Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Need for speed Porsche 2000

Les simulations > Simulations automobiles

Need for Speed Porsche 2000



J'explore en ce moment l'univers des courses automobiles.  Après Offroad Racers, course 100% arcade, je recherchais plutôt une simulation et je me suis donc penché sur les logiciels libres. Pour subir une suite démoralisante de déceptions. J'ai changé d'approche en me penchant sur les anciens logiciels commerciaux abandonnés. Nouvelle série de déceptions : entre les jeux devenus vraiment injouables parce que décidément trop vieux et ceux qui ne fonctionnent plus sur les versions récentes de Windows, j'ai perdu encore un bon paquet d'heures en pure perte....


Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Need for speed Porsche

Course automobile (simulation)

Windows

******


C'est alors que je me suis souvenu d'un épisode de Need for speed que j'avais vraiment apprécié par son caractère de simulation plus accentué que dans les autres épisodes et par ce côté ballades sportives qui sortait vraiment des sentiers battus. Serait-il possible de le trouver à télécharger en version complète ?
Bingo! Electronic Arts a laissé tomber son vieux jeu qu’on peut ramasser maintenant sur le site Techmynd.com.


Le sommaire


Téléchargement et installation
Ce que j'en pense ?
Paramétrage
Jouer

Joueur solo
Pilote D'usine
Evolution
Multijoueur
Le mode Evolution, en détails
Les Origines, de 1950 à 1970
L'âge d'or, de 1970 à 1988
L'ère moderne, de 1988 à 2000
Le Garage
Options
Auto (notre garage)
Magasin des voitures neuves
Marché de l'occasion
Vendre (nos voitures)
Atelier de réparations
Atelier de réglage des voitures
Magasin des pièces détachées
Atelier de peinture

Courses et trophées
Les principes
Réalisme et arcade dans Need for speed Porsche 2000
Techniques de conduite
Autres notions à connaître
Corruption des fichiers de sauvegarde
Les circuits
Les voitures
Goodies
Patch CLK-GTR
Mon profil Robinson
NFS Homme
NFS Cars


Téléchargement et installation

Dans une première version de cet article je vous proposai d'utiliser une image ISO du programme d'origine trouvée sur Abandonware Utopia. L'installation était un peu complexe car il fallait d'abord ouvrir un compte chez Utopia, site délicat et compliqué, monter un lecteur d'images, lancer manuellement le setup après avoir passé les exécutables en mode de compatibilité pour Windows XP, installer le jeu, le patcher, installer un no CD...
Rien de bien difficile mais quelques jours après que j'ai posté mon article, qui m'avait demandé beaucoup de travail, Utopia a commencé à avoir de gros ennuis, a été piraté, est revenu puis a cessé de fonctionner. Le site ne reconnaît plus nos comptes et il est impossible d'en créer un autre pour télécharger les gros programmes. Mes tentatives répétées de prendre contact avec des administrateurs sont tombées dans le vide.
Impossible, compte tenu de la taille de l'archive, de l'héberger sur mon serveur. C'est pourquoi je me suis mis à chercher activement une autre source. Et j'ai trouvé, sur le site de Techmynd.com. Vous le téléchargerez sur cette page.



Mais cette fois il ne s'agit plus d'une image. C'est un programme bricolé, pour lequel les vidéos et les musiques du jeu ont disparu. C'est un petit peu ennuyeux mais on peut s'en passer facilement. Par contre l'archive obtenue, qui ne pèse plus que 180 Mo, contient un programme qui s'installe le plus simplement du monde et ne nécessite ni lecteur d'images, ni patch, ni no Cd, ni aucune autre manip. Décompressez l'archive dans un dossier, lancer le fichier setup et installez le jeu où vous voulez. Il fonctionne à la perfection et il n'est même pas nécessaire de mettre les exécutables en mode de compatibilité pour XP !
Cerise sur le gâteau : bien que l'archive soit censée contenir Need for speed Porsche Unleashed, autrement dit la version américaine, ma crainte d'hériter d'un jeu en anglais s'est révélée infondée.  Il est bien traduit en français... Il y a juste une petite différence : pour lancer une course, un tout
petit Race bleu en bas de l'écran à remplacé le Départ ! jaune du jeu d'origine.


