Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

The Rise of Zendik, remake de Bloodwych

Aventure et role > Jeux de rôle classique

The Rise of Zendik, remake de Bloodwych

Un modeur nommé Fazzasx (mais où est-il chercher un nom pareil!) a eu l'idée d'utiliser l'éditeur de Grimrock pour faire un remake de Bloodwych, un dungeon master crawler sorti en 1989. Le résultat est plutôt bon, même si on se croirait encore un peu trop dans un dongeon de LG.

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

The Rise of Zendik

Jeu de rôle

Windows

*****


Le jeu d'origine

Bloodwych a été commercialisé pour toutes les machines de jeu de l'époque deux ans après Dungeon Master. Il s'en inspirait fortement par son système de jeu. Son originalité principale était d'offrir la possibilité de jouer à deux sur un écran partagé. Ce n'était pas vraiment une bonne idée dans la mesure où les écrans de l'époque avaient une très faible résolution.  La diviser encore par deux ont contraint les développeurs à réaliser des décors plus modestes encore que ceux de Dungeon master. C'est certainement ce qui explique l'insuccès total du jeu, dont personne ou presque ne se souvient.
Autre nouveauté de Bloodwych: la mise en place d'un système de dialogue avec les PNJ. Mais ce perfectionnement à priori intéressant n'a pas été poussé assez loin. Parler aux adversaires n'ayant aucune influence sur leur comportement, le système était en pratique inutile.
Mais le jeu avait aussi des qualités, en premier lieu une aventure qui se tenait, centrée sur l'action plutôt que sur la résolution des énigmes.

 
 


Ci-dessus, un écran du jeu d'origine. deux joueurs mais des décors bien sommaires...


Le remake

Ce n'est pas un remake total mais l'auteur a fait beaucoup pour s'en inspirer au plus près. Ainsi les plans du jeu d'origine ont été reproduits avec l'éditeur de Grimrock, pas tout à fait à l'identique, mais presque. Je n'ai noté que de très petites différences.
Il y a une quarantaine de cartes, de taille très variables. Beaucoup sont plus petites que ne le permet l'éditeur de LG. Mais ça devrait quand même vous occuper un bon moment.
Les objets, la nourriture, les armes, les monstres, sont placés dans les mêmes endroits, assure l'auteur.



Les cartes du jeu d'origine et du remake sont identiques à quelques détails près.


Il est possible de lancer le jeu avec une équipe de personnages de LG mais Fazzasx à recréé quelque chose de proche du hall des champions du jeu d'origine où vous pourrez former votre équipe avec 4 des 16 personnages standards de Bloodwych.
Par contre, la transposition des caractéristiques n'est pas parfaite. Dans Bloodwych, il y avait 4 classes de personnages : les guerriers, les mages, les aventuriers et les archers-assassins. Tous pouvaient pratiquer la magie, y compris les guerriers, ce qui n'est pas le cas dans le remake qui conserve le gros du système de caractéristiques de LG. Mais il s'y ajoute tout de même une nouvelle classe polyvalente (voir plus loin, la création de l'équipe).



 
 


Le remake ne reprend rien de la magie du jeu d'origine, qui était d'ailleurs beaucoup plus simple que la magie de Dungeon master. Les sorts sont donc ceux de LG sans aucun changement. Idem pour les potions. Dommage, car on les connait pas coeur. Ca aurait été sympa d'adapter la collection des sorts du jeu d'origine. D'autant qu'il y avait des sorts intéressants comme l'ouverture des portes, la lévitation, le chemin de feu ou la création de mur, le sort de terreur, l'invocation de monstres et les sorts d'illusions: faux mur, faux monstre, sort de dissimulation...
A ma connaissance, il n'y avait pas de technique d'alchimie dans Bloodwych. Dans le remake, dans ma première partie, j'ai trouvé un mortier et des ingrédients mais l'auteur a dû oublier au fil du temps de mettre de nouveaux ingrédients car assez rapidement on n'en trouve plus. Par contre on découvre beaucoup de potions toutes prêtes.  
Bien évidemment ne comptez pas sur la possibilité de jouer à deux ni sur un système de dialogue, perfectionnement non-prévus par l'éditeur de LG.


