Le Go - Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Jeux de réflexion > Grands classiques

Dossier : le jeu de Go

En matière de grands classiques des jeux de réflexion, il ne me restait plus que le Go à passer en revue. Je n'avais jamais joué à ce jeu, qui est assez peu pratiqué en Europe. Le Go est très populaire surtout en Asie, les Chinois, Coréens et Japonais étant les plus assidus. Mais le Go connait un regain en occident depuis que Google a décidé de faire du Go son banc d'essai pour tester les nouvelles méthodes d'intelligence artificielle à base de réseaux neuronaux à apprentissage profond. Les résultats d'AlphaGo, puis d'AlphaGo Zero ont véritablement secoué le petit monde des chercheurs en intelligence artificielle.

J'ai découvert avec le Go un jeu intéressant mais très difficile et le petit niveau que j'ai pu acquérir en quelques semaines ne me permet pas d'évaluer efficacement la force d'un programme ou d'un moteur de réflexion. Mais  je me suis débrouillé autrement.

La difficulté avec le jeu de Go c'est qu'il résiste aux intelligences artificielles qui ont rendu l'homme faible face aux programmes d'échecs, de dames ou d'othello. Les raisons en sont bien connues : la grille sur laquelle on joue, le goban, comprend 19 lignes horizontales et 19 lignes verticales. soit 361 intersections où poser les pions. Un échiquier ne comporte que 64 cases, dont 32, soit la moitié, est occupée par les pions au début du jeu. Pour le premier coup il n'y a qu'une vingtaine de possibilités aux échecs. On comprend pourquoi l'exploration en profondeur de l'arborescence des coups demande beaucoup plus de travail à l'ordinateur lorsqu'il s'agit du Go.
Par ailleurs les fonctions d'évaluation heuristiques, très efficaces aux échecs où il est facile d'estimer une position à partir du comptage de la valeur des pièces - après pondération ou majoration en fonction de la situation sur l'échiquier - sont au contraire difficiles à adapter au go où toutes les pièces sont identiques et où l'estimation de la valeur d'une position est beaucoup plus difficile à déterminer, qui plus est sur un plateau qui comporte 361 cases.



Des programmes longtemps au mieux moyens

Conséquences : les programmes de go ont été longtemps très mauvais. Les meilleurs, les programmes commerciaux, atteignaient à peine le niveau d'un joueur de club moyen. Il y a une dizaine d'années, la mise au point d'algorithmes dit de "Monte Carlo" a cependant permis de faire des progrès importants. En gros, l'idée est de n'explorer à fond qu'un petit nombre de séquences de coups, le choix étant fait soit aléatoirement pour les algorithmes les plus simples (d'où le nom, synonyme de jeu de hasard), soit sur la base de diverses astuces permettant d'augmenter la probabilité de faire une bonne sélection, pour les plus sophistiqués.
Un autre progrès, beaucoup plus récent, a consisté à associer à la méthode Monte Carlo la technologie deep learning, les fameux réseaux de neurones artificiels à apprentissage profond. C'est en utilisant ces méthodes que le logiciel expérimental de Google, AlphaGo, a enfin réussi à battre les meilleurs joueurs humains.
Bien que loin d'atteindre la force d'AlphaGo Zero, les dernières versions du moteur freeware Leela Zero, utilisant la même technique de deep learning à renforcement qu'AlphaGo Zero, a ainsi atteint une force qui le situe à la hauteur d'un très fort joueur humain.




Faut-il proscrire le Go informatique?

Dans les clubs, le Go informatique n'a pas très bonne presse. C'est vrai aussi pour les échecs ou les dames. On prétend qu'il ne faut pas jouer contre des logiciels car ceux-ci donneraient de mauvaises habitudes. On prétend aussi que ces programmes ne jouent pas de la même façon que les joueurs humains. Tout cela n'est pas faux mais doit être tempéré. Quelques remarques de bon sens :
➤Pour éviter de prendre de mauvaises habitudes, il faut éviter de jouer toujours avec le même programme. Tous les programmes ne jouent pas de la même façon et c'est pourquoi je me suis acharné à vous en fournir le plus possible.  
➤Il faut abandonner un programme que l'on a battu plusieurs fois à son meilleur niveau.
➤Les plus récents, tels Leela Zero et Phoenix Go peuvent utiliser des "fichiers de poids" particuliers qui leur permettent de jouer à la manière des humains.
➤Jouez aussi chaque fois que possible contre des humains. Si vous n'êtes pas dans un club vous trouverez de vrais adversaires humains sur des serveurs de parties en ligne.