Need for speed est assez stable mais il lui arrive de temps en temps de planter. Or, le jeu avait tendance à replanter, même après que j'ai nettoyé la mémoire avec Wise Memory Optimizer. Il laisse probablement un fichier quelconque ouvert. C'est très embêtant car si cela se produit plusieurs fois de suite au milieu d'une course vous perdez chaque fois les droits d'entrée et ça peut faire mal, financièrement, à votre joueur. Et il est arrivé aussi que les sauvegardes soient corrompues. J'ignore si ça le fait avec la version Techmynd. Je n'ai pas joué suffisamment longtemps pour vérifier. Si ça vous arrive, redémarrez carrément votre ordinateur. Et allez voir plus bas comment sauvegarder vos données personnelles.


Ce que j'en pense ?

Need for Speed Porsche 2000 est resté vraiment fun, certainement l'un des meilleurs épisodes de la série, même en incluant les plus récents. La modélisation des voitures date un peu c'est sûr mais celle des décors donne toujours un très beau résultat, malgré l'ancienneté du jeu. Ce NFS 5 s'éloignait sensiblement de l'esprit habituel de la série. La conduite est beaucoup plus réaliste et même difficile, avec des voitures comme la Porsche 911, performante mais délicate à piloter à cause de sa forte propension à partir en tête en queue. Plus réaliste également la vitesse des véhicules et le bruit des moteurs, moins ronflants que dans les autres épisodes. En fait, Need for Speed Porsche est une invitation à vivre la vie d'un gentleman driver, qui aime parcourir les campagnes et découvrir du pays, tout en conduisant sportivement sa Porsche. Les paysages sont très soignés et bien reconnaissables. Normandie, Cote d'Azur, Pyrénées, Alpes, Corse, Auvergne... La campagne française est à l'honneur dans ce jeu.

En revanche, je trouve qu'une grosse faute de conduite aboutissant à une sortie de route voir à un choc violent contre un talus, un mur ou une autre voiture n'est pas assez cher payé. Dans ce domaine on est vraiment de retour dans l'arcade.

Le mode Evolution, qui vous met dans la peau d'un compétiteur participant à des courses ouvertes aux Porsche  de 1948 à 2000, est très réussi. Il est assez exigent, car vous devrez apprendre à bien régler vos voitures, à les équiper de matériels plus performants et aussi à gérer un budget limité. Il y avait longtemps que ne n'avais passé autant d'heures à jouer à un jeu.



Paramétrage

Pour commencer à jouer vous devez d'abord créer un joueur. Puis vous accédez au menu central. La première chose à faire est de paramétrer votre jeu. Ouvrez le menu d'options (en bas de l'écran).

Audio : je vous conseille de réduire le volume des voix, de la musique et des sons d'ambiance, de façon à bien entendre le régime de votre moteur.  Mettez par ailleurs la qualité audio sur haute et en 3D, à moins d’utiliser un très vieux Pc ou un notebook.

Commandes : il est indispensable d'avoir un bon volant pour jouer à NFS Porsche. Vous le paramétrerez d'ici. Si votre voiture ne reste pas en ligne alors que le volant est centré, si le frein freine ou l'accélérateur accélère alors que vous n'y touchez pas, vous devez augmenter un peu la zone morte de ces axes, depuis le menu Débattement. Si vous trouvez que l'attaque de votre volant n'est pas assez incisive, réduisez le débattement depuis le même menu.
Choisissez également vos touches (Commandes avancées, Touches prédéfinies) et réglez le retour de force...

Graphisme : pour les détails des voitures, des éclairages, des paysages et du ciel, mettez tout à fond, à moins d'avoir un ordi des années 80. Il est inutile d'augmenter trop la résolution d'écran, vous n'aurez pas mieux qu'avec 1024p x 768p pour 32 bits. Si vous avez un moderne écran panoramique, mettez Format 16/9 sur oui.