Barre d'action rapide

L'interface est celle de LG avec juste une petite nouveauté bien utile: la barre d'action rapide. Elle consiste en un répétiteur des 4 personnages permettant dans l'action de procéder très rapidement à certains changements :
1/ Changer d'objets dans vos mains : avec un personnage sélectionné, cliquer sur le bouton qui représente une hache et un bouclier échange les objets dans les mains du personnage avec ce qui se trouve dans les deux premières cases de son inventaire.

Ce bouton est vraiment utile avec les personnages de classe polyvalente, qui peuvent avoir à échanger rapidement par exemple une épée et un bâton de mage.

2/ Boire rapidement une potion de santé ou d'énergie. Voilà un perfectionnement qui manque cruellement à LG. En pleine bagarre, il n'est pas nécessaire d'ouvrir la fenêtre d'inventaire, qui masque une grande partie de l'écran et de farfouiller à la recherche de la bonne potion pendant que vous vous faites massacrer. Ici, le personnage sélectionné bois une potion si vous cliquez sur la potion.
Evidemment il faut bien penser à sélectionner d'abord le bon personnage.
PS : il y a des raccourcis clavier : 1,2,3,4 ou I, O, K, L pour sélectionner un personnage. G pour échanger les objets des mains, H pour boire une potion de santé (Health) et J pour boire une potion d'énergie (Juice).
Vous pouvez aussi déplacer la barre en la saisissant sur son bord droit.

Pour le reste, c'est comme pour LG. Si vous n'avez jamais joué avec ce jeu ou l'un de ses mods, vous devrez d'abord vous familiariser avec lui. Reportez vous à ces pages de mon article sur LG:

Créer une équipe
Lire surtout les passages concernant les caractéristiques générales et les compétences secondaires.
Comprendre l'interface du jeu
La magie
Les potions
Les armes et les objets
Conseils pour mieux jouer



Téléchargement et installation

Télécharger le mod sur gamepressure.com

Le téléchargement des 263 Mo de l'archive est très lent, soyez patient.

Pour l'installer, je rappelle la méthode :
Il faut que Legend of Grimrock soit déjà installé sur votre ordinateur. Ce jeu a créé dans "Mes documents" un dossier "Almost Human" qui contient vos réglages, vos sauvegardes et aussi un dossier appelé "Dungeon", initialement vide. C'est ici, dans ce dossier, que vous devez décompresser le contenu de votre archive.
Pour démarrer The Rise of Zendik, lancez LG comme d'habitude. Sur le menu principal, sélectionnez "Custom Dungeon". Une page en forme de tableau noir s'ouvre ; vous devriez y trouver le mod. Sélectionnez-le et lancez-le.


Lancement et création d'une équipe

Vous pouvez lancer le jeu avec l'équipe standard de LG ou créer une nouvelle équipe de toute pièce. Mais il est plus intéressant de partir à l'aventure avec 4 des 16 personnages du jeu d'origine. Pour cela démarrez le jeu normalement avec une équipe LG. Une fois dans le dongeon, retournez-vous. Derrière cette grille où dansent des petites lucioles vertes vous trouverez chacun des 16 personnages de Bloodwych. Si vous essayez d'entrer, le programme vous demande si vous voulez une nouvelle équipe (use new) ou une ancienne (use old). Choisissez old et entrez. Les 16 personnages sont dispersés dans une assez vaste zone. Vous les découvrez par leur portrait sur les murs. Voici ce qu'il est important de savoir :
Les 4 guerriers (fighter) de Bloodwych (Blodwyn Stonemaiden, Astroth Slaemworth, sir Edward Lion et Ulrich Sternaxe) deviennent naturellement des guerriers de LG.
Même chose pour les 4 mages (Zastaph Mantric, Murlock Darkheart, Zothen Runecaster et Megrim of Moonwych) qui se transforment en mage de LG.
Quand aux quatre archers assassins (Elfric Falaendor, Flay Sepulcrast, Thai Chang of Yinn et Rosanne Swifthand), ils se transforment en voleur-archer de LG.
C'est avec la classe des aventuriers de Bloodwych qu'il y a du changement. Cette classe comprend 4 personnages moyens en tout, pouvant se battre avec les armes classiques mais aussi avec la magie. Pour la représenter, l'auteur du remake a créé une nouvelle classe, polyvalente. Les personnages de cette classe peuvent équiper des armures lourdes et utiliser des haches et des épées. Mais ils sont aussi compétents en magie de terre et en magie de feu, leur potentiel magique étant dépendant aussi de leur niveau en spellcraft.


