Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Barbarian

Arcade et action > Autres jeux d'action

Barbarian

Barbarian est sorti en 1987 sur Commodore 64, machine sur laquelle j'y ai joué pour la première fois. C'était l'un des tous premiers jeux de combats édités pour machines familiales. Il mettait en scène un barbare, qui combattait à l’épée d'autres guerriers afin d'obtenir, après toute une série de combats (et après avoir vaincu à la fin le méchant sorcier) la délivrance de la princesse Mariana.
Je me souviens qu'on s'est tous bien éclatés et que quelques joysticks ont du finir leur carrière dessus.

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Barbarian

Jeux de combats

Pour les portages des jeux d'origine, Windows seulement

Pour le remake de TDB soft :
Windows / Mac / Linux /

****

Dans la foulée, Barbarian a été porté sur toutes les machines de l'époque : ZX Spectrum, Apple II*, Amstrad CPC ; puis dans un second temps sur les machines 16 bits, essentiellement Amiga 500 et Atari ST.
Il y a eu une version PC*. Vous pouvez la télécharger et y jouer, encapsulée dans un émulateur MS Dos (DosBox). Elle est absolument affreuse, avec ses couleurs à base de rose et de cyan. Ca nous rappelle qu'à l'époque, les PC étaient des machines de bureau pratiquement non-joueuses, avec des aptitudes graphiques et sonores très primitives.


Les versions anciennes portées sur PC


Il y a souvent un certain plaisir et un peu de nostalgie à rejouer avec un jeu sur lequel on s'est éclaté 27 ans plus tôt, quand on était jeune. Un programmeur français a eu l'idée de porter sur PC toutes les versions de Barbarian, reproduites absolument à l'identique, en langage basic. Vous pourrez ainsi retrouver pour un instant les sensations d'origine, quelle que soit la machine avec laquelle vous les avez eu.
Personnellement, j'ai lancé les versions Amiga 500 et Atari ST, ayant possédé chacun de ces ordinateurs. A la vue de la copie d'écran de la version C64, j'ai préféré m’abstenir. Vraiment trop moche !


Palace Software
ne s'était vraiment pas foulé pour le portage de son jeu sur les ordis 16 bits. Le potentiel des nouvelles machines est à peine exploité ; les résolutions d'écran restent faibles et les graphismes ont été peu travaillés. Mais l'amélioration par rapport aux machines 8 bits reste tout de même importante.  
Les portages que j'ai testé fonctionnent très bien et prennent en compte les joysticks. J'ai eu juste un petit peu de mal à trouver sur quel bouton je devais appuyer pour activer les coups. Mais voilà, malgré tout le plaisir de revoir ces bons vieux jeux, j'ai toujours autant de mal à supporter les pixels qui piquent les yeux...



Le remake de TDB Soft

Il y cependant une alternative, le remake de TBD Soft. Ce Barbarian nouveau, basé sur la version Amiga 500, reprend les éléments physiques du jeu, se contentant de les améliorer, tout en conservant l'esprit d'origine. Il y a quatre représentations graphiques différentes, dont l'une, pour les puristes, se contente de reproduire avec une résolution un peu plus élevée les graphismes d'origine de l'Amiga 500 (voir ci-dessous).


Comme le jeu d'origine, le remake propose le mode scénarisé pour un joueur et le mode à deux joueurs humains. L'action se déroule dans les quatre lieux du modèle : la clairière dans la forêt, les montagnes au pied du volcan, la salle du trône de Drax le magicien et enfin la fosse de l'arène. Il semble toutefois que le combat à deux se limite au deux premiers, contrairement au jeu sur Amiga où vous choisissez votre lieu avant de commencer.
Ce remake serait la perfection s'il n'avait tout de même deux défauts :
Premièrement il ne prend pas en compte les joysticks. Quel oubli ! Car le jeu est bien peu praticable au clavier... Heureusement, JoyToKey peut nous sortir sans problème de cette impasse.
Deuxièmement, il manque 2 actions, sur les 16 de la version d'origine. C'est un peu dommage mais somme toute cela n'enlève pas grand chose au jeu.

