Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Heretic

FPS

Heretic - Shadow of the Serpent Riders

Je ne passerais pas trop de temps sur ce titre développé par Raven Software, qui n'est qu'un Doom se déroulant dans un univers d'Héroic Fantasy. Le moteur, le gameplay, l'interface, l'aspect général des décors, tout est identique, à quelques détails prêts sur lesquels nous reviendrons plus bas. Si ce jeu vous intéresse, référez vous donc à mon article sur Doom, car l'essentiel de ce qui s'y trouve est valable pour Heretic.
Heretic est utilisable avec le moteur Doomsday, qui rajeunit fortement les graphismes et le gameplay. En principe vous devriez aussi pouvoir le lancer avec le portage Edge. Pourtant j'ai eu beaucoup de problèmes lors de la révision de ce dossier sur les jeux Doom, avec la prise en charge des textures par Edge. En particulier cela ne marchait plus avec Heretic et Hexen. Mais il se peut fort bien que cela soit du à un matériel spécifique de la machine que j'ai utilisé pour le test et que vous ayiez plus de chance. Edge à l'avantage, tout en étant presque aussi performant que Doomsday, d'être plus facile à utiliser et très stable.
Au cas où, sachez que le jeu fonctionne à la perfection avec ZDoom, un portager plus rustique mais très robuste.


Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Heretic

FPS médiéval fantastique

Windows / Mac / Linux / Unix (version Dos sous DosBox)

**

 
 

Ce qui est nouveau

Voyons les quelques différences. En plus de l'univers médiéval fantastique, Heretic se distingue par la présence d'un menu d'inventaire. Au cours du jeu vous aurez en effet à ramasser des items qui décupleront provisoirement la puissance d'une de vos armes (bien pour affronter un boss) ou qui vous offriront un pouvoir temporaire, comme de voler, devenir pratiquement invisible ou encore invulnérable. Il y a également des objets à caractère pratique comme des flambeaux pour vous éclairer, des cartes détaillées des lieux, des sacs qui vont vous permettre d'augmenter la quantité de munitions que vous pourrez transporter...
Pour utiliser un item il faut ouvrir l'inventaire (touche variable selon le portage utilisé) et se déplacer d'item en item avec les mêmes touches. Validez votre choix par Entrée (ou autre touche programmée).
Profitons en pour signaler l'existence de l'ovule de transformation de Torpol, qui change l'adversaire le plus coriace en poulet facile à éliminer. Une curiosité assez marrante.

Notez que l'interface propose une barre d'état assez jolie et plus imposante que dans les précédents jeux de la lignée. Certains préféreront toutefois l'escamoter, pour avoir une vision plus clair au devant. Ce que tous les portages permettent de faire.


Ce que j'en pense ?

Les limitations du jeu sont celles que nous avons déjà signalées pour Doom et Heretic n'ayant pas apporté grand chose de nouveau, l'intérêt d'y jouer peut apparaître limité, dans la configuration d'origine. Notons tout de même que les décors, compte tenu des limites de l'époque, sont riches et bien rendus. Et Raven Software a su utiliser au maximum les maigres possibilités du moteur Vanilla d'époque pour afficher des quantités de plateformes mouvantes et des volumes beaucoup plus complexes que dans Doom.
Il y a toutefois une autre raison pour laquelle je vous le propose : c'est qu'il va vous permettre de vous familiariser avec un univers que vous retrouverez dans une suite beaucoup plus inspirée, appelé Hexen – Beyond Heretic. Ce sera le chef-d'oeuvre de Raven Software, beaucoup plus novateur et difficile. Si vous voulez jouer à Hexen, faire un morceau de Heretic vous aidera (un peu).


Téléchargement, installation


Heretic, comme toute la série des Doom, n'est pas abandonware, malgré son age. Je vous propose le wad du jeu, en téléchargement, tout en vous préevant que vous devez en principe être propriétaire d'une licence du jeu d'origine pour y jouer.
Télécharger le wad d'Heretic ?
Vous trouverez par ailleurs le manuel en français sur cette page du site Abandonware France. Rappelez vous toutefois que vous n'utiliserez pas le jeu dans sa version d'origine mais en utilisant le fichier wad avec un portage (Doomsday, Edge ou Zdoom) qui en décuple les perfomances, tant du point de vue graphique que de l'interface, beaucoup plus largement paramétrable. Le manuel d'origine est donc en grande partie obsolète.



Note :
**

Rob Robinson, mai 2015 (révision de l'article en septembre 2017)





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();