 
 


Mais attention : tous les aventuriers ne basculent pas dans cette classe. Sont réellement "polyvalents": Sethra Bhoaghai, Hengist Meldanash et Eleanor of Avalon. Par contre Baldrick the dung devient un mage LG. Vous devrez faire attention si vous le sélectionnez de ne pas le placer sur la première ligne. Il aurait beaucoup de mal à survivre.

PS : parcourez tout le hall des héros et ramassez tous les équipements que vous pourrez trouver. Ce n'est pas du haut de gamme mais il y a quelques petits trucs qui vous seront utiles pour commencer.



 
 


Les magasins


De temps à autre vous tomberez sur l'un des magasins éparpillés dans le jeu. Ils sont plus ou moins spécialisés. Le premier que vous trouverez est à l'étage des débuts de l'aventure. Un magicien derrière une table vous proposera essentiellement des pièces d'armure et des protection ainsi que quelques armes de base. Vous devrez le payer avec des pièces d'or que vous trouverez par ci-par là. Pour obtenir un objet vous devez lui donner le nombre de pièces correspondant à son prix. Vous trouverez cette information sur le mur, à côté de la boutique. Voici comment vous devez procéder :
1/ Sur le mur identifiez un objet dont vous avez besoin et notez son prix.
2/Dans l'inventaire de celui de vos personnages qui gardent les pièces, pointez sur le stock de pièce avec la touche majuscule (Shift) enfoncée. Vous prélevez une pièce. Donnez-la à celui qui doit faire un achat et recommencez jusqu'à ce qu'il ait le bon nombre de pièces.
3/ Ouvrez l'inventaire du personnage qui achète, prenez les pièces et donnez-les au magicien. Il vous pose sur la table l'objet correspondant.
Attention : ne lui donnez pas une seule pièce d'or ! Il n'y a aucun objet valant une seule pièce et il n'est pas là pour faire l'aumône. Si vous le faites, il ferme la boutique et une gargouille vous tire dessus !

Remarques : les magasins sont pratiquement inutiles dans le remake. Dans le jeu d'origine, on pouvait vendre ici les objets ramassés dans les batailles. Contrairement à ce qui se passe dans LG, beaucoup de vos adversaires laissent sur le sol des armes et des boucliers qu'il aurait été possible d'échanger contre des pièces dans les magasins. Malheureusement, dans le remake on ne peut qu'acheter. Or, dans les débuts du jeu, alors qu'on a besoin de s'équiper, on ne trouve que très peu de pièces. Le fait est d'ailleurs qu'on est assez sous-équipé tout au long de The Rise of Zendik. Lorsque enfin on a obtenu un stock de pièces suffisant pour acheter quelque chose d'utile, ce qu'il y a à acheter n'a plus le moindre intérêt. Au total je me suis procuré par ce moyen quelques paires de gants ordinaires et quelques potions. Ici, l'auteur n'a pas assez réfléchi à la manière de compenser l'impossibilité de vendre. Il suffisait de faire apparaître des pièces sur les PNJ morts, par exemple.


 
 


Le sanctuaire

Dans le jeu d'origine les deux joueurs pouvaient être en concurrence pour certaines possessions. Mais ils avaient la possibilité de se reposer et de déposer des objets dans un sanctuaire inexpugnable. Le remake l'a conservé, Il se trouve au nord-ouest du niveau "Serpent tower level 3". Pour y pénétrer vous devez avoir l'une des deux gemmes: la verte ou la jaune. Sur certains murs vous trouverez des sortes de réceptacles d'aspect métallique et de forme ronde ou carrée. Pour aller dans le sanctuaire il suffit de mettre la gemme dans l'un de ces réceptacles. Vous êtes alors téléporté dans une petite pièce rectangulaire avec deux chambres. Pour repartir, enlever et remettre la gemme (ne l'oubliez pas ensuite dans le réceptacle!)
L'intérêt du lieu dans le remake est assez limité, étant donné qu'on joue seul. De plus les réceptacles sont assez rares et vous n'y ferez pas des sauts à tout bout de champ. J'ai pensé que l'info pourrait quand même vous être utile. Personnellement j'y ai stocké des excédents de bouffes, des ingrédients et des fioles vides en attendant, peut-être, de trouver un mortier (j'en avais un dans ma première partie, je ne me souviens plus d'où je l'ai sorti…).