Affichage : ce menu vous permet de choisir une organisation de l'instrumentation de votre voiture sur toutes les vues en dehors de la vue interne. Je trouve que l'option C est la meilleure. Pour les dégâts à votre véhicule choisissez la forme barregraphe. Vous avez besoin aussi du rétroviseur et d'afficher les rapports de boite de vitesses.

Une dernière remarque à propos des réglages : ils ne sont valables que pour le joueur en cours. Si vous créez un autre joueur, il faudra reprendre tous les paramètres.


Jouer

Une fois que vous en avez fini avec les réglages, revenez au menu central.  A gauche, vous avez les modes de jeu ; à droite les informations encyclopédiques sur Porsche (Historique), la gestion des sauvegardes (peu utile), les séquences vidéo que vous aurez enregistrées (Films de course) et le générique.

Il y a quatre modes de jeu : Joueur solo, Multijoueur, Pilote d'usine et Evolution. Voyons ça en détail :

Joueur solo

Premier intérêt de ce mode : il vous permet de prendre en main immédiatement plusieurs voitures, anciennes ou plus récentes, histoire de faire un petit tour immédiatement, avant de découvrir le jeu. Vous pouvez choisir entre trois niveaux de difficulté, le nombre d'adversaires (jusqu'à 7) et le sens du circuit. Vous pourrez également opter pour une boite automatique (déconseillé) et des aides au pilotage (déconseillé) si elles existent pour le modèle choisi.
Le mode Joueur solo se subdivise en trois types d'épreuves :

Course Immédiate : course classique, dans laquelle vous affrontez jusqu'à 7 adversaires, avec ou sans trafic routier et la possibilité de parcourir le circuit dans les deux sens.

Défi Immédiat : le principe de cette course est d'éliminer le dernier concurrent à franchir la ligne à chaque tour. Vous pouvez affronter jusqu'à 7 adversaires et donc une course durera au maximum 7 tours. Cette épreuve n'est possible que sur les circuits qui bouclent (Monté Carlo).

Défi Porsche : là, c'est le dernier de chaque parcours qui est éliminé. Donc tous les circuits du jeu  peuvent connaître un défi Porsche. Comme vous pouvez sélectionner jusqu'à 7 adversaires, vous pourrez parcourir jusqu'à 7 circuits différents.

L'intérêt du mode Solo est assez limité tant que vous n'aurez pas commencé le mode Evolution car vous ne pourrez effectuer aucun réglage sur les voitures qu'on vous prêtera. Dans le mode solo, vous pourrez par contre utiliser vos propres voitures, avec leur réglages et leurs améliorations, ce qui vous assurera un net avantage par rapport à l'utilisation de la même voiture avec ses équipements et réglages d'usine.

Pilote D'usine

Dans ce mode, vous êtes amené à faire carrière chez Porsche en tant que pilote d'essais. Vous devrez exécuter une suite d'exercices de conduite, en partie sur route, en partie sur une "piste" d'essais qui se résume à un grand parking vide ou des voies seront tracées avec des plots de chantier, en fonction des exercices.
Au fur et à mesure, vous grimpez dans la hiérarchie : essayeur, premier essayeur, chef essayeur... Et vous gagnez de nouvelles voitures.
Mais en fin de compte c'est vous qui êtes toujours à l'essai ! Je n'ai pas trouvé ce mode de jeu très intéressant. Par contre il vous obligera à apprendre très vite à maîtriser les voitures dans toutes les situations, notamment en virages très serrés. Les amoureux de glisse y trouveront peut-être plus de satisfaction que dans les autres modes où, par exemple, vous aurez rarement l'occasion de passer un virage en épingle au frein à main.

