Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Wolfeinstein 3D

FPS

Wolfeinstein 3D

Avec le premier Wolf 3D c'est à un plongeon dans un lointain passé que je vous invite. Lancez-le et vous aurez sous les yeux le premier véritable FPS. Quelques autres titres plus anciens peuvent revendiquer la paternité du genre, mais un peu comme l'homo érectus peut être considéré comme appartenant au genre Homo. Je suis d'accord mais ne dites pas que je lui ressemble, ok ?

Bon, en résumé, Wolf 3D c'est le Cro-Magnon du FPS, le véritable ancêtre. Pour y jouer il faudra faire abstraction de quelques petits détails d'époque : les gros pixels et les faibles résolutions, les décors taillés à coup de serpe, aux couleurs criardes (256 nuances seulement), les animations en 4 ou 5 images, les sons bip-bip des années 80 et les musiques simplettes...
Mais pour le reste, nous avons bien ici tous les éléments constitutifs du FPS moderne : les décors en 3D, le mode d'action en vue subjective et le gameplay général, les armes bien visibles à la main...

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Wolfeinstein 3D


Wolf 3D
Wolf 3D 2 Spear of Destiny
Wolf 3D Ultimate Carnage

FPS

Toutes versions de Windows / Mac / Linux / Unix

**

**

**


**

 


Wolf 3D , sa suite et son remake

Wolfeinstein 3D, souvent appelé simplement Wolf 3D, n'est pas abandonné, aussi incroyable que cela puisse paraître. Il est disponible en téléchargement notamment sur la plateforme de contenus Steam, pour un prix de 5€. Le jeu a bientôt 25 ans, mais son prestige est tel qu'il se vend toujours. Comment on s'en sort ?  De trois façons, au choix :

1/ Vous téléchargez et utilisez Wolf 3D. Le premier épisode (sur les 6) est accessible gratuitement. Si vous souhaitez, pour le fun, jouer avec l'original, le vrai, c'est la bonne solution. Il contient une dizaine de niveaux sur la soixantaine que comporte l'ensemble du jeu. De quoi passer un bon moment avec ce programme historique.

2/ Vous téléchargez Spear of Destiny, couramment appelé Wolf 3D 2, qui est en fait une suite de Wolf 3D, sortie quelques mois seulement après le premier opus. L'avantage : c'est exactement le même jeu. L'interface et le gameplay sont absolument identiques. La seule chose qui change ce sont les niveaux. Et la totalité du jeu est accessible, sans restriction.
Cette seconde aventure est découpée en 4 parties, qui regroupent en tout une vingtaine de labyrinthe. A la fin de chaque partie vous devez affronter un boss. En quantité de contenu, c'est nettement moins que Wolf 3D. Quoi que les niveaux sont plus imposants. Mais je crois pouvoir vous dire que lorsque vous arriverez à la fin, vous aurez largement votre dose.

3/ troisième solution, vous téléchargez Ultime Carnage, une copie de Wolf 3D, gratuite et qui reprend l'interface et le gameplay à l'identique. Mais avec 60 tableaux différents. J'y reviendrais plus bas.

Ce que j'en pense ?

Une fois passée la barrière des limitations techniques, il reste à savoir si le jeu a bien vieilli. Je dirais que oui et personnellement j'ai eu plaisir à y jouer (je suis allé assez loin dans Spear of Destiny). Il n'empêche que le jeu avait des défauts initiaux qui sont toujours là. Scénario très mince, pour ne pas dire inexistant. Jeu répétitif. Ce qui tient au fait que les décors sont trop souvent semblables. Les ennemis aussi. Des chiens, des soldats armés de pistolet, des officiers un peu plus résistants et un peu mieux armés. Et quelques boss surpuissants.