Des interfaces de Go comme Sabaki, Drago, Dariush ou même le vieux GoGui sont de très bons outils pour étudier les parties de grands joueurs de Go. Ils sont bien plus pratiques et bien plus souples d'utilisation que les vieux manuels de Go.


Règles du jeu et notions de base

Ce n'est pas mon job de vous apprendre à jouer au Go et j'en serais d'ailleurs bien incapable, étant moi-même un très médiocre joueur*. Heureusement, d'autres ont déjà fait ce travail, certains très brillamment. C'est le cas de l'équipe, assez nombreuse, qui anime depuis 1998 le site "Jeu de Go.org" et  qui propose un tour d'horizon complet du jeu de Go, dans un esprit de découverte. L'ensemble est "grand public" et s'adresse principalement aux curieux et au débutants.
La section "Débuter au Go" (Règles, Cours de Go, Exercices) est en soi un petit cours complet d'initiation au Go. La partie avec le prof interactif Dédé vise particulièrement les enfants. A découvrir ici :
http://jeudego.org/_php/_mori/mori.php
Par contre le même site propose une très grande collection de plus de 3000 parties tirées des plus grands événements de Go, qui tranche avec le côté "découverte" du reste du site.

Plus récent (et plus moderne) le site de Brendan, "Art du Go", propose non seulement une page très bien faite pour apprendre les règles du jeu, mais aussi un véritable cours d'initiation à la pratique du Go qui va sensiblement plus loins que "Jeu de Go.org". Après avoir étudié certaines configurations de base, il s'intéresse aux débuts de parties, à la prise des coins, aux josekis (des séquences de coups classiques) et enfin aux fins de partie. Puis il monte en niveau avec l'études des grandes configurations tactiques, avant de s'attaquer à la stratégie. Bref, un cours très complet, très didactique et très bien illustré. A découvrir ici : https://artdugo.fr/


"Art du Go", l'un des meilleurs sites francophone sur le Go


Enfin, tout bon joueur de Go ne devrait pas ignorer l'existence de la Fédération Française de Go et de son site : http://ffg.jeudego.org/
Vous y trouverez quantité d'informations sur l'actualité du Go, les compétitions en cours, sur les clubs et sur 1000 autres choses très utiles.



Deux ebook gratuits

En matière de littérature gratuite je n'ai trouvé que deux titres : "Les Mystères du Weiqi - Règles d'or du roi" et "Les points vitaux du Go".

"Les Mystères du Weiqi - Règles d'or du roi"

Voilà une adaptation moderne d'un recueil de Go chinois dont les origines remontent aux 7eme et 8eme siècle. Il a connu une première réécriture à la fin du 19eme siècle. Puis une seconde dans les années 80 où il est devenu définitivement le livre des "10 commandements du Go". L'étude du jeu a en effet été divisée en 10 sections, chacune soulignée par un aphorisme chinois.
Un occidental verra spontanément dans le Go un jeu de réflexion comme les échecs ou les dames, dont il pourrait éventuellement connaître les techniques. Mais le Go est un jeu oriental. Les asiatiques le voient davantage comme une sorte d'art de vivre, un yoga intellectuel, profondément enraciné dans les cultures chinoise, japonaise et coréenne. C'est tout à fait l'approche de ce livre que vous pourrez soit consulter sur le site de Laurent Lamôle, ici : http://lorl.free.fr/gomyst.htm, soit télécharger au format pdf ici : http://lorl.free.fr/gomweiqi.pdf

Au passage signalons que laurent Lamôle est l'un des rares à aborder le Go sous l'angle philosophique et culturel. Sur son site "Le Labyrinthe de Lorl", il consacre un chapitre entier au Go dans lequel il se penche sur les techniques mais aussi sur l'histoire du Go, sa place dans l'astrologie et la philosophie chinoise et ses bases sociales en Chine et au Japon.   