Evolution

Le mode Evolution est de loin le mode le plus intéressant du jeu. Ici, vous incarnez plusieurs générations de conducteurs de Porsche, en commençant par les vieux modèles des années 50 et en terminant par les Porsche des années 2000. Vous commencez par acheter une antique Porsche 356, pas très stable sur ses roues et dotée d'un petit moteur d'à peine 40 chevaux. Vous gagnerez des courses et l'argent nécessaire à l'achat de voitures plus récentes qui vous ouvriront à leur tour la possibilité de participer à de nouvelles courses.
Dans ce mode, vous devez impérativement régler votre voiture, l'équiper de pièces plus performantes et la réparer après les courses. Vous accédez non seulement au magasin des voitures neuves mais aussi à un marché de voitures d'occasion qui vous donnera la possibilité de faire des investissements très lucratifs. En effet, vos achats prennent beaucoup de valeur avec le temps. A propos de vos ressources, il va falloir apprendre à les gérer correctement, sachant que participer aux courses n'est pas gratuit, que les réparations de votre voitures peuvent être très coûteuses et que les voitures nouvelles seront de plus en plus chères.
Etant donné l'ampleur du mode Evolution, je vais y consacrer un chapitre entier, plus bas.

Multijoueur

Le mode Multijoueur donnait accès à un serveur spécialisé rassemblant les joueurs mais comme vous vous en doutez ce service n'est plus disponible depuis longtemps. Par contre il est possible d'utiliser une liaison poste-à-poste qui consiste à indiquer au programme l'adresse Ip de votre ou de vos partenaires. Vous devez donc connaître leur adresse IP, ce qui ne pose pas de problème si ce sont des amis ou des connaissances. Il suffit de se rendre sur ce site, ou un autre de même type.
Je n'ai pas vérifié si ça fonctionne.


Le mode Evolution, en détails

Le jeu distingue trois grandes périodes, que vous devrez parcourir dans l'ordre.

Les Origines, de 1950 à 1970 :
vous piloterez toutes les générations de Porsche 356, la voiture de course Porsche 550 Spyder et la première génération des Porsche 911.

Lorsqu'un profil joueur a été créé vous accédez au mode Evolution avec un crédit de 11000C. Cet argent va vous permettre d'aller au magasin des voitures neuves pour acheter votre première voiture. Ce sera une Porsche 356 des année 50. Je vous préviens tout de suite, c'est pas une bête. Avec son petit moteur de 1100 cm2 fournissant à peine 40 chevaux, elle est sans doute moins sportive qu'une Twingo d'aujourd'hui. De plus comme elle valait 11000C il ne vous reste pas un sous pour la doter de meilleurs équipements. Par contre vous pouvez la régler et elle en a bien besoin. Nous reviendrons en détail sur les réglages mais je vais vous aider dès maintenant à mettre au point votre 356. Si vous partez pour votre première course avec les réglages standards, vous allez bien galérer.

Par défaut la voiture à des suspensions trop souples et trop hautes, une répartition du freinage et des appuis identiques à l'avant et à l'arrière ; même chose pour la pression des pneus. Réduisez de 2 ou 3 points la garde au sol, de 2 points le débattement et augmentez la dureté des suspensions de 5 ou 6 points. Pour la répartition du freinage, décalez le curseur vers l'avant d'une bonne graduation, voire une graduation et demi. Il faut aussi mettre plus d'appui à l'arrière : 55 va bien. Un peu plus à l'avant ne fait pas de mal. Mettez à 52. Enfin, augmentez la pression des pneus. 33 à l'arrière, 31 à l'avant par exemple.


Ces réglages sont accessibles depuis le menu Garage. Vous pouvez et même vous devez les tester tout de suite (Essai routier).  Pour ne pas se vautrer, il faut avoir de bonnes trajectoires bien propres, ne pas freiner trop brutalement et ne pas donner de brusques coups de volant. Enfin, n'accélérez pas non plus comme une brute dans les virages. Freinez progressivement avant d'arriver dans une courbe, accélérez progressivement une fois dans la courbe...
Même avec nos réglages qui minimisent l'instabilité de la voiture vous constaterez vite que cette première 356 a bien du mal à tenir sur ses pattes. Si vous entendez sans arrêt vos pneus couiner c'est que vous allez trop vite. Vous devez aller d'un bout à l'autre du parcours choisi sans entendre une seule fois vos pneus couiner.

