Truck racing by Renault Trucks - Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Les simulations > Simulations automobiles

Truck Racing by Renault Trucks



Note du 29 avril 2018

Sur le site officiel le jeu n'est plus disponible et depuis longtemps. Rien d'étonnant. La dernière révision de Truck Racing date de 2009 et nous sommes en 2018. Le jeu n'offre plus à Renault Trucks une vitrine intéressante. Pendant un certain temps on ne le trouvait plus nulle part mais ces jours-ci une nouvelle recherche m'a permis d'identifier plusieurs sites proposant cette excellente simulation.
Je vais en profiter pour dépoussiérer un peu la fiche.

Rob Robinson


Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Truck Racing by Renault Trucks

Simulation automobile

Windows

*****


J'ai lancé il y a longtemps la première version de ce jeu, développée par un studio français pour les camions de compétition de Renault. Je n'avais fait que quelques tours sans même installer un volant, avant de reporter un test approfondie à plus tard. Puis je l'ai oublié. J'avoue que le principe d'une course de gros camions ne me paraissait pas vraiment attirant. Par ailleurs, la première version du jeu était assez limitée. Or, Renault Trucks a fait développer une nouvelle mouture de son jeu. Mise à disposition gratuitement en 2009 elle était nettement meilleure que la première, à tout point de vue.
Et finalement, j'ai découvert qu'une course de camions ce n'est pas si mal et qu'il y avait pas mal de plaisir de conduite à en retirer.


Une simulation réaliste et assez complète.


Comme pour BMW M3 ou Volvo the game, deux logiciels chargés de promouvoir une marque, Truck Racing fait le choix du réalisme. On ne s'en plaindra pas. Le moteur physique autorise donc une conduite conforme au grands principes physiques, sans aller jusqu'à proposer des réglages pour la bête ou une véritable gestion des ressources : carburant et usure du matériel ne sont pas pris en compte par la simulation, sauf pour les pneus, qui s'altèrent si vous dérapez beaucoup et si vous roulez trop souvent sur les bas-côtés. En revanche les véhicules peuvent subir des dommages, si vous jouez au camion tamponneur.



Il n'y a qu'un seul engin à piloter, un "Renault Premium Course" doté d'un moteur de 1100 chevaux. Et vous n'affronterez que des véhicules identiques. Le choix est restreint mais de toute façon, disons les choses franchement, un camion de course, quelle que soit la marque ce n'est jamais très sexy. C'est toujours massif et plus ou moins cubique. Par contre on peut varier la livrée et même dessiner soi-même sa propre décoration.
Très bonne surprise de la version 2009, il y a maintenant quatre circuits, très différents les uns des autres ce qui, il faut bien le reconnaître, décuple l'intérêt du jeu.
Autre bonne surprise, un module "Replay" très complet, qui vous permettra de regarder votre course sous tous les angles.

Du point de vue technique, Truck racing est doté d'un excellent moteur de rendu, assez peu gourmand en ressource. Cocorico, il a été développé par une société française ! Même sur une vieille machine, on peut jouer dans de très bonne conditions, pour peu qu'on abaisse un peu les paramètres. Sur une machine récente, avec tous les paramètres à fond, le rendu de l'environnement est vraiment superbe.
Les modes de jeu ne sont pas légion. Vous trouverez un jeu solo enrichi d'un mode carrière minimum et c'est à peu près tout. Un mode multijoueur existait initialement mais le site officiel du jeu affiche un désespérant "Aucun serveur disponible", Renault ayant fermé la boutique.


Téléchargement et installation


On trouve à nouveau le jeu sur cette page de Softonic
Ou sur cette page de Freegame33.com



Configuration du  jeu

Au lancement, un écran de configuration s'affiche. Choisissez votre résolution d'écran, qui se trouve par défaut fixée à 800X600. Il y a peu d'autres réglages ici. Sélectionnez le "Mode shader 2.0" et la profondeur de couleur codé sur 32 bits, votre mahcine vous permettant probablement de le supporter. Puis cliquez sur "Lancer".

Vous arrivez alors sur le menu général. Six choix sont disponibles : "Course", "Multijoueur", "Profils", "Records", "Options" et "Outils Peinture".