"Les points vitaux du Go", de Kaku Takagawa

Voici un livre pour se perfectionner dans l'art du Go, publié initialement en 1958 par la Nihon Kiin, l'influente organisation japonaise du Go, à la fois Fédération, école, administration, bref une institution. Il a été traduit (par Jean-Pierre Moreau et Patrick Mérissert) et ses 5 chapitres peuvent être téléchargés ci-dessous au format pdf.

chapitre 1 - "Les points vitaux du fuseki"
http://bibliographie.jeudego.org/docs/PointVitauxChap1.pdf
chapitre 2 - "L'essentiel de l'attaque et de la défense"
http://bibliographie.jeudego.org/docs/PointVitauxChap2.pdf
chapitre 3 - "Réduction des grands territoires de l'adversaire"
http://bibliographie.jeudego.org/docs/PointVitauxChap3.pdf
chapitre 4 - "Analyse de la valeur relative des coups"
http://bibliographie.jeudego.org/docs/PointVitauxChap4.pdf
chapitre 5 - "Le développement de l'intuition"
http://bibliographie.jeudego.org/docs/PointVitauxChap5.pdf


Bibliothèques de parties

Au Go comme aux échecs, l'étude des parties des grands champions est l'un moyens les plus efficaces de progresser dans la connaissance du Go. On trouve beaucoup de ces parties sur Internet. Voici quelques adresses incontournables :

Le site "Jeu de Go.org" propose une belle collection de plus de 3200 parties tirées de grands événements du Go, nationaux et internationaux récents ou anciens. On la trouve ici :
http://jeudego.org/_php/recherche_parties.php
Pour trouver une partie on peut faire une recherche par joueur, date et événements.
Ces parties peuvent être lues avec la visionneuse intégrée ou exportée en sgf. Pas directement toutefois. La méthode : cliquez sur le bouton "SGF". une fenêtre s'ouvre, elle contient la partie codée au format sgf. Surligner toute la séquence du début à la fin sans rien oublier et collez dans une page du bloc-notes de Windows. Sauvegardez en lui donnant un nom approprié. Ensuite changez l'extension "txt" du fichier en ""sgf" et le tour est joué. Cette partie pourra être utilisé avec n'importe quelle interface de Go.

Parties françaises : pour ceux qui suivent l'actualité du Go, il y a sur le site des joueurs de Go de Lyon les parties du championnat de Lyon et d'autres championnats régionaux, mais aussi les parties les plus récentes du championnat de France et de la coupe Maître Lim. Des parties franco-françaises pour résumer. A voir ici :
http://lyon-shinogi.jeudego.org/ressources/bibliotheque/bibliotheque-de-parties/

Parties du continent asiatique : le site TsumeGo.org recèle une impressionnate bibliothèque de 6000 parties de professionnels du Go issue de grandes compétitions des trois grandes nations du Go : Japon, Corée, Chine. Il y a aussi des parties tirées des grandes compétitions internationales, mais principalement asiatiques. Un module de recherche multicritères permet de rechercher une ou des parties, par date, compétition, nom de joueurs et résultats. Toutes ces parties peuvent être téléchargées au format sgf.
http://tsumego.org/search_pros.php


Les programmes

Bien qu'il n'y ait pas pléthore de programmes libres ou freewares à se mettre sous la dent, j'ai néanmoins réussi à rassembler une collection intéressante. Il y a à peu près tout ce qu'il faut pour jouer au Go et se perfectionner, qu'on soit débutant ou joueur expérimenté.
Leela est par exemple un programme assez exceptionnel, avec un moteur de réflexion très puissant, aussi fort qu'un très bon joueur de club et doté de surcroît d'un analyseur de parties vraiment très bon, utilisé par les plus grands joueurs. Il s'adresse aux joueurs avertis.


Leela : analyse de parties

J'ai sélectionné aussi trois interfaces de jeu de Go, offrant des outils d'études avancées et la possibilité de fonctionner avec des moteurs de réflexion différents. Il s'agit de Dariush Go, Drago et Sabaki. Chacun à ses points forts et ses points faibles. Même le vieux programmes français Dariush Go, distancé par ses concurrents sur bien des points, reste utile grâce à des outils qu'il est le seul à proposer.
Pour les interfaces, il faut des moteurs. J'en ai trouvé une quinzaine, de tous les niveaux de force. De très faible à aussi fort que le champion du monde de Go, avec toutes les gradations intermédiaires, ils intéresseront tous les joueurs.