Quand vous serez bien rodé, participez à votre première course. Cinq vous sont proposées mais vous ne pourrez tenter que le Challenge 356. Si vous vous êtes assez entraîné, vous gagnerez sans soucis car vos adversaires sont vraiment nuls !

Par la suite vous allez monter en gamme dans la famille des 356 : 356A et 356 B vous permettront de gagner les challenge 356A et 356B. Mais gardez vos anciennes voitures. Elles vous permettront de gagner à nouveau les courses auxquelles vous avez déjà participé. Ce qui vous permettra d'accumuler les primes gagnantes. Et surtout ces voitures prendront beaucoup de valeur au fur et à mesure de votre progression. Ne vendez une voiture que si vous avez un impératif besoin d'argent !
Autre chose : si vous revenez sur un challenge gagné facilement plus tôt, vous constaterez que vos adversaires ont maintenant des voitures plus performantes et qu'ils sont eux-mêmes bien meilleurs. Pour gagner, vous devrez absolument améliorer les équipements de votre voiture. Nous y reviendrons avec le menu Garage.

A la fin de la première période, une course bonus vous permet théoriquement de gagner la Porsche 550 Spyder, une voiture de circuit. Je dis théoriquement car il est bien difficile de gagner cette course de 5 tours à Monté Carlo. La principale difficulté avec cet engin est que vous n'entendez pas votre moteur. C'est une voiture ouverte et vous ne percevez que le bruit du vent. Par contre lorsque d'autres Spyder sont proches de vous, vous entendez trop bien leur moteur, ce qui est très perturbant. Comme le compteur de vitesse est mal placé à droite en vue capot et que la vue interne n'est pas pratique à cause de l'armature du pare-brise qui bouche la vue,  le pilotage de la Spyder est vraiment fastidieux. Avec mon premier joueur je suis arrivé 4ième ; avec le second 2ième, avec au moins 5 secondes de retard sur le premier. Autant dire que je n'étais pas près de gagner.
Si vous échouez aussi, achetez la Spyder car elle prendra beaucoup de valeur par la suite. Si vous ne pouvez pas tout de suite (elle vaut 50000 C) vous l’achèterez d'occasion dès que possible. Même en mauvais état et nécessitant de grosses réparations, ça vaut le coup.

Lorsque vous gagnerez votre première Porsche 911, vous tomberez de haut. La voiture semble presque inconduisible, au début. Elle est performante mais très instable avec son moteur en position arrière en porte-à-faux (en partie en arrière de l'essieu). Vos réglages devront être savants et vos trajectoires très propres si vous voulez vous en sortir gagnant.  Heureusement, durant toute la première période vos adversaires sont de véritables brêles.

L'âge d'or, de 1970 à 1988 : c'est la grande époque de Porsche. Vous devrez gagner de nombreuses autres courses dont les revenus vous permettrons de vous achetez des Porsche 911 de la seconde génération (Carrera RS) puis de la troisième (911 Turbo), des Porsche 914 à moteur central et des 944 à moteur à l'avant. Si vous réussissez à gagner la course bonus, vous hériterez d'une superbe Porsche des 24 heures du Mans, la 935 Moby Dick.

J'espère que vous aurez bien profité de votre expérience durant la première période car la seconde va s'avérer nettement plus difficile. Les voitures sont plus stables mais elles vont de plus en plus vite et les adversaires, surtout les deux meilleurs, sont cette fois assez coriaces. Les grosses erreurs débouchant sur un tête à queue ou le heurt d'un muret se rattrapent beaucoup plus difficilement. Il est impératif que vos voitures soient bien réglés, sans quoi même si vous conduisez bien, vous ne rattraperez pas les leaders. Il faut aussi vous rendre régulièrement au magasin des pièces auto pour vérifier que de nouveaux équipements ne seraient pas disponibles pour votre voiture. Voir une version  plus puissante de cette voiture – ce qui arrive assez souvent.

