Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Smite

Aventure et role > MMORPG

Smite

Depuis plusieurs années, le secteur des jeux de bataille d'arène multijoueur en ligne (Moba - voir la page dédiée) est dominé par League of Legends et par Dota, alors que Heroes of Newerth, un temps le meilleur Moba du marché, se retrouve en troisième position, mais avec une importante et fidèle communauté. Chacun de ces jeux rassemble des millions de joueurs, de part le monde. Or, voilà que se pointe un petit nouveau. Proposé depuis deux ans en version bêta, Smite est arrivé à maturité et a officiellement commencé sa carrière il y a quelques mois seulement sur le marché des Moba. A t-il une chance seulement de se faire une petite place ou échouera t-il comme tant de MMO en Free to play se sont brisés sur WOW ? C'est difficile à dire, mais ce qui est sûr, c'est qu'il a de sacrés bons arguments...


L'apport de Smite

Pour devenir le nouveau blockbuster du genre, ou simplement se faire une petite place au soleil des Moba, Smite devait innover. Justement, il innove, et pas qu'un peu ! On peut même dire qu'il renouvelle beaucoup le concept de Moba. Première révolution : alors que les Moba précédents nécessitent principalement une réflexion tactique approfondie, Smite, sans être nullement dépourvu de cette dimension, est aussi fortement orienté vers l'action pure et dure. Il  met l'accent sur le gameplay, avec un concept qui le situe à mi-chemin entre le Moba traditionnel et le jeu d'action 3D.

Seconde révolution, inséparable de la première : alors que les autres Moba présentent l'aire de jeu vue du ciel et que les personnages sont déplacés à la souris, Smite propose une vue à raz du sol, à la troisième personne. Les déplacements se font avec des touches du clavier, comme dans un jeu 3D. On a donc une vue relativement bonne vers l'avant mais on ne voit rien derrière.
Pour faciliter le combat, chaque arme ou sort produit sur le sol un système de marquage qui permet de mesurer son aire d'effet. Pour atteindre les adversaires il faudra déplacer cette aire avec la souris et les viser en anticipant leurs évolutions. A première vue c'est compliqué  mais c'est intuitif et en pratique, ça s'utilise très bien. Il faut dire que les développeurs ont beaucoup tâtonné avant d'arriver à la bonne formule.
Tout cela modifie sensiblement la façon de jouer et les tactiques de jeu habituelles.  

Troisième révolution : plutôt que de vous proposer des personnages lambda, Smite vous offre ni plus ni moins que d'évoquer les dieux de la plupart des mythologies connues. Dieux Grecques et romains, dieux nordiques mais aussi dieux Mayas ou Chinois... C'est un véritable catalogue, riche actuellement d'une cinquantaine de divinités !

Chacun de ces dieux a évidemment des caractéristiques propres qui vont déterminer en grande partie son emploi. Mais heureusement, le joueur à la possibilité de le faire évoluer dans des proportions importantes, notamment par le choix de ses objets en cours de partie. Par ailleurs, chaque personnage dispose de 4 compétences que l'invocateur pourra alimenter en point à chaque monté de niveau (30 niveaux au total). L'une de ces capacités, dite "Ulti" est particulièrement puissante mais demande beaucoup de temps pour se recharger. L'employer au bon moment et judicieusement est l'une des premières choses qu'il faudra bien maîtriser.

 
 
 
 

Après les révolutions, Smite apporte aussi son lot d'évolutions, à commencer par de nouveaux modes de jeu. Le jeu reprend le classique mode "Conquête", présent sur tous les Moba, avec trois lanes (les voies qui conduisent aux différents lieux de l'aire de jeu, notamment les bases) et une jungle assez vaste, pour deux équipes de cinq. Le mode "Arène", est lui aussi assez habituel. Moins classiques le mode "Joute", avec deux équipes de trois joueurs, évoluant sur deux lanes et une jungle réduite, et le mode "Duel" à un contre un sur un, sur une seule lane et une jungle encore plus réduite.
Mis en service récemment, le mode "Siège" est assez original. Il consiste à détruire les défenses de l'adversaire et à atteindre sa base avec des armes de siège, obtenues par invocation après avoir tué le maximum de sbires et dévasté les camps de la jungle. Pour 2 équipes de 4 joueurs.
Le mode "Assaut" (Aram) se déroule à 5 contre 5 sur une seule lane, sans Jungle et sans buff, afin que les joueurs se concentrent sur l'unique objectif de ce mode : détruire les défenses de l'adversaire pour parvenir jusqu'à sa base et la démolir. Le Dieu des joueurs est tiré au sort.
Enfin, encore plus original, voire parfois loufoque, le mode "du Jour", qui, comme son nom l'indique, impose chaque jour de nouvelles règles.