Jouer à Barbarian

A un joueur, vous affrontez plusieurs guerriers successivement. Ils sont plus ou moins forts mais sont des copies de votre propre guerrier, dont ils se distinguent seulement par la couleur de leur tunique et, dans les portages des versions d'origine, la couleur de la peau (cela n'a pas été retenu pour le remake dans lequel les guerriers sont invariablement blancs).  Ce manque de variété a été très critiqué au moment de la sortie du jeu. Seul le combat contre Drax (auquel je n'ai pas participé récemment) amène un peu de variété, de ce coté là.
Jouer contre un adversaire humain est de loin la façon la plus intéressante de jouer à Barbarian. Il sera fortement recommandé de programmer deux joysticks avec JoyToKey, ou bien l'un des joueurs subira le désagrément du clavier (voir plus bas).

Les Options du remake

Avant de nous lancer dans l'utilisation du jeu, version TDB, voyons un peu le menu des options. Il est très pauvre. Il vous propose tout d'abord de changer les touches affectées à chaque joueur. Comme je vous propose plutôt d'utiliser deux joysticks avec JoyToKey, passons à la suite. Vous pouvez en dessous augmenter et réduire le son et la musique. Enfin, avec Graphics Set vous allez choisir l'un des 4 modèles proposés, à savoir :

Original : ce sont les graphismes d'origine du Commodore Amiga.
Uglyfiers : les graphismes d'origine mais un peu affiné. Plus de gros pixels et les couleurs s'affichent avec davantage de nuances, permettant de modeler un peu les volumes.
Darkevildemon : c'est le choix par défaut. Graphismes très fins et superbe modelé des volumes.
Jysse : les arrières plans sont flous et les personnages sont souligéns d'un léger trait noir, comme dans une BD. Rendu plus cartoon.

Petite gâterie, Outfit Colors vous permettra de changer la couleur de la tunique des joueurs.

 

Programmer des Joysticks avec JoyToKey

Cette section concerne le remake de TDB, qui ne prend pas en compte les manettes, mais aussi les portages des versions d'origine, JoyToKey pouvant servir à programmer une seconde manette.

Rendez-vous sur cette page du site, si vous ne l'avez jamais utilisé. Vous trouverez là un mode d'emploi détaillé de ce précieux utilitaire. Avec JoyToKey vous pouvez transférer sur une manette n'importe quel touche du clavier.

Voici maintenant comment fonctionnent les commandes dans le Barbarian d'origine :
Sur le pavé directionnel ou l'un des axes d'une manette sont rassemblés les commandes de mouvement : aller à gauche ou à droite, sauter, se baisser. Les positions intermédiaires du haut offrent des mouvements défensifs et ceux du bas des roulades (voir illustration ci-dessous).


Avec un clavier, les actions correspondantes aux positions intermédiaires des manettes sont obtenues par l'appui sur deux touches en même temps, ce qui n'est guère pratique. Par exemple flèche haut et flèche gauche = protection de la tête avec l'épée.
En appuyant en même temps sur le bouton d'action, vous réalisez les 8 coups prévus par le jeu (voir encore l'illustration ci-dessus). Ceci est donc valable pour tous les portages des versions d'origine.

TDB fonctionne un peu différemment. Tout d'abord il y a deux touches d'action au lieu d'une ; ensuite il manque les coups correspondants aux positions diagonales du pavé directionnel. Vous ne disposez ni du coup de boule, ni du coup de pied.
La touche d'action 1 permet le coup à la tête, le coup de décapitation, le coup au corps et le coup au jambes. La touche d'action 2 rajoute par contre le moulinet défensif et le coup au dessus de la tête (voir illustration ci-dessous). Pourquoi ne pas avoir profité des positions haut et bas pour implanter les deux derniers mouvements ? Mystère...


Observation importante au sujet du Barbarian de TDB. Le jeu est anglo-saxon d'origine et certaines touches proposées par défaut sont celle du clavier américain ; elles ne correspondent pas à votre clavier français. Pour le joueur 1 il s'agit de la touche d'action B, le point virgule (semicolon). A JoyToKey vous devez indiquer la touche correspondante du clavier français, c'est-à-dire le M.
Pour le joueur 2, c'est la touche d'action A. A la place du Z, indiquez le W à JoyToKey...