J'ai renoncé à gagner la voiture bonus, la 935 Moby Dick. J'ai fait 5 tours d’entraînement avant de me lancer mais j'ai heurté un mur et il n'a plus été possible de rattraper le retard sur le leader. Et au prix de 450.000 C, j'ai du renoncer provisoirement à me l'offrir.
Si vous la voulez, faites de nombreux tours d’entraînement avec la voiture avant de vous lancer. Si vous n'y arrivez pas, une fois atteint la troisième période (l'ère moderne), vous pourrez accéder dans les courses du club Age d'Or une course dite Rallye de l'Ouest assez facile à gagner. Elle comprend neuf parcours et la prime est de 400.000 crédits. Prenez votre meilleure Porsche d'avant 1980 et lancez-vous.

L'ère moderne, de 1988 à 2000 : les voitures seront ici les dernières générations de 911, notamment la 911 Carrera 4 à transmission intégrale, ainsi que la Porsche Boxter, cabriolet à moteur central. Les adversaires sont maintenant très bons et la moindre erreur coûte la victoire alors que les voitures roulent à une vitesse hallucinante. On entre malheureusement ici dans quelque chose qui ressemble davantage à de l'arcade qu'à de la simulation. Même si vous êtes techniquement bon pilote, ça ne suffit plus pour gagner. Il faut rouler à des vitesses qui flirtent avec les limites de nos réflexes.

Un autre problème et que votre argent fond à vu d'oeil. Si les trophées gagnés rapportent beaucoup d'argent, tout devient aussi beaucoup plus cher : les voitures, les droits de course, les réparations...
La seule solution pour s'en sortir et la connaissance approfondie des parcours. Si vous ne connaissez pas bien un parcours, partez en reconnaissance et recommencez  jusqu'à ce que vous connaissiez la moindre chausse-trappe. L'autre avantage de la reconnaissance est que les dommages à votre voiture ne seront pas comptabilisés.

À la fin de cette période, la voiture bonus est une 911 GT1, voiture de course très éloignée de la voiture de série, aussi bien techniquement que par son allure. Bonne chance pour la gagner.



Le Garage

Le menu garage est le lieu central de vos activités. Vous pouvez y accédez quelque soit le mode de jeu que vous avez choisi. C'est bien sûr ici que sont stockées les voitures que vous possédez. Il y a également différents ateliers (réglage, réparation, peintures) et magasins (pièces détachées, expo des véhicules neufs, véhicules d'occasion). Voyons tout ça en détail.

Options : d'ici vous choisissez entre boite automatique et boite manuelle et les aides au pilotage, si elles existent pour le modèle (ABS, antipatinage...). La boite manuelle est quasiment obligatoire et il faut également désactiver les aides au pilotage, qui vous empêcherons d'avoir une conduite sportive.
Si la voiture est une décapotable, vous pouvez choisir de conduire la tête au vent.

Auto : c'est l'espace où sont stockées vos propres voitures.

Voitures neuves : vous accédez au hall d'expo des voitures neuves disponibles. Les voitures se débloqueront ici au fur et à mesure que vous gagnerez des trophées. Faites votre possible pour acheter le maximum de modèles différents de voitures neuves. Les nouveaux modèles ne restent pas très longtemps en magasin d'une part et d'autre par ils prendront beaucoup de valeur au fil du temps.

Occasions : c'est l'espace où se trouvent les voitures d'occasion, généralement chères et pas en très bon état. Allez-y néanmoins très souvent ; de temps à autre il y a une voiture à un prix abordable. N'hésitez pas à l'acheter et à la réparer. Garder-là dans votre stock car elle prendra beaucoup de valeur au fil du temps. Si vous achetez chère une voiture d'occasion, il faut savoir qu'elle ne perdra pas de valeur et que vous pourrez la revendre encore plus cher, si besoin.  
Si vous avez atteint la 3eme génération de voiture, vous constaterez que les Porsche 356, qui ne sont plusd achetables neuves depuis longtemps, sont très chères en occasion, même à l'état d'épave. Elles sont devenues des pièces de collection. Il fallait les acheter avant !
Pour les mêmes raisons, ne revendez pas trop tôt vos anciennes voitures. Vous devez les conserver aussi longtemps que possible car elles prendront beaucoup de valeur avec le temps. Au moment où j'écris ma Porsche 555 Spyder, qui m'a coûté environ 50.000 C peut se revendre pas loin de 300000C.