Les clés

Dans Bloodwych les passages s'ouvrent rarement avec des leviers ou des boutons ou par la mise à jour d'un mécanisme spécifique. Généralement, pour avancer, il vous faut trouver des clés. Il y en a de classiques, comme dans LG mais il y a surtout beaucoup de ce que le manuel de Bloodwych appelait des clés chromatiques. Pour résumer ce sont de grosses clés avec une étiquette de couleur. Sur le mur, la serrure rappelle aussi la couleur recherchée. Sachant qu'une clé verte ouvrira n'importe quelle porte avec une serrure verte.
Dans le jeu d'origine, on pouvait parfois se passer d'une clé en utilisant un sort d'ouverture de portes. Comme vous n'en disposez pas dans le remake (dommage) vous devrez trouver toutes les clés.
Vous verrez que quand vous aurez beaucoup avancé dans le jeu, vous laisserez derrière vous un certain nombre de portes fermée en attente de clé. Prenez soin de bien noter sur la carte voire sur un bloc note, pour ne pas oublier que vous devez revenir ici.


 
 


Aide et conseil

Comme dans le jeu d'origine il y a un grand nombre de piliers dans les différents étages du jeu. Malheureusement, ils ne sont pas représentés sur la carte. Or, ils gênent considérablement les déplacements. Et des passages qui paraissent ouverts sur la carte ne le sont pas en réalité. C'est pourquoi je vous conseille de les marquer par une note, ce qui affiche une croix rouge. Bien sûr il y a aura après un grand nombre de croix rouges que vous aurez peine à distinguer des notes habituelles. C'est pourquoi je prenais soin de mettre les notes sur une case représentant l'épaisseur des murs avec parfois 2 autres étoiles alignées pour signaler un point important (dans le genre "revenir ici avec une clef verte").

Dans la première moitié du jeu on avance pratiquement de manière linéaire. Il est rare qu'on soit bloqué et on est tenté de suivre le mouvement sans prêter attention à ce qu'on a fait et d'où on vient. Or, le cheminement dans Bloodwych est complexe. On passe sans arrêt d'une tour à l'autre, on monte, on descend…
Puis à un moment on n'a plus de chemin vers l'avant. Et on ne sait plus du coup comment faire marche arrière ni où il faut aller pour reprendre le cours de la partie. Pour éviter ça, annotez bien les plans. Indiquez toutes les portes non-ouvertes et le type de clé nécessaire pour les ouvrir. Notez tout ce qui vous permettra de revenir sans trop errer ; indiquez où vont les escaliers, prenez des repères. Aller jusqu'au bout d'un jeu comme Bloodwych est avant tout question d'organisation.


 
 


Ce que j'en pense?

C'est une excellent mod qui a du demander pas mal de boulot à son auteur. Si les éléments de l'environnements de LG et quantité d'objets et de monstres ont été réutilisés beaucoup ont été modifiés. Et il y a pas mal d'objets nouveaux, en particulier une belle collection de tentures. La topographie des lieux reprend la prolifération des piliers du jeu d'origine, ce qui change l'allure des salles. Même si l'impression d'être dans un dongeon LG demeure, il y a quand même des différences importantes..
Les mécanismes du jeu étant ceux de l'original ce Rise of Zendik est comme son modèle: centré sur l'action. Il y a beaucoup de combat et la partie n'est pas toujours facile, mais très peu de puzzles casse-têtes. Ayant fait à peu près la moitié du jeu avant de rédiger cet article, je serais tenté de dire:  aucun puzzle. Mais je m'avancerais peut-être un peu.
Même si le cheminement est complexe, avec des montées et des descentes fréquentes de niveaux en niveaux, on progresse souvent de façon assez linéaire. La clé dont on a besoin n'est généralement pas très loin. Il y a peu de mécanismes, peu de boutons cachés, rien derrière les tentures… Toutefois, il arrive un moment où avancer devient difficile. Pas à cause des monstres ou des énigmes mais parce qu'il n'est pas facile de trouver où il faut redémarrer la partie dans ce labyrinthe à plusieurs étages.

J'ai hésité entre 4 et 5 étoiles. 4,5 aurait été parfait mais ça n'existe pas. Je lui en met donc 5. C'est bien payé pour un remake que nous aurions aimé plus proche de son modèle. Mais l'effort mérite tout de même d'être récompensé.

Rob Robinson
, avril 2018





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();