Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Hedgewars

Jeux de stratégie

Hedgewars

en bref


Vous vous souvenez sans doute de la série des "Worms", jeux tactiques complètement déjantés qui mettaient en scène la guerre entre deux armées de vers de terre ? Les premières versions sont sorties sur PC et Amiga en 1995, il y a 18 ans. Elles étaient en 2D. En dépit de ces présupposés à priori risqués (je n’aurais pas parié un copeck dessus), le jeu a connu un succès phénoménal. Il a été décliné en une vingtaine de versions différentes, la 3D apparaissant en 2003. Et il a été adapté sur toutes les plateformes, y compris les consoles.


Au cas où vous ne connaîtriez pas Worms, je rappelle les principes généraux : le joueur dirige une équipe de vers, disposant d’armes diverses classiques (fusil, bazooka, grenades…) et d’autres moins classiques, voire carrément improbables (comme le mouton explosif, vraiment hilarant). L’action se déroule au tour par tour, comme dans les wargames. Sauf que le jeu est beaucoup plus tactique que stratégique. A chaque tour, le joueur mobilise un de ses soldats, qui peut être déplacé et va faire usage d’une de ses armes. A partir de là, on se rapproche davantage des jeux de balistique, qui consistent à trouver un bon angle de tir, une bonne hausse et la bonne puissance de lancement. C’est violent  – mais d’une violence que tempère le coté loufoque et décalé de cette guerre des vers. Et surtout, c’est assez compliqué, lent à mettre en œuvre, exige de l’entraînement… Malgré tout, le public a adoré !

Hedgewars Like Worms

Hedgewars est un clone gratuit de Worms, dont il reprend la forme et l’esprit. Les vers sont remplacés par des hérissons et les décors sont en 2D. Mais à part ces différences minimes, tous les ingrédients sont là : les armes habituelles et les armes loufoques, la balistique, l’action au tour par tour, le bavardage incessant et rigolo (en faux langage) des hérissons…  

Le jeu dispose aussi d’une intelligence artificielle performante, tout à fait en mesure de gérer l’équipe adverse, en mode solo. C’est un atout sérieux, une autre tentative, dénommée Wormux, ayant trébuché sur l’incapacité des programmeurs à proposer une IA correcte et donc un mode solo digne de ce nom.
Avec Hedgewars, on peut aussi jouer en réseau, sur un serveur qui est très fréquenté, comme j’ai pu le vérifier. Et il est bien sûr toujours possible de s’y retrouver, à une heure convenue, avec quelques amis pour une partie privée.


L’apprentissage du jeu étant assez long, le joueur disposera, fort heureusement, d’un mode entraînement qui permet de s’initier à l’usage de toutes les armes.  Je conseille également à ceux qui seraient tentés par ce jeu de lire le wiki en français sur le site de la communauté des joueurs.


Ce que j’en pense

Que ce soit Hedgewars ou Worms, ma réaction est la même. Je trouve ce type de jeu assommant. Question de goût. Comme mon fils a été un joueur acharné de Worms, je l’ai missionné pour faire ce test. Voici nos conclusions :
Techniquement, Hedgewars est une réussite. Les décors sont en 2D mais les développeurs réussissent à nous le faire oublier. On pourra les trouver enfantins, mais j'estime qu’il passe plutôt bien. L'IA du mode solo est bonne - comme je l'ai dit plus haut.
Sur le plan strictement ludique, Hedgewars est très riche, proche de son modèle mais avec assez de différence et de nouveauté pour justifier son existence. Il faut bien sûr un certain temps pour tirer partie du jeu mais c’était aussi le cas de Worms. Il y a une riche communauté de joueurs agglomérée autour du jeu et de son site, ce qui est un gage de longévité de son mode multijoueur. Les menus du jeu sont francisés et le wiki en français, sur le site, est assez étoffé pour une bonne prise en main… Enfin, Hedgewars fonctionne avec Linux, Mac et avec toutes les versions de Windows, de XP à Seven. Autrement dit, nous avons tous les ingrédients d’un bon logiciel gratuit.


Téléchargement sur le site de l'éditeur (certitude d’avoir la version la plus récente), pour Window, Linux et Mac.


Nouvelle version d'Hedgewars sous le sapin

Pour Noël les développeurs d'Hedgewars nous gratifient d'une nouvelle version qui marque un saut important par rapport à la précédente. Voici une liste sommaire des nombreuses améliorations de cette version  0.9.21, publiée il y a quelques jours seulement :

+Amélioration de la génération aléatoire des cartes, avec un nouveau type «Perlin» dont on peut faire varier le style à l'aide d'un curseur.
+Nouveau graphisme pour les bords de cartes marines.
+Améliorations de l'interface du menu, notamment des prévisualisations et des possibilités d'usage de scripts.
+Une nouvelle mission: «Climb Home» (Grimper jusqu'à la maison), ou vous devez vous dépêcher de revenir à votre camp malgré les mines et autres pièges qui tenteront de vous annihiler.
+Le mode «Entraînement» possède 7 nouvelles cibles pour vous apprendre à viser, et des statistiques améliorées.
+Apparition d'un nouveau mode de jeu, dit «Tech Racer». Il s'agit de faire la course sur une carte dans laquelle vous devrez détruire certaines sections pour vous frayer un chemin.
+Apparition d'un mode «Construction», dans lequel vous pourrez établir un fort avec des barrils, caisses et mines. Ainsi que placer des structures spéciales: station de soin, noeud de téléportation, bio-filtre et bien d'autres...
+Le mode de jeu «Highlander» peut être utilisé avec des schémas d'attribution d'armes personnalisés.
Plus un grand nombre de petites améliorations...

LouLem, décembre 2014

Note : ****

 




Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();