Vendre : si vous devez vous débarrasser d'une voiture, allez ici. Les voitures ont une côte, indiquée en bas de l'écran, dans le garage. Vous pouvez en demander un prix plus élevé mais guère plus. Si vous en demandez trop on vous propose de vous la racheter à la cote. Mais vous pouvez annuler votre offre et en faire une autre. La voiture trouve toujours preneur rapidement.

Réparer : pendant une course, si votre voiture subit des chocs, elle s'abîme. Même un accident très violent à grande vitesse contre un mur, qui aurait du vous tuer et pulvériser votre voiture, ne vous empêchera pas de repartir. Par contre, les performances s'en ressentiront. Et par ailleurs la facture risque d'être salée, surtout avec les modèles récents. Même si vous ne subissez pas de choc il arrive que vous ayez à faire changer des pneus ou à réviser un peu votre moteur. Tout cela se fait depuis l'atelier de réparation. Depuis l'installation du patch vous ne pouvez plus demander au mécano de tout réparer et basta. Il faut cliquer sur Avancé et réparer les éléments un par un. Un devis vous est fourni et si vous êtes à cours d'argent, vous pouvez ne réparer que certains éléments (en négligeant les dommages à la carrosserie par exemple).

Régler : c'est un atelier très important. Les Porsche 356 et 911 sont des propulsions à moteur arrière. Une formule intéressante sur le plan des performances mais qui rend les voitures délicates à conduire, l'arrière ayant une forte propension à vouloir prendre la place de l'avant.
Les voitures à moteur centrale (914 Boxster) ou  à moteur avant (944) sont plus faciles à conduire et nécessitent moins de corrections.
Pour en savoir plus sur les réglages d'une manière générale je vous invite à lire mon article Comment régler une voiture ?

Voici les réglages proposés dans le jeu:

Amortisseur – Garde au sol
Amortisseur – Dureté
Amortisseur – Débattement
Direction – Pincement
Répartition du freinage – avant/arrière
Appui aérodynamique – avant/arrière
Pression des pneus – avant/arrière


Les réglages proposés sont toujours les mêmes quelque soit la voiture – ce qui est déjà une anomalie - et correspondent davantage à ceux d'une voiture de série. Pour une conduite sportive les suspensions sont trop souples, la répartition du freinage est trop forte sur l'arrière, les appuis trop faibles sur l'arrière et les pneus pas assez gonflés.

Sur une 356 ou une 911 non-réglée, freiner fort va entraîner le blocage des roues et déstabiliser la voiture. Il est indispensable de ramener fortement le freinage vers l'avant d'au moins une graduation et demi. Avec une voiture à moteur central ou à moteur avant, il faut privilégier le freinage à l'avant. Un correction de deux graduations pourrait convenir mais il faudra faire des essais.



Pour toutes les voitures il faut durcir fortement les suspensions, abaisser la hauteur de caisse (quelques points de moins de garde au sol) et réduire le débattement (quelques points aussi).
Pour le pincement de la direction, personnellement j'enlève toujours un peu de pincement (j'ouvre le train avant) avant de rendre la direction plus directive, plus survireuse.

Le réglage des appuis est un peu fantaisiste dans la mesure où la plupart des voitures n'ont ni jupe ni aileron sur lesquels agir pour effectuer ce réglage. Passons. Par défaut on est à 50 sur l'arrière et 50 sur l'avant. Vous réduirez de beaucoup le risque de fuite de l'arrière sur une 356 ou sur une 911 en augmentant l'appui à l'arrière de façon à plaquer le train au sol. Personnellement je met grosso-modo 55. Par contre trop d'appui sur l'avant rend la voiture sous-vireuse. Donc je ne touche pas l'avant qui reste à 50. mais en fonction du comportement de la voiture je rajoute éventuellement un point ou deux d'appui sur l'avant. Une voiture à moteur central nécessite moins de correction de l'appui.