 
 
 
 

Un Free to play pour de vrai

Smite est un vrai Free to play, ce qui veut dire qu'on peut y jouer sans êtres désavantagé par rapport à des joueurs qui feraient chauffer leur carte bleue. L'argent réel sert à acheter des améliorations esthétiques ou n'importe quel personnage du jeu, mais pas d'objet ou de sort qui vous permettrait d’accroître artificiellement la puissance de votre personnage. Evidemment vos choix dans le catalogue de divinité est limité, au départ, mais à chaque fin de partie les points de faveur que vous allez acquérir vous permettront de débloquer peu à peu d'autres personnages. A priori, avec du temps, tous les dieux sont accessibles.


Graphiquement superbe

Smite utilise l'excellent Unreal Engine 3 comme moteur physique et ça se voit ! Visuellement c'est superbe et si vous avez une machine assez puissante vous pourrez bénéficier de nombreux effets spéciaux de grande qualité. Le style mi-réaliste mi-cartoon du jeu est parfaitement réussi lui aussi, ce qui fait que nous serons certainement nombreux à être d'accord pour dire que Smite est le plus beau Moba du moment !
J'ai entendu dire qu'il fallait avoir une machine assez puissante pour en profiter et nous avons donc aussi installé le jeu sur une machine de bureau vieillotte et dotée d'une carte graphique très ordinaire. Juste pour faire un test. Et ça passait plutôt bien, avec une résolution assez faible de 1024x768 mais avec tous les paramètres à fond plus un cran d'antialiasing. Donc ça ne nous paraît pas un reproche justifié.

Téléchargement et installation

Rendez-vous sur cette page et cliquez sur le bouton  "JOUER GRATUITEMENT", en bas de la page. Vous devrez commencer par créer un compte : choisissez un identifiant, un mot de passe et une adresse mail valide auquel ce compte sera lié. Puis l'interface vous propose d'installer le jeu. En fait vous téléchargez un loader qui a pour nom installSmite.exe. Lancez-le, puis laissez faire le processus. Attention : vous allez télécharger plusieurs gigas de données, alors n'espérez pas jouer dans les cinq minutes...
Ensuite il vous suffira de lancer le jeu à partir du raccourci laissé sur le bureau.


Jouer


Au premier lancement, francisez l'interface du jeu en sélectionnant le français dans le menu déroulant en haut à gauche. Fermez et relancez le jeu. Prenez patience, le démarrage est assez laborieux. Lorsque l'interface apparaît, notez qu'en haut à gauche un petit bouton permet d'accéder aux paramètres du jeu. D'ici vous ajusterez l'affichage, l'interface du jeu, les contrôles et quelques autres trucs.  

Comme tout Moba, Smite ne se laissera pas domestiquer en cinq minutes comme un FPS. Il faudra un certain temps d'adaptation avant votre première partie en ligne. Heureusement, le dispose d'un mode d’entraînement assez réussi. Il se compose actuellement de 7 sous-section : 3 didacticiels et 4 jeux d'entraînement hors ligne.

 
 
 
 

Le premier didacticiel vous sera proposé immédiatement quand vous voudrez jouer pour la première fois. Il vous renseignement sur les bases du jeu. Le second vous apprendra à jouer en mode "Arène" et le troisième en mode "Conquête". Ce serait parfait, s'ils n'étaient en anglais sous-titrés en français. Pas toujours évident de suive l'action tout en lisant, mais vous pourrez recommencer le didacticiel autant de fois que nécessaire.
Une fois dégrossis, vous pourrez aborder les entraînement hors ligne à la Joute, à l'Arène, à la Conquête et vous pourrez apprendre aussi quoi faire dans la jungle. Mais avant d'attaquer les entraînements je vous conseille de visionner encore les tutos pour débutants de Don Pascualino. Un petit peu trop bavards mais néanmoins très utiles...


 
 


Tutos pour débutant épisode 1

Tutos pour débutant épisode 2

En ce qui concerne l'usage du jeu, nous n'irons pas davantage dans les détails. Inutile de réinventer la roue. Les didacticiels et les tutos disponibles sur Internet suffisent amplement. Notez quand même l'existence de la mini-map, à la façon des FPS d'Arène, que vous ne devrez jamais perdre très longtemps de vue. C'est un outil vraiment utile.
Vous trouverez pas mal d'information supplémentaire et des actus sur le site de la communauté française : http://www.smitefrance.fr/

 
 
 
 
 
 

Pour finir, ce que nous en pensons

Alan est déjà fan et très bon joueur (c'est lui qui nous a branché sur Smite); Loulem aime bien mais n'a pas de goût très prononcé pour les Moba et ne sera sûrement jamais un pro player de ce jeu. Quant à moi (Rob) je me suis contenté de faire les tutos, de jouer un peu en hors ligne et de regardez faire Alan et Loulem. Malgré nos niveaux et intérêt différents, nous sommes d'accord pour dire que Smite est aussi bon voire meilleur que les trois autres grands Moba du moment. Et pour lui mettre la note exceptionnelle de 6 étoiles. Nous verrons dans quelques mois si le jeu tient ses promesses. Ca à l'air bien parti.

Page liée : Qu'est-ce qu'un Moba ? Concept et vocabulaire.

Note :
******

Article rédigé en collaboration par Alan, Loulem et Rob Robinson en janvier 2015





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();