Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Le Backgammon

Jeux de réflexion > Grands classiques

Le Backgammon

Joueurs d'Echecs (très moyen) et d'Othello (très bon, à une époque), j'ai commencé Robinson jeux gratuits avec des articles sur ces deux jeux. Ce sont les plus vieux articles du site. Par la suite j'ai musclé la rubrique avec un tour d'horizon du Scrabble, des Dames et d'Awalé. Mais quelques vedettes restent encore à étudier. En particulier le Go et le Backgammon. Grâce à mon fils et l'un de ses amis, Paolo (merci à lui), je vais combler le vide concernant le Backgammon. J'ai appris à jouer, j'ai potassé pas mal et je commence à avoir une bonne approche de ce jeu. Suffisante pour écrire cet article. Je peux même dire que je suis meilleur joueur à ce jeu qu'aux dames, pour lequel j'ai toujours été franchement nul.




Le Backgammon est probablement le jeu de plateau dont les racines sont les plus anciennes. On en trouve traces plus de 5000 ans en arrière, en Asie centrale, en particulier en Iran. Il reste très pratiqué au moyen-orient.
Curieusement, c'est la version la plus récente du jeu, la version anglaise, qui a fini par s'imposer. Apparue sous le nom d'irish au XVIeme siècle, le jeu a vu ses règles se stabiliser pratiquement telle qu'elles sont aujourd'hui, au milieu du XVIIeme siècle, et devenir le Backgammon.


Une variante française a été assez populaire sous l'ancien régime: le Trictrac, devenu le Jacquet au 19eme siècle. Utilisant le même plateau de jeu et le même nombre de pions mais des règles un peu différente du Backgammon, il a été été pratiqué chez nous jusque dans les années 1960, avant de disparaître complètement. Aujourd'hui, les logiciels ne reprennent que la version anglaise – ou parfois des variantes très récentes comme le Nackgammon ou l'Hypergammon, mais jamais le Jacquet. Le mot reste cependant souvent employé en France pour parler du Backgammon. Ce qui est une erreur.
Le Jacquet a disparu mais on ne peut pas dire pour autant que le Backgammon l'a remplacé. En réalité, nos compatriotes  jouent très peu à ce jeu. La communauté des joueurs est maigrelette, ce qui se sent très bien sur les serveurs de parties où on ne s'exprime qu'en anglais. Par ailleurs, le français est rarement employé dans l'interface des programmes et encore moins dans la documentation disponible sur internet.



Ce jeu de Jacquet, qui pourrait être utilisé pour jouer au Backgammon, est une pièce d'antiquaire, tout en bois et richement marqueté.


Je ne m'étendrais pas sur les règles du Backgammon. D'autres sites l'on déjà fait et très bien en particulier le site Backgammon club, où vous trouverez une règle du jeu à la fois très claire, bien illustrée et en français.  

Juste mon appréciation du jeu après quelques jours de découverte et de parties intensives:

►Le Backgammon est loin d'être aussi riche que les Echecs, les Dames ou Othello. Il faut des années de pratique pour faire un bon joueur d'échecs ; sans doute un peu moins pour devenir un bon joueur de Dames ou d'Othello, mais comptez-bien deux ou trois ans quand même. J'ai le sentiment que quelques mois pourraient suffire pour très bien maîtriser le Backgammon. Mais je me trompe peut-être. J’attends vos réactions...
►Contrairement aux Echecs, aux Dames ou à Othello, le Backgammon laisse une part importante du jeu à la chance. Même un très bon joueur peut perdre contre un novice qui a les bons tirages de dés. C'est pourquoi les parties de Backgammon comptent généralement plusieurs manches. 7 est le chiffre le plus courant. Avec des manches de 7 parties, un bon joueur gagnera toujours contre des joueurs médiocres ou mauvais. Question de statistiques...
► Dans le monde anglo-saxon, le Backgammon est souvent utilisé comme le poker, avec un enjeu d'argent et la possibilité de spéculer à la hausse ou à la baisse sur ses propres chances de succès ou sur celle de l'adversaire. Pour cela les joueurs recourent au cube ou videau. Je n'ai pas aimé cette conception du jeu et je n'en parlerai pas davantage ici.





Une version en flash, jouable en ligne, du Backgammon.


Le nombre de programmes disponibles n'est pas énorme. J'en ai lancé un trentaine, pour n'en retenir finalement que six. Le test de ces six programmes constituera la première partie de ce dossier Backgammon. Après les programmes, la seconde partie abordera les serveurs de parties. Certains, comme 3DFIBs utilisant un programme installé sur votre ordinateur et avec lequel vous pouvez aussi mener une partie contre un bot machine.


Les programmes

Les serveurs de parties


Rob Robinson,
août 2017





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();