Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

SuperTuxKart

Les simulations > Simulations automobiles

SuperTuxKart

SuperTuxKart, ou STK,  est un fleuron du logiciel libre. Inspiré de la série des "Super Mario Kart", la première mouture date de 2004 et le jeu n'a jamais cessé, depuis, d'évoluer, tout en s'éloignant de plus en plus de son modèle. Il est, de plus, multiplateforme, et fonctionne indifféremment sous Linux, Mac OS, Windows, BSD et Solaris.
La version disponible au moment de la rédaction de cet article, la 0,81, date d'un an et a apporté beaucoup de modifications : nouveaux circuits, nouveaux karts, nouvelle arme, mise en place d'un tutoriel, d'un niveau de difficulté supplémentaire... sans parler d'une multitude d'améliorations générales... Au passage le mot "Enterprise" a été accolé à STK.

Une version 0,82 devrait sortir cette année, avec des améliorations au moteur physique et l'ajout d'une module de "replay".

L'avis de Louplem

J'ai demandé à Louplem, un adepte de "Super Mario Kart" de tester SuperTuxKart. Voici son avis :

SuperTuxKart est inférieur à Super Mario Kart dans beaucoup de domaines. On ne peut pas le nier et le contraire serait étonnant. Vous imaginez les équipes de pro que Nitendo fait bosser sur son fleuron ? Mais pour un jeu libre et gratuit, c'est quand même vraiment très bien. STK s'en sort en pompant sur le modèle, mais pas que : il cherche aussi à innover, à proposer ses propres modes de jeu, ses propres références, que ce soit pour les personnages, les objets, les armes ou les décors. Et ça fonctionne. Après un petit temps d'adaptation, je constate que la jouabilité est excellente. Le niveau "Débutant" est trop faible, d'après-moi. Mieux vaut commencer au niveau "Intermédiaire". Sauf peut-être pour une course "Suivre le meneur". Ce mode, spécifique à SuperTuxKart, est intéressant mais difficile. Pour celui là, mieux vaut peut-être commencer au niveau débutant... 

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

SuperTuxKart

Simulation automobile (arcade)

Windows

******

 
 

J'ajouterai personnellement que la navigation et l'usage des menus est facile, que les écrans d'aide sont clairs, concis et en français, que le programme s'adapte facilement à des configurations très différentes (puissance de la machine, taille de l'écran, système d'exploitation). Et, pour finir, qu'il ne consomme pas trop de ressources pour un jeu 3D, ce qui permet de jouer dans de bonnes conditions avec un simple ordinateur de bureau, une vieille machine ou un netbook.  


Les modes de jeu

Jeu solo

SuperTuxKart est un genre de Mario Kart, donc une course d'arcade à l'esprit cartoonesque, sans préoccupation de réalisme. Le joueur participe à des courses de 1 à 20 karts (au choix), au cours desquelles, en mode "Course simple", il doit collecter des armes cachées dans des paquets bleus (boules de bowling, boules en caoutchouc, ventouses, chewing-gum, gâteaux explosifs, tapettes, neuf en tout...), et des "zipper" de nitro, pour aller beaucoup plus vite un bref instant.

Vos adversaires disposent des mêmes armes, qu'il vous faudra donc éviter, dans la mesure du possible (petite astuce au passage : affichez la vue arrière un bref instant puis tirez pour utiliser vos armes sur les adversaires qui vous suivent).


Autre difficulté, les peaux de bananes. Par groupe de 3 en travers des circuits, elles vous ralentiront de trois manières différentes, si vous n'arrivez pas à les éviter : un peu avec un parachute, moyennement avec une ancre et beaucoup avec la bombe à retardement, si vous ne trouvez pas un adversaire à percuter, pour lui refiler le bébé avant qu'il n'explose.

Dans le jeu, vous améliorerez sensiblement vos chrono en apprenant à déraper, dans les virages serrés. Ce n'est pas par la conduite qu'on y arrive, mais par l'appuie sur une touche du clavier (ou sur un bouton de votre manette). C'est quelque chose qu'il faut absolument maîtriser pour progresser...


