Abu Simbel Profanation - Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Abu Simbel Profanation deluxe


Abu Simbel Profanation est un jeu de plateformes-action 2D développé par des espagnols et commercialisé entre 1985 et 1988 sur le ZX Spectrum puis sur l'Amstrad CPC et la console Sony MSX. Il y a eu ultérieurement une version Amiga. Le jeu a aussi donné lieu à deux suites.


Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Abu Simbel Profanation

Plateformer 2D

Multi-plateformes

****


Une dizaine d'années plus tard, Ignacio Pérez Gil a produit un remake du premier, puis des deux jeux suivants. On touchait avec ces productions à l'une des approches possibles du retrogaming, celle qui consiste à rester le plus fidèle possible au jeu d'origine : graphismes et sons proches, même tableaux, gameplay identique...
Ignacio Pérez Gil a pris le parti de reproduire la version Spectrum, la plus frustre, plutôt que les versions CPC ou Amiga, plus fines. N'étant pas un jusqu'au-boutiste du rétrogaming, je trouve ce choix un peu dommage. Mais, d'autres programmeurs, se basant sur son travail, ont développé Abu Simbel Profanation deluxe, nette amélioration par rapport à la version Amstrad CPC - et même un peu meilleure que la version Amiga. Une version deluxe assez améliorée pour bonifier vraiment le jeu, mais pas plus que nécessaire afin que l'on ait l'illusion de rejouer 32 ans plus tard avec le même jeu.










Premier niveau de la version Amstrad CPC









Premier niveau de la version Amiga, déjà plus fine.







Premier niveau du remake de MA Software. Plus détaillée et plus large que la version Amiga.


L'histoire


Vous incarnez Johnny Jones, un archéologue dont l'aspect physique a été modifié par une défense magique après qu'il ait profané le tombeau de Ramsès II, près d'Abou Simbel, dans le sud de l'Egypte. Il a été transformé en une sorte de barbabulle rouge, avec des jambes mais plus de bras. Il doit trouver la crypte où repose le corps du pharaon, afin de lever la malédiction. Vous voilà donc parti en promenade dans un temple rempli d’ennemis dangereux et d’obstacles à éviter: gouttes d'acides, chauves-souris, plaques tueuses, serpents, araignées, momies, anneaux tueurs...

Dans les couloirs, vous trouverez de temps à autre une amulette ou une clef. Certaines vous permettront d'ouvrir des passages et d'autres seront nécessaires pour utiliser le téléporteur, avec lequel vous pourrez vous déplacer vers d'autres endroits qui seraient autrement inaccessibles.
Un précieux diamant est également caché dans le temple. Précieux d'abord parce qu'il va vous aider, par sa couleur, à trouver le chemin vers la fin du jeu.

 


Téléchargement et installation


Comme toujours, téléchargez le remake de préférence sur le site des auteurs:  
http://www.masoftware.es/
L'architecture de ce site est vieillotte et toutes les pages ont la même adresse. Pour vous procurer le jeu, cliquez sur le rond jaune du menu ("Juegos"), cherchez le jeu dans la liste et téléchargez la version dont vous avez besoin (comme vous pourrez le constater, le jeu  est disponible pour de nombreuses plateformes: navigateur Web-Java, Windows, MacOs, Linux, GP2x, Wii et Dreamcast).
Décompressez l'archive dans un dossier "Profanation deluxe". Laissez le jeu dans le sous-dossier "Profanation.win" et contentez-vous de créer un raccourci vers l'exécutable ("Profanation.exe").
Lorsque vous lancerez le jeu pour la première fois, il s'affichera dans une fenêtre Windows de 640x480 pixels, format un peu riquiqui mais moins que celui du jeu d'origine. Pour passer en plein écran, utilisez la combinaison "CTRL+Retour".
Notez également que les touches "Page Up" et "Page Down" permettent d'augmenter et diminuer le volume de la musique et des sons.  


 


Gameplay

Les touches du jeu d'origine (O,P et A,Q) ont été remplacées par les touches fléchées : flèche gauche et droite pour les déplacements, flèche bas pour un saut court, flèche haut pour un grand saut. Les manettes ne sont pas prises en compte mais il sera facile de transférer les touches sur un gamepad avec JoyToKey. Une bonne manette apportera confort et précision et rendra le jeu plus agréable. Voici une procédure détaillée pour vous expliquer comment faire:   Télécharger ?
Le gameplay est assez classique, sauf qu'il faut toujours un peu d'élan pour atteindre une plateforme avec un grand saut.

Attention : j'ai noté à plusieurs reprises un problème lorsque je fonçais comme une brute sur une amulette en manipulant en même temps plusieurs boutons de ma manette. Il arrivait que l'activation attendue ne se produise pas. Et rien à faire pour y remédier ! Par contre j'ai remarqué que si je procédais doucement et que je touchais l'amulette en appuyant sur un seul bouton, l'activation marchait à tous les coups.






Une fosse d'où il est impossible de sortir si on a survécu à la chute.


Triches indispensables !


La difficulté du jeu est légendaire. La société espagnole offrait d'ailleurs 50.000 pesetas de l'époque à celui qui le terminerait. Le remake est de ce point de vu conforme à l'original. Pour éviter un obstacle dangereux ou un adversaire, les déplacements doivent être réglés au pixel près. Et encore,  ça ne suffit pas toujours. Il faut aussi souvent une bonne synchronisation par rapport aux différents objets en mouvement. Pour progresser dans le jeu, l'entraînement est indispensable. Personnellement, je n'ai pas réussi à dépasser la troisième salle sans tricher*. Le premier niveau m'a donné déjà pas mal de fil à retordre. Mais quelle satisfaction quand on franchi enfin une salle !

Comme on ne dispose que de 10 vies et que le jeu n'enregistre pas la progression, on revient sans cesse à la case départ et c'est vraiment frustrant. Conscients de la difficulté, les auteurs eux-mêmes ont décidé de publier des triches, dont la plus utile offre les vies illimitées. Voici comment procéder :
➤Lancez le jeu, passez la page d'accueil et une fois dans le premier niveau, tapez "VICTOR" (en majuscule ou minuscule, peu importe).
➤L'interface demande un mot de passe. Tapez "MALIVES" et "Retour". Vous avez les vies illimitées.
L'autre cheat-code est "MASUPER". Il vous rend invincible mais le jeu n'a alors plus aucun intérêt.





Le diamant ! Celui-ci est jaune... et pas encore accessible.


Autre aide fournie par les auteurs : la carte du tombeau. On y découvrira qu'il y a 45 écrans différents mais seulement 38 salles puisque certaines sont constituées de deux écrans. Cette carte est très utile car il y a beaucoup d'impasses et de fosses dont on ne peut pas s'échapper, même si on est invulnérable.  Pour vous éviter de passer du temps à la chercher, téléchargez-là sur Rob jeux, ici.





Les amulettes (en bleu) sont indispensables pour ouvrir certains passages.  


Ce que j'en pense ?

On ne peut être qu'admiratif devant ce travail qui a consisté à redessiner (d'abord à la main) tous les tableaux du jeu pour les intégrer ensuite dans une nouvelle version capable de tourner sur nos machines modernes. Abu Simbel Profanation deluxe reste un jeu pour les amateurs de jeux rétro et/ou de plateformers ultra-difficiles.

Rob Robinson, juillet 2019

*Je n'ai pas vraiment forcé non plus.


 




 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();