Il y a aussi un manque d'équilibre flagrant dans la répartition de la difficulté. Les soldats sont peu dangereux et manquent cruellement d'intelligence. Seul les officiers vont chercher à vous contourner – en encore pas tout le temps et pas avec la plus grande finesse !
Si vous lancez Wolf 3D au niveau de difficulté le plus faible, les ennemis sont si peu nombreux que l'avancé dans le jeu s'apparente à une promenade de santé. Si vous le lancez au niveau maxi, le nombre d'ennemis augmente beaucoup et le jeu devient prenant. Mais les boss sont tellement difficiles à dégommer qu'ils s'apparentent à un mur infranchissable !


Wolf 3D « Ultime Carnage »

C'est un remake de Wolf 3D, sorti en 2009. 17 ans plus tard mais le principe de base était de faire une copie à l'identique, en utilisant les mêmes technologies. De fait nous avons un  clone parfait de Wolf 3D, au niveau de l'interface et du gameplay. Le jeu se lance d'ailleurs lui aussi à partir d'un émulateur Dos (voir plus haut).
Par contre, les promoteurs de ce projet n'ayant pas le droit de reproduire les labyrinthes du jeu d'origine, ils ont du créer 60 tableaux différents. C'est plutôt un avantage. Les couleurs sont plus réalistes. Par exemple les portes blindés sont grises et non bleu turquoise. Les murs sont gris ou ocres. La plupart des éléments de décors ont été revus. Par contre les personnages sont identiques.
Le remake à un autre avantage sur son modèle : l'équilibre du jeu est bien meilleur. Au niveau de difficulté le plus faible, il y a beaucoup de soldats et plusieurs de type «boss» par niveau.
Autre petit plus : le jeu est livré avec un éditeur de sprites (wolfedit.exe), avec lequel on peut redessiner les éléments du décor et les personnages.
Un seul inconvénient : impossible de trouver des cartes pour les 60 niveaux de ce remake. Et ça manque !

Téléchargement, installation

On trouve le jeu un peu partout mais chaque fois que je sélectionne un lien, il disparait dans les mois suivants. C'est pourquoi je vous propose de télécharger les jeux directement depuis Robinson jeux :


Wolf 3D, Spear of Destiny
Wolf 3D, Ultimate Carnage


De cette façon, plus de problème de disponibilité.
Pour les utiliser, décompressez les archives et collez les dossiers quelques part sur votre disque dur. Vous ne pouvez pas démarrer les jeux depuis les programmes WOLF 3D.EXE et WOLF3D60.exe, comme d'habitude. Ces vieux programmes étaient développés pour fonctionner avec le DOS, le système simplifié qui se cachait derrière Windows. Vous devez passer par un émulateur DOS. Il en existe un absolument parfait, qui s'appelle DosBox. En savoir plus sur cette page...
Pour utiliser le jeu avec DosBox, il suffit de faire un glisser-déposé de l'exécutable du jeu, ici WOLF 3D.EXE et WOLF3D60.exe, sur l'exécutable appelé DOSbox.exe que vous trouverez dans le dossier de DosBox, après installation. Ils vont alors démarrer sans problème.

 

Jouer

Jouer n'appelle pas quantité de remarques. Les déplacements se font avec les touches fléchées et la souris. Pour tirer, l'oreille gauche de la souris ; pour ouvrir les portes la touche espace ou un appui sur la molette centrale de la souris. Avec l'oreille droite de la souris et la flèche gauche ou droite, vous glissez latéralement (sinon vous pivotez).

Esc pour revenir au menu.
Les touches 1,2,3 et 4 servent à pendre les armes en main, respectivement le couteau, le pistolet automatique, le pistolet mitrailleur, la mitrailleuse rotative.
Lorsque vous lancez le jeu, vous accédez à un menu d'où vous pourrez créer une nouvelle partie, en charger une ancienne, accéder à un bref mode d'emploi, modifier les contrôles ou le son.
Les musiques du jeu sont courtes et rejouées en permanence, ce qui les rend insupportables. Supprimez les d'ici quand vous aurez votre dose.
Important : ouvrez Change View et agrandissez au maximum la taille de l'espace d'affichage. Déjà qu'on n'a pas pas beaucoup de pixels, autant les utiliser tous !

