Open Tal - Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Jeux de réflexion > Grands classiques

OpenTal 1.1, un Mikhaïl Tal like


OpenTal est un moteur d'échecs open source UCI adapté du moteur Rodent et développé par Brendan J. Norman dans le but d'imiter le style de jeu flamboyant du joueur d'échecs Letton Mikhaïl Tal.


Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Open Tal

Moteur d'échecs

Windows

******


Tal, qui a été brièvement champion du monde des échecs, produisait un jeu très tactique et très spéculatif, pariant sur le succès de sacrifices de pièces inattendus. Pas toujours avec succès. Son jeu était trop extrême pour qu'il se maintienne longtemps au sommet de la hiérarchie échiquéenne, mais les plus belles parties de Tal sont restées dans les anales et leur auteur à acquis le titre officieux de "roi des attaquants".

Open Tal imite avec beaucoup de véracité le style de son modèle humain. Il sacrifiera allègrement du matériel, transformera l'échiquier en un monde de chaos et exercera une pression sans répit sur la position adverse.
Comme pour le vrai Tal, ses évaluations ne sont pas toujours réalistes et cela lui fait perdre pas mal de point de Elo. Il se situe entre 2500 et 2600, performance très moyenne pour un moteur selon les critères d'aujourd'hui mais qui correspond quand même au niveau d'un grand maitre international. Cependant, Open Tal n'est pas fait pour affronter des moteurs mais des joueurs humains voulant avoir Tal comme adversaire.
Afin de parfaire le mimétisme, le moteur utilise comme bibliothèque d'ouvertures un livre constitué à partir des ouvertures pratiquées par le joueur Letton.



Téléchargement et installation

On trouve Open Tal ici :
http://www.pkoziol.cal24.pl/opental/

Téléchargez l'archive. Elle contient trois exécutables différents : "opental_x64popcnt.exe", "opental_x64plain.exe" et "opental_x32.exe".
PopCnt est un ensemble d'instructions des architecture SSE4 (Streaming SIMD Extensions 4) utilisées par certains processeurs Intel Core et Amd K10. Le PopCnt est censé apporter un léger avantage. Si vous ignorez si vos processeurs le prennent en charge ou pas, tentez d'installer d'abord la version Popcnt. Si ça ne plante pas, c'est que ça marche ! Sinon rabattez-vous sur la version standard pour système 64 bits "opental_x64plain.exe".
Sur les machines à architecture 32 bits, employez bien sûr la dernière version.

Open Tal fonctionne avec Arena, avec Lucas Chess et avec Crafty Chess Interface. Installation standard dans les trois cas hormis la question soulevée ci-dessus.

Installation dans Arena : menu "Modules", "Installer nouveau module" et allez chercher le fichier exécutable.
Installation dans Lucas Chess : menu "Outils", "Moteurs", "Moteurs externes" ; bouton "Nouveau" et allez cherchez le fichier exécutable.
Pour Crafty Chess Interface : menu "Moteurs", "Ajouter nouveau moteur" et allez chercher le fichier exécutable.


 


Configuration


Depuis Arena ouvrir "Module", "Module 1" et "Configurer". Voyons ce que nous avons:

Hash : 16 Mo c'est beaucoup trop peu. Si vous utilisez Open Tal à un bon niveau, vous avez intérêt à porter la taille de la table au moins à 32 Mo. Voire 64 Mo.

Threads : par défaut 1, portez-le à 2 ou 4 si vous avez 2 ou 4 coeurs. Attention : par "threads" il faut entendre "coeurs" et non strictement "threads". Si votre machine offre 8 threads pour 4 coeurs, la bonne valeur est 4 et non 8 !

Remarque : si Hash et Threads sont absent de la fenêtre de configuration c'est parce que Arena a prévu un réglage général pour tous les moteurs UCI. Pour y accéder : menu "Modules", "Gérer", onglet "Détails", puis onglet  "UCI". Réglez les paramètres d'ici pour tous les moteurs ou décochez les paramètres en question si vous préférez faire des réglages spécifique à certains moteurs.

MultiPv : Open Tal gère le MultiPv. Comme d'habitude la valeur par défaut est de 1, autrement dit il n'explorera qu'une piste à la fois, ce qui revient à désactiver le MultiPv.

Ponder : si vous activez la pondération, Open Tal réfléchira pendant que vous pensez à votre coup suivant, ce qui est un moyen détourné d'accroître sa force, en lui donnant plus de temps pour réfléchir...



UseBook et VerboseBook : ces deux choix doivent être cochés.  Concernant les bibliothèques Open Tal fonctionne de façon inhabituelle. Il va toujours commencer par ouvrir le répertoire "books" et lire le fichier "ph-tal2.bin". Cette bibliothèque d'ouvertures est spéciale car elle a été constituée à partir des ouvertures de Mikhaïl Tal. Il ne faut donc surtout pas la supprimer ou la déplacer !
S'il ne trouve pas une ouverture adaptée à la partie en cours, il lira ensuite la deuxième bibliothèque, "rodent.bin". Celle-ci vous pouvez la changer, il suffit de mettre une autre bibliothèque à l'extension "bin" dans ce dossier "books" (par exemple la bibliothèque "_31to80.bin", constitué avec des milliers de parties jouées entre 1931 et 1980) et de l'indiquer au moteur en utilisant le sélecteur de fichiers.

Time buffer :
ce paramètre n'est pas documenté. je suppose qu'il s'agit d'une mémoire tampon mais je ne sais pas à quoi elle sert exactement. La dernière version d'Open Tal étant très récente (2018), je suppose que la valeur par défaut est adaptée. Quoi qu'il en soit je l'ai porté à 15 puis j'ai joué une partie semi-rapide contre le moteur et je n'ai noté aucun problème.


Des paramètres manquent ?


Si certains paramètres importantes sont absents du menu de configuration - par exemple "Threads" et "Hash" ou "UseBook" - c'est certainement parce qu'Arena est paramétré pour régler ensemble tous les moteurs UCI. Voir ici à ce sujet.





Avec Lucas Chess : avant de lancer la partie et de sélectionner le moteur, menu "Outils", "Moteurs", "Moteurs externes", sélectionnez la ligne du moteur et bouton "Modifier". Les paramètres sont ceux que nous venons de voir pour Arena.

Remarque : les configurations de Lucas Chess sont propres à Lucas Chess. Elles ne contrarieront pas les choix faits pour Arena. Et inversement.

Open Tal fonctionne aussi parfaitement avec Crafty Chess Interface. Les paramètres par défaut du moteur conviendront à cette interface.



Régler la force du moteur

Moteur UCI, Open Tal est souple quant aux moyens de limiter sa force. Depuis Arena vous pouvez lui imposer un temps de réflexion par coup, une profondeur fixe, l'examen d'un nombre de noeuds déterminé ou bien un temps global pour toute la partie.

Remarque : Open Tal est utilisable pour l'analyse mais ce n'est pas vraiment le moteur idéal pour cet usage.  

Rob Rob, avril 2019



 




 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();