Leela Zero, moteur qui s'est inspiré des techniques d'AlpgaGo Zero, fait l'objet d'un article à part entière. C'est le plus puissant moteur de Go accessible gratuitement aujourd'hui. Mais sa mise en batterie demande quelques connaissances.

Pour les enfants - voire pour les débutants - GoGame Machine et Igowin, version spéciale et gratuite du jeu commercial Many faces of Go, seront parfaits, chacun dans un style différent, sur goban 9x9 seulement.
Sur la page "Autres programmes de Go", vous trouverez deux programmes autonomes assez intéressant, Peter'sGo et Aya Go, une autre interface, GoGui, rustique mais très facile à utiliser, et un ancien client de parties sur Internet, PandaGlGo, qui a l'avantage d'offrir un goban 3D.
Enfin, Uligo est un programme spécialisé dans la résolution de problèmes.


Go Game Machine


Important : les programmes de Go utilisent énormément de puissance de calcul de vos processeurs et sont, en particulier les plus puissants (Leela, Phoenix, AQ) littéralement dévoreurs de mémoire ram. Il est donc très important, lorsque vous lancez un logiciel, de décharger au maximum votre ordinateur. Commencez par fermer votre navigateur Internet, surtout si plusieurs onglets sont ouverts en même temps. Google Chrome, l'un des plus utilisés, et un dévoreur de mémoire et de ressources.
Fermez aussi tous les programmes inutiles et, si vous vous y connaissez un peu, ouvrez le gestionnaire des tâches pour désactiver provisoirement les processus que vous savez superflus. Pour les Windows antérieurs à 10, on accède au gestionnaire des tâches par la combinaison "Ctrl + Alt + Suppr". Avec Windows 10, utilisez le raccourci "Ctrl + Maj + Echap".



Les serveurs de parties

Il y a beaucoup de serveur de parties de Go mais la plupart s'adressent à un public asiatique. En occident, trois d'entre-eux tiennent le haut du pavé : KGS, Pandanet (ex-IGS) et OGS. Un article détaillé leur a été consacré : voir cette page.


OGS : Une partie contre un bot sur goban 9x9

Pour conclure

Je ne pense pas avoir jamais consacré autant de temps à la réalisation d'un dossier. Le Go reste marginal en occident et plus que d'habitude il m'a fallu creuser, déblayer et enrichir les ressources disponibles. Bien que n'étant pas moi-même un bon connaisseur du jeu,  je pense que ce dossier restera une référence dans le domaine du Go. Comme toujours, j'attend vos retours.

Rob Robinson, mars 2019


Go : tous les articles

 

Les serveurs de Go
Les trois plus importants serveurs de parties de Go :  KGS, Pandanet et OGS.

Uligo ****

Programme open source spécialisé dans la résolution de problèmes de Go. Vieux mais toujours très utile.

Go - Autres programmes

4 programmes de Go. 2 pour jouer, Peter's Go et Aya Go et une interface d'études, GoGui. Panda GlGo est un ex-client de serveur avec un affichage en vraie 3D.

Sabaki *****

Sabaki est la plus récente et la plus moderne des interfaces pour jouer au Go et étudier le jeu. Beau, pratique et performant.

Les moteurs de Go

La petite quinzaine de moteur de Go disponibles gratuitement, pour Windows. Des adversaires de tous niveau - de très faible à très très fort.

Leela Zero

Inspiré d'AlphaGo Zero, Leela Zero est un moteur de réflexion de Go surpuissant, à base de réseau deep learning à renforcement.

Igowin
Version allégée du très fort jeu commercial Many Faces of Go, Igowin s'adresse prioritairement aux enfants et aux joueurs débutants.

Go Game machine****
Ce petit programme de Go au look enfantin s'adresse spécialement aux enfants. Il se joue uniquement sur grille de 9x9 mais le moteur de réflexion est costaud.

Drago *****

Drago est comme Dariush Go un programme d'études et de perfectionnement au Go. Très performant, malgré quelques imperfections.  

Dariush Go ****

Dariush Go est la référence française des programmes d'études et de perfectionnement au Go. Dariush 3D est une version + légère en 3d dotée du moteur DariushGtp.

GnuGo ****

GnuGo est un moteur de réflexion pour jeu de Go. Longtemps incontournable il reste le moteur standard de nombreux programmes.

Leela  ******

Le meilleur joueur de Go gratuit du moment, dotée de plus d'un analyseur de parties très puissant.


 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();