Options


L'aide au pilotage: les aides au pilotage sont au nombre de 4 : AGB (Boite automatique ou manuelle), ABS (anti-blocage des roues au freinage), ASR (régulateur d'anti-dérapage répartissant la puissance de façon différentielle sur chaque roues pour éviter les dérapages) et ESP (Système de stabilisation automatique). Je vous déconseille pour commencer la boite automatique car les rapports ne sont pas gérés de manière sportive. Pour les autres aides, vous avez le choix entre "désactivé", "Moyen" et "Haut".
Pour l'ABS je vous conseille soit de le désactiver, soit à la rigueur de le régler sur "moyen".
Par contre je vous recommande de désactiver totalement l'ASR et l'ESP. Ces aides au pilotage vous empêcheraient de conduire votre camion de manière sportive, notamment en l'empêchant de déraper quand vous en aurez besoin.


Ecran de jeu et Audio : vous trouverez ici les paramètres que vous souhaitez afficher (dégâts, temps, votre position, celle des adversaires...) Attention au rétroviseur. C'est très utile en course mais l'affichage du rétroviseur consomme beaucoup de ressources machine.
Pas grand chose à dire sur l'audio.

Contrôleur : Il est illusoire de vouloir jouer à Truck Racing sans un volant ou, au minimum, un bon gamepad. Le paramétrage du contrôleur est assez habituel. Je ne m'étendrai que sur quelques points.


 
 


Ecran de jeu et Audio :
vous trouverez ici les paramètres que vous souhaitez afficher (dégâts, temps, votre position, celle des adversaires...) Attention au rétroviseur. C'est très utile en course mais l'affichage du rétroviseur consomme beaucoup de ressources machine.
Pas grand chose à dire sur l'audio.

Contrôleur : Il est illusoire de vouloir jouer à Truck Racing sans un volant ou, à tout le moins, un bon gamepad.
Le paramétrage du contrôleur est assez habituel. Je ne m'étendrai que sur quelques points.

1/ Il n'y a de possibilité d'étalonnage, donc faites le depuis le panneau de configuration, surtout si vous de l'avez pas utilisé depuis un moment ("Panneau de configuration", "Matériel et audio", "Afficher les périphériques et imprimantes": Trouvez votre volant, clic droit dessus, "paramètres des contrôleurs de jeu", "propriétés", "paramètres" à nouveau et enfin "Etalonner". A partir de là, suivez les instructions.

2/ Le configurateur à une particularité. Lorsque vous avez actionné un axe pour le sélectionner (volant gauche, volant droite, accélérer et freiner) ne le relâchez pas avant d'avoir cliqué sur "Ok", sans quoi ça ne marche pas.

3/ Il est possible qu'une fois le volant revenu au neutre, votre camion tourne légèrement à gauche ou légèrement à droite, même après un étalonnage. Ce défaut fréquent peut-être compensé en forçant une zone neutre à partir du choix "Zone neutre X".  2 ou 3 points de zone neutre effaceront le défaut de votre volant quand il est en position centrale sans nuire à la précision de la conduite. Si à 8 ou 10 votre volant à toujours un défaut, vous pouvez le jeter ou le garder pour les jeux d'arcade. Il est inutilisable en simulation.

4/ Par défaut sur les deux volants que j'ai utilisé pour tester ce jeu, la sensibilité de la direction était beaucoup trop marqué. Je l'ai réduit à 3 pour mon volant Genius. Mais ce réglage va dépendre de votre volant et de vos propres habitudes.


 
 


Affichage : si vous avez une machine ancienne ou une machine récente de type bureautique, peu performante pour les jeux, vous devrez peut-être faire quelques sacrifices. Si votre machine est récente, même de bureautique, vous pourrez surement mettre tout à fond.

La 3D : pour "Global" et "Véhicules" vous pouvez choisir entre un rendu très bas, bas, moyen, normal, haut et très haut. Un rendu "normal" reste correcte.
Les textures : si possible ne touchez à rien ou sauf peut-être le filtrage anisotropique.
Les effets : vous pouvez sacrifier sans regret le bloom, la profondeur de champ et le flou cinétique. Ne baissez pas trop les ombres car elles jouent beaucoup sur la qualité du rendu. Pour les réflexions essayez de conserver au moins le "moyen". Même chose pour le "Lens Flare". Pour les particules, 4 au minimum.
Notez par ailleurs ceci : dans une course, les nombreux camions concurrents et le rétroviseur consomment beaucoup de ressources. Si l'affichage lag au démarrage, quand tous les autres camions sont près de vous, c'est que vous devez baisser encore certains paramètres. Et/ou diminuer le nombre des adversaires...
Par contre, pour les essais libres, qui vous laissent seul sur le circuit, débarrassez vous du rétro mais montez les paramètres d'affichage. Ca passera beaucoup mieux.