Il y a trois autres modes de course :
Le mode "Contre la montre", dans laquelle le joueur doit battre un record de temps, avec un nombre limité de zipper et pas d'objet à collecter.
Le mode "Suivre le meneur" : totalement inédit, il consiste à rester le plus près possible du joueur de tête (matérialisé par le texte « meneur ») sans le dépasser, et sans être dépassé. Périodiquement, le dernier kart est éliminé. Les paquets bleus et toutes les armes qu'ils peuvent cacher sont disponibles.
Le mode "Chercher les œufs" consiste à parcourir le circuit à la recherche de gros œufs bleus, qu'il faudra ramasser, dans un certain laps de temps.

Les trois premiers modes de jeu peuvent être joués soit dans le cadre d'une course unique, soit dans le cadre d'un championnat appelé "Grand prix". Dans ce cas, plusieurs courses se succèdent, sur des circuits différents et à la fin de chaque épreuve, jusqu'à la dernière, les différents joueurs évoluent dans un tableau de classement. Auparavant, les "Grand Prix" était accessibles depuis le menu "Jeu Solo". A présent, vous devez passer par le "Mode Histoire" (voir plus bas).

 
Multijoueur


Il n'est pas possible de jouer en réseau avec SuperTuxKart, pour le moment. Cette option majeure est prévue pour la version 0.9, c'est à dire pas avant un an au moins, à mon avis. En attendant, vous pourrez vous rabattre sur le jeu en "Multijoueur" sur écran partagé. On peut jouer ainsi à 2, 3 ou 4, sur le même écran. Sur les grands écrans que nous avons aujourd'hui, et compte tenu du fait que la vidéo sommaire du jeu ne demande pas trop de puissance machine, le jeu à 3 ou 4 peut se pratiquer de façon assez confortable. Il suffit de créer les joueurs et de connecter des manettes et des claviers. Puis, depuis le menu "Options", ajouter des manettes ou des "Configurations clavier". Qu'on pourra ensuite configurer à notre convenance.

Au sujet des claviers :
Il est pratiquement impossible de jouer à deux sur le même clavier. Par contre, vous pouvez connecter deux claviers, sur vos ports USB. Vous n'aurez qu'une seule contrainte : chaque joueur doit avoir un jeu distinct de touches pour jouer.
Il est clairement plus difficile de jouer avec un clavier qu'avec une manette ou un volant. Les joueurs qui héritent d'un clavier sont donc désavantagés. Pour leur laisser une chance, vous pouvez par exemple leur accorder quelques secondes d'avance...

Le mode "Multijoueur" apporte deux modes de jeux supplémentaires : "Combat 3 prises", match à mort contre vos adversaires, et "Football", dans lequel vous devez utiliser votre kart pour envoyer un ballon dans une cage de but.

Mode « Histoire »

Ce mode particulier est une mise en scène plus sophistiquée des "Défis" et "Grand Prix" des précédentes versions du jeu. Il y en a 23 en tout. Seuls quelques uns sont débloqués et jouables immédiatement. Les épreuves "Défis" peuvent être une course classique à gagner, un record de temps à battre ou une certaines quantité de nitro à collecter. Les défis réussis permettent de débloquer des circuits, des karts et aussi, nous l'avons déjà dit, les Grands Prix.

Quel que soit les modes de jeu, trois niveaux de force sont immédiatement accessibles :  "Débutant", "Intermédiaire" et "Expert". Depuis peu, il y a un niveau de difficulté supplémentaire, appelé "SuperTux". Mais il est verrouillé et ne sera accessible qu'après avoir réussi un défis du mode "Histoire".


Les extensions


Depuis le menu principal du jeu vous pouvez maintenant accéder directement à un grand nombre de modules à télécharger : nouveaux circuits, nouvelles arènes et nouveaux karts sont proposés ici. Ils se greffent automatiquement à votre version du jeu.
Vous trouverez davantage de modules sur le site STK Addons.

Dans le cas où vous souhaiteriez installer un module non accessible depuis le menu "Extensions" du jeu, il suffit de télécharger l'archive, de la décompresser et de copier les fichiers soit dans le dossier "data/karts", soit dans le dossier "data/tracks" du programme, à l'intérieur d'un dossier portant le nom de l'extension. Ex : "Supertuxkart/data/tracks/h-magma" pour le circuit "Hardcore for Magama..."

Téléchargement et ressources

Téléchargement uniquement sur le site officiel.

Site des extensions (STK Addons).


Note :
******


Rob Robinson et LoupLem, février 2014

 




Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();