Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Pac Man et Pac Man Clone

Arcade et action > Pac Man

Pac Man – le vrai – et Pac Man Clone

A côté des réalisations de ceux qui cherchent à enrichir un ancien concept avec de la 3D ou d'autres manières de jouer, il y a la démarche inverse : rester au plus près du jeu d'origine. C'est quelque chose que les vieux gamers comme moi adorent car nous avons eu le bonheur (et à présent le malheur car c'est 35 ans derrière nous) d'avoir découvert ces vieux jeux à l'époque où c'était une révolution pour lequel l'avènement du smartphone fait figure de progrès modeste. On a tous joué au premier Pac Man et on aime bien se le rappeler.
Il y a des centaines de clones du Pac Man d'origine. J'ai retenu deux titres, le vrai, désormais abandonware, et un clone – parmi d'autres mais que j'aime bien.


Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Pac Man Original PC

Pac Man Clone

Le vrai

Un clone

Windows (et toute plateforme acceptant DosBox)
Windows seulement

--

**


Le vrai Pac Man de Namco

On trouve des tas et des tas de clones du Pac Man d'origine : même labyrinthe, même sons et musique, même gameplay général... Sauf que Pac Man ne se réduit pas totalement à ces divers éléments. Dans la mesure où il est possible de jouer avec l'original pour PC, pourquoi se priver d'une expérience réellement authentique ?
C'est une véritable pièce de musée, à télécharger sur le site Abandonware France :
www.abandonware-france.org/ltf_abandon/ltf_jeu.php?id=343&fic=liens
L'archive obtenue pèse 100 ko, autant dire rien. Les sons et la musique sont bien reconnaissables mais l'échantillonnage est faible et on perçoit nettement distorsion et bruit de fond. Il n'y a qu'un seul labyrinthe, qui devient simplement plus dur car les fantômes sont plus nombreux et plus agressifs au fil du temps. Vous vous apercevrez que même au premier niveau Pac Man est difficile et nécessite un bon entraînement.

Malheureusement il s'agit d'un programme Dos que vous ne pouvez pas utiliser tel quel. Vous devez le faire tourner avec une émulateur Dos tel que DoxBos. N'ayez crainte, c'est très simple à faire. Si vous n'avez pas DosBox, téléchargez-le et installez-le. C'est un programme gratuit. Ensuite ouvrez le dossier où vous avez rangé DosBos ; ouvrez aussi le dossier où se trouve Pac Man et faites glisser le fichier Pac_pc.exe sur le fichier DOSBox.exe. Si tout va bien le programme va démarrer, sons compris.

Cette version est censée prendre en compte les joysticks mais ça n'a pas fonctionné pour moi. Le programme de calibration de la manette se plante. Et il sera difficile d'utiliser JoyToKey avec un programme tournant avec DosBox. Heureusement Pac Man s’accommode très bien des touches fléchées.


L'intérêt d'avoir le jeu d'origine réside surtout est dans le programme d'animation des fantômes, qui a beaucoup fait pour le succès du jeu. Il était très sophistiqué pour l'époque et a demandé beaucoup de travail à Iwatani (l'auteur du programme). Tous les clones ne sont pas aussi bon, sur ce plan. Voici un extrait de l'article consacré à Pac Man sur le site GrosPixel :

"Les fantômes disposent tous de deux modes de déplacement, qu'ils choisissent toujours ensemble.
Le premier, c'est le mode de dispersion : les quatre fantômes vont chacun aller dans leur côté de prédilection. Quand vous commencez une partie, vous constaterez que
Blinky (rouge) file vers le coin supérieur droit, Pinky (rose) se dirige en haut à gauche, Inky (cyan) préfère fureter en bas à droite, et Clyde (orange) opte pour la partie inférieure gauche. Mais au bout de quelques secondes, vous allez subitement voir les quatre fantômes faire un demi-tour : ils entrent alors dans le second mode de déplacement, c'est le mode de chasse, dans lequel ils tentent d'attraper Pac-Man.
Les fantômes connaissent quatre périodes de dispersion pour chaque vie du joueur, à chaque niveau, sachant que les deux premières sont plus longues que les deux suivantes, et qu'au final les fantômes tenteront de plus en plus de prendre Pac-Man en chasse. Iwatani (l'auteur du programme) explique cela : J'ai pensé qu'il serait trop stressant pour un être humain d'être, comme Pac Man, constamment entouré et traqué. J'ai donc planifié les invasions des monstres en vagues. Ils attaquent puis se retirent. Au bout d'un moment ils vont se ressaisir, attaquer, et se disperser à nouveau. Cela semblait plus naturel que d'être constamment attaqué."
Si vous souhaitez en savoir plus vous pourrez lire l'article entier sur cette page...


Il serait absurde de donner une note à ce programme. Il est hors du temps et de contexte.

Pac Man Clone

Voici un petit Pac Man qui ne révolutionne pas le genre et ne vous procurera pas 'l'expérience interactive de votre vie', comme le reconnaît son auteur. Il est en 2D, le gameplay est identique à l'original au détail près, les sons et la musique sont les mêmes, le graphisme est simple et très old school. Par contre il a l’avantage, malgré un aspect différent, de vous procurer la sensation de jouer avec le Pac Man d'origine. Une fois compressé il pèse moins de 500 ko et il fonctionne à merveille. Pas trop facile, pas trop difficile, le bon équilibre. Vous devriez le voir comme une expérience de l'ordre de la connaissance historique. Même si elle sera nécessairement moins authentique qu'avec le Pac Man d'origine vu ci-dessus.
Pour jouer, les touches fléchées et c'est tout. Vous pouvez bien sûr aussi transférer ces touches sur une manette avec JoyToKey.

Quelques petits trucs rappelés par l'auteur dans le lisez-moi :
Dans le jeu un fantôme ne fait jamais marche arrière, ça peut servir de le savoir.
Tout comme dans le vrai Pac Man, il arrive que votre boule jaune se bloque un tout petit instant dans un virage. Anticipez en appuyant à l'avance sur la touche pour tourner. Quand vous avez un fantôme au cul ça peut vous sauver.
En principe votre vitesse est légèrement supérieure à celle des fantômes et donc si vous ne commettez pas d'erreur, une course-poursuite devrait toujours se terminer à votre avantage. Mais l'écart se resserre au fur et à mesure de votre montée en niveau jusqu'à disparaître totalement. Par contre un fantôme ne sera jamais plus rapide que vous.
Le niveau de difficulté du jeu augmente essentiellement du fait que les fantômes sont 1/ plus nombreux 2/ Plus rapides...

Note :
**

Rob Rob, avril 2016





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();