Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Minetest, clone 100 % gratuit de Minecraft

Autres jeux

Du nouveau pour Minetest ?

Les développeurs de Minetest viennent de mettre en service une mise à jour majeure du jeu, la 4.11, qui apporte beaucoup d’améliorations, j'ai lu, notamment en matière de rendu graphique. Il faut bien le dire, après lancement de cette nouvelle mouture, mon enthousiasme d'il y a un an et demi est pas mal douché. Oui, il y a des améliorations... Mais à ce train là, on n'est pas prêt de rattraper Minecraft ! Beaucoup d'effets 3D sont maintenant pris en charge et l'aspect est vraiment joli. Bump mapping, mip-mapping, shaders et filtrage divers sont maintenant au menu. Sauf que si vous mettez tout ça en route, le jeu se met à ramer pas mal !
Autre soucis : plus moyen de me connecter au moindre serveur. Je reçois toujours le même message "Empty Name". Nom vide ! Ca veut dire quoi ?

L'interface, malgré quelques améliorations, reste primitive.
Et enfin, dernier inconvénient et non des moindres, aucune communauté française digne de ce nom n'est apparue. Ou s'il y en a une, elle n'est pas sur Internet. Impossible d'avoir la moindre information un tant soit peu élaborée sur la manière d'utiliser le jeu, sur les mods, les seveurs, etc. Je crois que malheureusement, malgré ses qualités, Minetest reste confidentiel et confiné à la communauté anglo-saxonne, seule capable de rassembler quelques adeptes. En conclusion,  je viens de déclasser ce titre, qui passe de **** à **, en attendant du nouveau.

Mise à jour décembre 2014



Minetest

A moins d'être complètement étranger à l'univers du jeu vidéo, il est peu probable que vous soyez passé totalement à coté de Minecraft, jeu de construction dont l'univers rappelle singulièrement les légos et les duplos. Vous savez donc probablement que le monde du jeu est constitué d'un empilement de cubes représentant différentes matières (eau, sable, roche, bois, terre, herbe, etc), le tout formant un environnement schématique et grossier mais néanmoins reconnaissable. Il est constitué de mers, lacs et rivières, plaines herbeuses ou caillouteuses, déserts, montagnes, forêts, glaciers, marécages...

De cet environnement, le joueur peut faire principalement deux choses : soit, à la manière des légos, édifier de superbes constructions, comme par exemple un château avec ses parcs et jardins. C'est le mode "Créatif", dans lequel tous les outils et tous les matériaux sont immédiatement disponibles. Soit organiser dans ce monde la survie d'un avatar, qui devra utiliser au mieux les matériaux disponibles après les avoir trouvés, prélevés et transformés à l'aide d'outils qu'il doit également créer. C'est le mode "Survie", de loin le plus intéressant - et qui a assuré à Minecraft un succès planétaire.
Minecraft est un logiciel payant. Mais il a depuis quelques temps son clone 100 % gratuit et sous licence libre, diffusé sous le nom de Minetest. Ce jeu est encore loin d'être terminé mais la version 0.47, disponible au moment où nous écrivons, est déjà très avancée (RR)

Le test de Loulem (en bref)

La première chose qui frappe quand on lance le jeu, est la ressemblance avec Minecraft. Les intentions de l'auteur,  connu sous le pseudonyme de Celeron55, apparaissent clairement : reproduire Minecraft, mais avec une technologie différente. Dès le premier usage nous en avons confirmation. Tout joueur de Minecraft pourra quasiment prendre immédiatement le jeu en main, tant le gameplay est similaire. Les petites différences, comme par exemple l'inutilité de créer un établi préalablement à la confection d'un outil, sont plutôt à l'avantage du clone. Par contre, il s'avère rapidement que Minetest est encore loin d'être aussi abouti que son modèle. Le monde est un peu moins riche en éléments et Minetest est en retard au niveau des modes de jeu. Pour l'instant, rien qui ressemble au mode hardcore ou au mode adventure, qui ont renouvelé la pratique de Minecraft...