Combat

Votre état de santé, ainsi que celle de votre adversaire est matérialisé par 6 ronds rouges, au-dessus de la position qu'ont les joueurs lorsqu'ils font leur entrée. Chaque fois que vous prenez un coup, quel qu'il soit à l'exception de la décapitation, vous perdez la moitié d'un rond. Au 12eme coup vous êtes mort.
En mode un joueur, la force de vos adversaires croit progressivement. Toutefois, sans entraînement, vous aurez du mal à vaincre même votre premier adversaire. Or, pour délivrez la princesse, vous devrez gagnez successivement 12 combats  !
Une fois un combat terminé, il y a un mort sur le sol, votre adversaire ou vous même. Un gobelin verdâtre arrive et évacue le cadavre en le traînant par les pieds.

La décapitation

La botte de décapitation est un coup exceptionnel qui tue votre adversaire (ou vous tue si vous le subissez) en une seule fois, quel que soit son état de santé. Ce grand mouvement de l'épée au dessus de la tête avec déplacement important vers l'avant grâce à un tour complet du barbare sur lui-même a beaucoup contribué au succès du jeu. Si vous réussissez la manœuvre, la tête de votre adversaire saute et roule sur le sol, tandis que son corps s'effondre et que le sang gicle de son cou tranché. Attention toutefois : seul votre premier adversaire en mode 1 joueur se laisse avoir facilement. Le mouvement complet prend du temps et laisse le loisir à un barbare plus coriace de se baisser et de vous mettre un coup dans les jambes. Pour éviter d'être décapité vous-même, entraînez vous précisément à vous baisser et à contre-attaquer. Car vos adversaires tenteront fréquemment ce coup magistral contre vous.


Entraînement


Barbarian est un jeu qui exige de la technique. Appuyer sur tous les boutons au hasard en espérant faire mouche ne vous permettra que de battre le premier adversaire en mode Un joueur, ou un joueur humain débutant. Et encore, avec un peu de chance ! Pour avancer dans le jeu, vous devez être entraîné. Non seulement vous devez savoir employer vos attaques aux moments opportuns, mais vous devez aussi maîtriser les mouvements de parade. Commencez par vous entraîner aux différentes combinaisons en mode deux joueurs. Rangez votre adversaire à une extrémité (pour ne pas le décapiter par inadvertance) et apprenez à exécuter tous les mouvements. Imaginez les attaques d'un adversaire invisible, tout en exécutant les mouvement de parade et d'attaque. Par la suite, si vous le pouvez, entraînez-vous avec un adversaire humain et exécutant plusieurs fois de suite les mêmes séquences de combat.

Téléchargement

Vous trouverez les différents portage des versions d'origine sur PC sur cette page du site de F.L. (dommage on ne connaît même pas le nom de l'auteur de ce superbe travail). Soit les versions pour Amstrad CPC, Commodore 64, ZX Spectrum, PC Ms Dos, Apple II, Commodore Amiga et Atari ST.
Pour le remake de TDB Soft, rendez-vous sur cette page du site des auteurs. Le remake est disponible pour Windows mais aussi pour Linux et Mac.



Ce que j'en pense ?

Les jeux de combat ne sont pas ma tasse de thé mais ce Barbarian était plus ludique que la moyenne. Les animations étaient très correctes et les portages des versions 16 bits sont tout à fait jouables aujourd'hui, en dépit des gros pixels. Pour les plus exigeants, le remake de TDB, avec ses graphismes améliorés, devraient apporter entière satisfaction. Contrairement à Barbarian Return (un autre remake, totalement raté), celui de TDB a su améliorer l'aspect d'origine tout en le préservant.

Coté gameplay, j'ai toujours pensé que les développeurs de Barbarian avait trouvé un bon équilibre entre jouabilité et nombre de coups disponibles. Avec 12 coups (10 sur la version TDB) on a une palette largement suffisante pour mener des combats qui ont de la gueule et de l'intérêt. Le jeu reste technique : pour l'emporter vous devez maîtriser les attaques et les parades. Mais il ne vous faudra pas six mois comme dans d'autres jeux de combats pour apprendre toutes les combinaisons.
A un joueur, le jeu devient assez vite répétitif. Le faible nombre de décors et le fait que votre adversaire semble toujours le même nuit un peu à la durabilité. Le jeu à deux est par contre particulièrement jouissif.

* Sur ces deux machines, le nom de Barbarian a été remplacé par Death Sword.

Note :
***

Rob Rob, août 2015





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();