 
 


Piloter Truck Racing

Pour commencer vous devez créer un profil en donnant simplement un nom. Pour la nationalité vous n'avez pas le choix. C'est français, point. Pour monter dans votre camion, sélectionnez "Course" depuis le menu principal. Vous avez le choix entre trois ligues : débutant, amateur et pro. Et vous pouvez sélectionner aussi le nombre d'adversaires, le nombre de tour et le mode de qualification. Soit vous effectuez une épreuve de qualification, soit vous trichez en vous positionnez vous même où vous souhaitez sur la grille de départ. Choisissez ensuite votre camion et le circuit.
Une fois lancé la course, vous pouvez encore décider de faire des tours d’entraînement.

Les différences entre débutant et pro ne sont pas considérables. Les adversaires ne deviennent pas plus intelligents. Ils semblent surtout avoir des véhicules plus performants. Ainsi au niveau débutant, votre camion a beaucoup plus d'allonge que ceux de vos adversaires et vous les doublez facilement dans les lignes droites. Trop facilement d'ailleurs ! Au niveau pro vous n'allez qu'un tout petit poil plus vite...


 
 


Les départs

Les départs sont laborieux au début. Quoi que vous fassiez, votre camion semble avoir beaucoup plus de mal à partir que vos concurrents. Il faut ruser en préparant la montée en régime du moteur et en anticipant le démarrage : deux secondes avant le vert, boite au point mort, appuyez sur l'accélérateur ; enclenchez la première une fraction de seconde avant que les feux ne passent au vert. Attention : pas trop tôt car vous allez faire un faux départ ! Ca demande bien sûr un petit peu d’entraînement.


Apprendre à glisser

Pour espérer figurer honorablement un jour en niveau pro, vous devez apprendre à glisser. Désactivez les aides au pilotage (voir ci-dessus) et entraînez vous à rouler vite sur le premier circuit, pas trop technique. Au début vous ferez des têtes à queue que vous tenterez d'éviter par des contre-braquage.  Peu à peu vos têtes à queue seront remplacés par des successions de déséquilibres du au mauvais dosage de vos contre-braquages et accélérations. Puis vous apprendrez à remettre votre véhicule en ligne sans à-coup.

Remarque importante : dans une course il faut éviter au maximum de glisser. D'une part cela fait perdre du temps, d'autre part ça use beaucoup les pneus arrière. Cependant mettre le véhicule en glissade sera souvent indispensable au cours d'une course. Cas typique : à l'approche d'une courbe, vous freinez moins que le camion qui vous précède et naturellement vous passez devant lui. C'est bien mais vous arrivez au point de braquage de la courbe avec beaucoup trop de vitesse. Vous freinez fort et vous braquez fortement. Si c'est une courbe à droite, l'arrière décroche et part vers l'extérieur de la courbe ; l'avant survire vers l'intérieur du virage, amorçant un tête à queue. Le contre-braquage doit être juste assez fort pour stopper la dérive. Il faut cesser de contre-braquer et ré-accélérer progressivement dès que le camion s'est remis dans l'axe. Dans Truck Racing comme dans toute bonne simulation, le plus important est d'avoir toujours la meilleure trajectoire.

Gérer les vitesses

La gestion des vitesses demande un certain entraînement, car les rapports sont très courts et les montée en régime très rapides. Si votre camion se met à "brouter" c'est que vous êtes en sur-régime et que le rupteur coupe le moteur. Vous perdez beaucoup de temps. Apprenez à regarder votre compte-tours car il n'est pas facile d'apprécier votre régime au bruit, surtout si vous êtes à coté d'un ou plusieurs camions.
Les rétrogradages doivent se succéder aussi rapidement que les montées de vitesses.

 
 


L'atelier de peinture

Truck Racing offre un petit plus sympa : un très bon éditeur de livrée. Très complet et facile à utiliser, vous choisissez un type de fond parmi 6 modèles différents et à partir de là vous pouvez tout changer : les couleurs, les autocollants, les effets sur la peinture qui peuvent être plus ou moins brillants, plus ou moins sombres, plus ou moins contrastés...  Je ne l'ai pas testé à fond. Je me suis juste contenté, en quelques minutes, de peindre mon camion avec une déco style camouflage avant de lui coller quelques stickers. Pas mal, non ?
Notez que vous trouverez dans le dossier du programme installé sur votre ordinateur un documentation technique qui se penche principalement sur les fonctions de cet éditeur. C'est un document au format pdf appelé "RTR_Manuel_FR_EN"...


Note : *****

 
 
 
 
 




 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();