Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Area 51

FPS

Area 51


Note du 10 janvier 2017

Disparu depuis au moins deux ans, je vient de retrouver ce jeu en téléchargement sur le site Softonic. Vous le trouverez sur cette page. Une bonne nouvelle car c'est un excellent jeu à partir du moment où il est gratuit !

Rob Rob


 
 

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Area 51

FPS

Windows

******


Area 51 est exactement le genre de pépites que j'espérais bien vous proposer. Son éditeur, Midway Games, a commercialisé de véritables fleurons, avec l'inépuisable série des Mortal Kombat ou, plus récemment, Unreal Tournament 3 et Stranglehold, vendus chacun à plus de un million d'exemplaires. Mais la société a fait faillite en 2009 et ses plus beaux actifs ont été rachetés par Warner Bros. Restait un fond de catalogue assez conséquent, qui vieillissait et prenait la poussière, constitué de titres moyens, qui n'avaient pas pu s'imposer face à la concurrence du moment. Il n'en reste pas moins que beaucoup d'entre-eux méritent d'être joués, surtout si on vous les offre contre un peu de publicité. Et bien c'est précisément le cas d'Area 51, que vous pouvez maintenant télécharger gratuitement !
Il s'agit d'un FPS qui se classe sans hésitation dans la catégorie des "Survival Horror" (FPS avec des éléments horrifiques).


Superbe abandonware !

J'ai acheté Area 51 d'occasion il y a quelques années et j'ai réalisé environ les deux tiers du jeu avant d'arrêter, un peu lassé des "survival horror". Je venais de terminer Doom 3 et toute la série des FEAR et Area 51 m'a paru manquer un peu d'arguments. Sorti en 2005, le jeu était déjà techniquement dépassé et n'apportait rien de vraiment nouveau pour se distinguer, que ce soit sur le plan du scénario ou des modes de jeu. Le Multijoueur était alors en plein boom et le mode multijoueur du jeu était plus qu'anecdotique. Area 51 aura donc été un survival horror sans grande originalité, qui ne s'est pas imposé face à une concurrence féroce. Mais solidement réalisé, avec des effets 3D très correctes, un scénario crédible et cohérent, un excellent doublage français, une ambiance horrifique bien rendue, un gameplay simple mais efficace, il devient un superbe abandonware !
Par contre, n'attendez plus rien de son mode multijoueur.


Le scénario

Dans la lignée d'X-Files, le jeu fait la part belle au mythe de Roswell et de la zone militaire secrète 51, avec son lot de thèmes habituels : complot, savants fous, mutations horribles, bricolages génétiques entre humains et extraterrestres.  Le joueur incarne ici un militaire chargé, avec son détachement, d'aller sécuriser une zone de la base 51 avec laquelle les communications sont coupées. Mais en fait de problème, c'est l'ensemble de la base qui échappe à tout contrôle, le personnel étant peu à peu gagné par une terrible maladie qui entraîne une mutation et les transforme tous en monstres assoiffés de sang.

Après quelques étapes vers les tréfonds de la base, l'équipe est exterminée et il ne reste que le joueur, qui subit lui-même les effets de l'horrible maladie. Toutefois, il découvre les moyens de contrôler la mutation, ce qui lui permettra, en cas de besoin, de se transformer afin de bénéficier de la force physique et des pouvoirs des mutants, avant de retrouver sa condition humaine. C'est là, d'ailleurs, le point fort et la vraie originalité d'Area 51.

La progression est très scénarisée et vous ne pouvez pas divaguer à votre guise. Pour avancer, vous devrez vous frayer un chemin vers le point d’arrivée du niveau, en exterminant des hordes de monstres et en réussissant à ouvrir les portes ou activer les mécanismes prévus par le scénar. C’est un jeu bourrin, que vous pourriez parcourir entièrement sans vous soucier de l’histoire.

C’est pourquoi je vous invite, dans le cours du jeu, à scanner les différents documents que vous découvrirez, ce qui vous permettra, peu à peu, de comprendre ce que vous faites ici, à part tuer et encore tuer. Il serait dommage de passer complètement à coté de cette dimension importante – mais sous-utilisée - d’Area 51.

Installation et lancement

Le jeu est téléchargeable en totalité sur le site de JeuxVideo.com. Le nom du fichier spécifie qu’il s’agit de la version anglaise. Mais heureusement, les textes et les fichiers sonores de l’archive contiennent la version française. Une très simple bidouille permet de les utiliser : installez normalement le jeu, ouvrez son dossier et cherchez le fichier  "langConfig.ini". Ouvrez le avec n’importe quel traitement de textes. Il contient ceci :
[Localization Choice]
English=1.
Remplacerez juste English par French, sauvegardez et ça va marcher !


Note : ******





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();