs traversés signifie plus de points et plus de bonus.

Autre exemple : la bille va descendre vers le bas mais va heurter au passage une paroi inclinée, cas assez fréquent. Un bon coup de bourrage au moment du heurt va accroître le rebond de le balle et lui permettre d'aller heurter un champignon ou un slingshot qui va lui redonner de l'énergie et la renvoyer dans le jeu.

Influer sur la trajectoire de la bille

Quelques situations fréquentes : parfois, on voit que la trajectoire de la bille la fera passer exactement entre les deux flippers et qu'il ne sera pas possible de la rattraper avec une fourchette. Dans ce cas, si elle n'est pas trop rapide, à l'approche de la bille, donner un grand coup latéralement sur la table de manière à la pousser vers un flipper. Comme en général c'est assez fin et que la bille touche le bout du flip, il faut continuer avec une fourchette classique. Sur l'ordi, il faudra utiliser les touches de bourrage latéral, si elles existent, ce qui demande un peu d’entraînement.
Le problème de cette technique c'est qu'elle risque fort de provoquer un "tilt". Il faut bien connaître la table pour savoir quelle dose de bourrage elle peut supporter. Car le tilt non seulement fait perdre la bille mais aussi, toujours, le bonus accumulé.

Sur la plupart des tables vos flippers sont surplombés par un îlot triangulaire équipé de slingshots très sensibles. Dès qu'une bille les touches, même à faible vitesse, elle est renvoyée vers l'autre îlot qui le renvoie à son tour... Ce mouvement de pendule à tendance à mal finir. Vous n'avez pas de contrôle sur la bille et généralement, après une ou deux passes, celle-ci menace de passer par dessus les îlots pour tomber dans les couloirs d'écoulement latéraux. La configuration de cette zone fait que le plus souvent la bille emprunte le couloir extérieur. Soit elle est perdue, soit une porte la guide vers un relanceur qui remet la bille en jeu, mais au prix de la perte de cette sécurité.
La technique consiste à donner un bon coup de bourrage vers l'avant pour obliger la bille à toucher la crête de l’Îlot. Soit elle ne franchit pas la crête et, ayant perdu de l'énergie, elle rebondit vers vos flips ; soit elle passe mais, en perte de vitesse également, elle tombe dans le couloir intérieur qui la ramène vers vos flips.

Autre cas fréquent: à la sortie d'un trou ou d'une boucle une bille dont la vitesse est lente est renvoyée vers les slingshots des îlots triangulaires. Avant qu'elle sorte de la boucle ou au moment où elle sort du trou, donner un grand coup de bourrage latéral, pour lui faire perdre de l'énergie et l'obliger à couler vers vos flips plutôt que d'aller rebondir sur les slingshots.


Bien connaître la table pour faire des points

Pour faire un bon score, il ne suffit pas de durer longtemps. Il faut bien étudier la table sur laquelle on joue, afin de tirer partie de tout. Essayer d'identifier ce qui rapporte beaucoup de points. Lorsque la balle tombe dans un trou, regardez si ça paye bien et si oui, revenez y aussi souvent que possible. Repérez les avantages particuliers comme le spécial ou l'extra-ball. Vous obtenez l'un ou l'autre après avoir complété une séquence particulière. Le spécial est un très fort gains de points, tandis que l'extra ball est une bille de rechange que vous obtenez lorsque vous perdez votre bille courante. Souvent, les joueurs obtiennent par hasard le special ou l'extra ball. Il est beaucoup plus intéressant de connaître l'enchaînement nécessaire pour les obtenir. Parfois c'est indiqué sur la table  (ou dans un lisez-moi), souvent sommairement et/ou en anglais.

En général, faire tomber les cibles et viser tout ce qui fait monter le bonus est une tactique payante. Souvent, une fois que toutes les cibles sont tombées, elle réapparaissent et le bonus est doublé, puis triplé... Les ¾ des cibles tombent assez facilement mais il y en a toujours une ou deux qui restent et sont très dures à abattre. Vous remarquez que ce sont tout le temps les mêmes, généralement les plus basses. Le dernier tiers inférieur d'une table est toujours plus difficile à atteindre en visant.  

Récupérer un bille déjà perdue

Il y a différentes techniques de bourrage, certaines très peu appréciées des tenanciers de bar ou de salles d'arcade, pour récupérer une bille qui descend dans un couloir d'écoulement latéral. Si la bille n'a pas trop de vitesse, un bourrage vers l'avant au bon moment peut suffire à faire remonter la bille vers l'un des flipper. Regardez cette vidéo (évitez le bavardage, en anglais de surcroît, en allant tout de suite au dernier tiers de la séquence, qui se passe de commentaire :



Si la bille va très vite c'est plus difficile. Un déplacement brutal du flip au moment où la bille va passer le trou peut sauver la bille. Regardez sur la vidéo suivante :



Anecdote : un jour que j'effectuais avec succès cette manœuvre dans un bar (je devais être en 3ième), le tenancier de l'établissement a débranché le flipper. Comme je protestais vigoureusement et le traitais peut-être de con (je ne me souviens plus très bien) il me filait une super baffe et me balançait dans la rue. 15 secondes plus tard, mon cartable suivait le même chemin...
Par la suite il est devenu très difficile de réussir cette manœuvre car les joueurs étant de plus en plus nombreux à la maîtriser, de petites barrettes métalliques sont apparues sur toutes les tables. Disposées sous les flips, elles empêchent les billes de remonter. Parallèlement le tilt est devenu beaucoup plus sensible.  

Ce ne sont que des exemples. Il y a 1000 configurations possibles pour chaque table. Il faut comprendre comment la bille réagit pour tirer partie du bourrage. Une fois connu ces éléments théoriques, l’entraînement vous permettra d'en tirer partie instinctivement de 1000 façons différentes.





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();