J'ai un peu testé le jeu en multijoueur, qui s'avère très correcte. Il y a un nombre non négligeable de serveurs ouverts et on n'aura pas trop de difficulté à trouver un monde à statut public pour y squatter. Testez par exemple "Clip Public Server (Our mother is anarchy)"...

Par contre, la connexion prend beaucoup de temps – il me semble davantage qu'avec Minecraft...
Créer son propre serveur paraît simple à priori, sauf que mes deux tentatives ont échouées. Il faudra sans doute que je creuse un peu la question. J'y reviendrai peut-être ultérieurement (ce que vous lisez est un test en bref...)

Quel est vraiment l'intérêt de Minetest ?

Tout cela n'est donc pas mal du tout, mais encore, à première vue, inférieur à Minecraft. Comme l'original est très peu cher (autour de 5 euros si mes souvenirs sont bons) et qu'il peut aussi compter sur une énorme communauté d'utilisateurs (qui n'existe pas encore pour Minetest), on peut se poser la question : est-il vraiment utile à quelque chose ? Ou, formulé autrement, Minetest a t-il un avantage quelconque sur son modèle, hormis la gratuité ?

La réponse est oui et pour une raison qui ne m'est pas apparu immédiatement, car je jouais avec Minecraft sur mon ordinateur personnel, une puissance machine dédiée au jeu vidéo. Or, le grand défaut de ce jeu est d'avoir été développé en Java, un outil facile à utiliser et suffisant pour faire des petits jeux en ligne. Mais pas du tout adapté à un affichage 3D comportant un grand nombre d'objets. Conséquence : il faut avoir une grosse config pour animer Minecraft, alors que le visuel est à peine mieux que ce qui se faisait il y a 15 ans. Quant à le faire tourner sur un vieil ordi ou sur un netbook...

Minetest, par contre, est développé en C++, beaucoup plus puissant que Java pour afficher des environnements 3D. Pas de problème, par exemple, pour le faire tourner sur un netbook. L'usage de C++ permet aussi d'envisager des perfectionnements inaccessibles avec Java. Par exemple le jeu est capable d'afficher un nombre de niveaux en théorie illimité – alors que Minecraft ne peut pas dépasser 256 niveaux. Pour l'instant, les modeurs se sont contenté d'apporter des packs de nouvelles textures, personnages ou monstres. Mais il ne fait pas de doute que des modules plus sophistiqués feront tôt ou tard leur apparition.

En résumé, si Minetest est un peu en retard, il a un potentiel d'évolution supérieur à Minecraft. Et  il pourrait fort bien s'imposer. Les joueurs ont tout intérêt à le tester et à se tenir informé des nouvelles versions, qui se succèdent avec rapidité...


Téléchargement, installation et lancement


Téléchargez le jeu sur le site officiel, où, mieux, sur le site de la communauté française, vous serez certain d'avoir la toute dernière version, quelle que soit votre plateforme : Windows (de XP à 8), Mac ou Linux.
Pour Windows, il n'y a pas d'installateur. Décompressez l'archive, ouvrez le dossier bin et lancez le fichier "minetest.exe". Pour jouer, vous devez d'abord créer un monde. Il suffit de lui donner un nom et de cliquer sur "Jouer" pour générer aléatoirement un environnement.
Attention ! Le mode "Créatif" est toujours activé par défaut au démarrage du jeu.

Notez que dans les "Réglages" vous pouvez changer les touches du jeux et activer ou désactiver certaines fonctions vidéo. Si vous avez une machine récente, même si ce n'est pas une bête de course, vous pourrez certainement tout activer.
Le bouton "Multijoueur" vous permettra d'accéder aux serveurs disponibles. Pour créer son propre serveur, c'est sur le bouton "Avancé" qu'il faut cliquer...

Minetest est encore discret, en France. Il y a un site dédié, minetest.fr, encore pauvre en contenu mais qui devrait s'étoffer...


Note :
**

Loulem, octobre 2013





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();