En cours de route vous trouverez des armes plus puissantes, des munitions (valables pour les trois armes à feu), principalement sur les corps, et de quoi restaurer vos points de vie (mangez tout, même le pâté pour chien, si votre vie n'est pas à 100%).
Vous devez aussi ramasser le maximum des trésors que les allemands accumulent dans ces labyrinthes. Cela ne joue toutefois que sur votre score final...

Notez qu'il y a plusieurs pièces secrètes par niveau. Lorsque vous êtes devant un passage secret, il s'ouvre de la même façon qu'une porte. Le problème est que rien, aucun détail n'indique sa présence. Les passages secrets sont souvent derrière des toiles ou des bannières, ou bien entre deux pots de fleur, ou sur le milieu d'un mur. Mais pas toujours loin de là. Les cartes les signalent, en revanche.
Enfin, il y a un niveau caché pour chaque épisode du jeu sauf le dernier (pour Wolf 3D seulement). Pour l'atteindre il faut trouver une salle de téléportation spécifique, généralement bien planquée.
Sauvegardez de temps en temps en appuyant sur F2. Il faut toujours confirmer par un Y si vous écrasez une précédente sauvegarde. Pour recharger une partie, F3 ou à partir du menu principal.

 

Les cartes

Vous trouverez sur Internet des cartes pour Wolf 3D et Wolf 3D 2. Pour Wolf 3D, elles sont ici : http://ztyle.dk/wolf3d.html
Faites enregistrez-sous en vous déplaçant dans la page pour les récupérer toutes. Elles sont au format png. Ouvrez-les dans un programme de dessin ou de retouche, n'affichez que le niveau qui vous intéresse et positionnez le jeu à coté. Si vous affichez Wolf 3D dans une fenêtre ça ne pose pas de problème. Et c'est bien pratique d'avoir sa carte à coté.

Pour Ultimate Carnage, vous trouverez les cartes dans un fichier au format pdf qui se trouve dans le dossier du jeu.

Pour alterner entre l'image et le jeu, appuyez en cours de route sur la touche Windows. Il suffit de re-cliquer dans la fenêtre du jeu pour reprendre la main et jouer.
Notez  que CTRL+F10 permet de libérer le curseur de la zone de jeu et revenir à Windows. Mais comme CTRL est aussi utilisé pour tirer, votre arme se décharge, ce qui n'est pas très pratique. Il faudra éventuellement changer cette touche du jeu.

Pour Spear of Destiny, les cartes sont ici :
http://www.oldgames.sk/en/game/spear-of-destiny/download/1367/
Pour bien utiliser les cartes, reprérez les éléments suivants : le point bleu représente le lieu d'où vous démarrez. Les carrés verts les passages secrets, les carrés rouges les sorties vers le niveau suivant et les jaunes les accès au niveau caché.

Note pour Wolf 3D, Spear of Destiny et Ultimate Carnage : **

La note rend compte de la jouabilité d'aujourd'hui et non de l'intérêt historique du jeu.


Rob Robinson, avril 2015







Il vous faut activer ces cabines de téléportation pour passer au niveau suivant. Elles sont souvent cachées derrière une porte dont vous devez trouver la clef.








Les couleurs sont assez osées. Le rouge est déjà un peu bizarre, mais certains murs sont roses fushia, dans Spear of Destiny...









Le remake Ultimate Carnage a fait usage de couleurs beaucoup plus réalistes. les murs sont gris ou ocres.






A la fin de chaque épisode, vous avez droit à un petit récapitulatif de vos performances. Sauvegardez juste avant de passer le niveau, pour revenir en arrière si vous avez loupé trop de trésors...





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();