Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

War of toys

FPS

War of Toys


Titre

Genre

Plateformes

Note

 

War of toys

FPS

Windows

**

 

Vous vous souvenez des soldats de plastique de Toy Story ? Les voici, soigneusement rangés en deux groupes, comme pour les manœuvres d'entraînements à l'armée : les verts d'un coté, les rouges de l'autre. Au départ les verts occupent une moitié du terrain et les rouges l'autre moitié. Chacun d'eux a des bases à sauvegarder symbolisées par les boites de soldats. Le joueur est dans l'équipe des verts et les rouges ont engagé une attaque. Le lieu de la bataille est une grande pièce au sol parquetée et dotée de quelques meubles : un bureau avec un ordi, des étagères, quelques chaises et fauteuils, une banquette, des livres, des boites et des caisses...
Le joueur contrôle un soldat vert qui doit ramasser les armes laissées sur le sol pour s'équiper en armes et en munitions. Au début il ne dispose que d'un shotgun mais il va vite pouvoir ramasser un fusil mitrailleur M4 et de nombreux chargeurs laissés par les soldats morts. Il a la possibilité de marcher, de courir (provisoirement), de s'accroupir ou se coucher, de sauter et d'escalader des objets même si leurs surfaces sont en forte pente.

Au cours du jeu il pourra également mettre la main sur d'autres armes : un couteau (totalement inutile), une "kalach" AK47, à la cadence de tir assez lente, une MP5, pas très puissante mais à la cadence de tir infernale... J'ai trouvé des munitions pour un fusil à lunette, mais je n'ai pas trouvé le fusil. J'ai aussi trouvé du plastic mais pas le moyen de l'utiliser...
Le jeu est également doté d'un mode édition qui permet à votre soldat de déposer des volumes sur le sol pour ériger des fortifications. Une possibilité qui m'a paru anecdotique étant donné le rythme rapide de l'engagement.

Téléchargement et installation

Téléchargez le jeu ici. C'est une archive. Ouvrez là et copier les fichiers qu'elle contient où vous voulez. Puis lancez l'exécutable "War of Toys.exe". Le menu de configuration s'ouvre à chaque lancement. Depuis l'onglet "Graphics" choisissez la résolution et la qualité des graphismes ("Fantastic" est sûrement à votre portée car la 3D du jeu est assez simplette). Inutile par contre de prendre une résolution d'écran très élevée.
Depuis l'onglet "Input", vous choisirez votre propre configuration de touche. Notez qu'il y a une touche (N par défaut) qui agit comme un interupteur pour entrer/sortir du mode "construction".
Certaines touches ne sont guères utiles, comme par exemple celle pour ranger l'arme, celle pour la jeter, celle pour passer au "coup par coup"...
Notez que les touches fléchées peuvent toujours servir à vous déplacer même si elles n'aparaissent pas dans la liste. Choississez bien la touche pour courir. C'est plus important que la touche pour sauter - ce que vous ferez rarement dans le jeu.

Ce qu'il faut faire

Vous pouvez choisir entre deux rôle : défendre votre base verte, en construisant notamment des fortifications. Ou aller détruite les trois bases rouges. Deux sont en hauteur. Il faudra grimper pas mal pour y arriver mais votre soldat est doté d'une capacité d’escalade hors du commun. Il peut grimper sur une paroi presque verticale, à condition de monter en zig zag : un coup vers la gauche, un vers la droite...

Une fois arrivé en vue d'un camp ennemi il faut il vider quelques chargeurs pour l'abattre. Je me suis parfois amusé aussi à amener quelques fûts d'essence juste devant puis de les faire sauter de quelques balles, ce qui permet d'économiser les munitions. Tiens au fait c'est peut-être comme ça qu'il faut utiliser le plastic ?
Mauvaise surprise : quand la campagne est finie, il n'y a pas d'autres missions. Vous ne pouvez que recommencer la même.

Quelques conseils


Si vous gardez la base amie, il faut savoir que tant que les bases rouges seront actives, les soldats rouges n'arrêteront pas d'en sortir, comme si c'étaient des nids de cafards. Je trouve l'éditeur de fortification plutôt emmerdant à utiliser. Vous serez peut-être d'un avis différent ? Une fois votre base bien protégée, vous pourrez toujours partir à l'assaut des bases ennemies...

Avec l'oreille droite de la souris, votre arme se met en mode de visée. Vous devez l'utiliser car vos tirs seront beaucoup plus précis.
A bas à droite vous verrez le statut de votre arme avec, à droite, le nombre total de balles dont vous disposez, à gauche celle que contient votre chargeur. Celui du le M4 emmagasine 30 cartouches. Veillez à toujours le re-remplir (touche R par défaut) car si vous devez recharger alors qu'un rouge vous tire dessus vous êtes mort.

Prenez la peine de ramasser toutes les armes au sol. Vous aurez besoin de beaucoup de munitions, surtout si vous partez à l'assaut des bases ennemis. Elles ne sont pas toujours facile à ramasser car il faut être pile dessus et  positionner le réticule de visée sur une zone assez étroite. Quand c'est bon, vous voyez une main verte apparaître... Clic gauche et c'est dans la poche.
Si vous voyez des disques gris sur le sol, attention, ce sont des mines !

Ce que j'en pense ?

Un bon petit jeu. La 3D n'est pas très sophistiquée mais elle se prête très bien au sujet. La simulation des armes est assez bien vu. Pas d'effet de recul, mais le staccato et l'effet des tirs est particulièrement bien rendu. Chaque arme à un bruit, une puissance et une cadence de tir différente. Les douilles sont éjectées et on les entend heurter le sol. On s'y croirait. Dommage que les soldats morts ne laissent que des M4. Dommage surtout qu'il n'y ait qu'un seul terrain de manœuvre car tout cela nous avait bien mis en appétit. En résumé, un petit FPS sympa que vous aurez plaisir à épuiser totalement avant de l'abandonner.

Note : **

Rob Rob, janvier 2015





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();