Pour les pneus, il est utile d'augmenter un peu. Sur une 356 ou une 911, lourde du cul, il faut que les pneus arrière soient plus gonflés qu'à l'avant. Disons 33-35 contre 31-33. Il y aura moins de différence  sur une voiture à moteur central et égalité de gonflage pour la 944 à moteur à l'avant.

Tout ce que je viens de dire est indicatif. Vous devez vous adapter non seulement à la voiture mais aussi à la nature du sol (route goudronnée, piste, route enneigée) et à la géométrie de la route. Avez-vous affaire à un parcours rapide, avec de grande lignes droites où vous pouvez rouler vite comme en Normandie ou dans les Pyrénées ? Ou bien au contraire à un parcours tourmenté avec beaucoup de courbes resserrées comme dans la Forêt Noire ?
Affinez vos réglages en vous aidant de mon article Comment régler une voiture ?

Le menu Régler propose également de faire varier l'étagement de la boite à vitesse mais uniquement sur un nombre très limitée de voitures : la  555 Spyder, la 935 Moby Dick et la 911 GT1. Ce sont les seules voitures sur lesquelles vous ne pouvez changer aucune pièce et en particulier vous n'avez que la boite à vitesse d'origine.
J'avoue ne pas avoir compris comment ça fonctionne. J'ai fait beaucoup d'essais avec la 935 Moby Dick, mais je n'ai pas pu établir une règle fiable. En ce qui concerne la 935, les réglages d'origine permettent de gagner toutes les courses facilement.

Depuis le menu Régler vous aurez aussi à équiper votre voiture de composants plus performants, après les avoir achetés au magasin des pièces détachées (menu Pièces). Il suffit de cliquer sur le bouton Monter. Les anciennes pièces sont automatiquement démontées et remplacées par les nouvelles.

C'est d'ici également que vous changerez de boites à vitesses. En générale vous pourrez choisir entre la boite d'origine à étagement moyen, une boite à rapports resserrés pour les parcours lents et comportant des courbes serrées et une boite à rapports allongés pour les parcours très rapides à courbes larges et amples. Il faut bien les acheter au magasin des pièces détachées (voir ci-dessous).

Pièces : c'est le magasin de pièces détachées. Venez dès que possible trouver de meilleurs composants pour votre voiture : carbu à hautes performances, kit d'alimentation en air, suspensions et freins sport, échappement débridés, meilleurs turbos, meilleure électronique, kit de gonflage du moteur... Tout cela varie beaucoup d'une voiture à l'autre. Mais achetez toujours d’emblée le meilleur équipement, sauf évidemment s'il n'était pas disponible lors de vos premières visites. Revenez souvent voir s'il n'y aurait pas du nouveau, ce qui arrive de temps en temps.
Débarrassez-vous de toutes les pièces d'origine en les revendant aussitôt car elles ne vous serviront plus à rien -  à l'exception notable de la boite à vitesses. N'achetez pas de pneus pluie pour vos voitures, sauf dans la dernière période quand la neige et les Alpes feront leur apparition.

Peinture : peindre votre voiture de la couleur que vous souhaitez est un jeu d'enfant. Vous pouvez ajoutez des bandes de couleur différentes et des numéros de course.


Courses et trophées

Les principes

En mode solo, le nombre et la variété des courses disponibles vont varier en fonction de votre progression en mode Evolution (voir Joueur Solo) ; même chose pour les voitures. Toutes celles dont vous êtes propriétaire en mode Evolution seront disponibles en mode solo avec la possibilité de les régler et de les améliorer.
Dans le mode Evolution, les courses disponibles varient selon les époques. Ce sont essentiellement des trophées réservés à un modèle de voiture. Mais il y a aussi les courses club qui peuvent accueillir des Porsche de modèles différents, à condition qu'elles appartiennent aux même époques, parfois au même groupe. Les épreuves du club des origines concernent par exemple toutes les Porsche lancées avant 1970.
Les courses ou trophées comportent de 2 à 6 épreuves, sur des parcours différents, ou, plus rarement, de 2 à 5 tours sur l'un des circuits qui bouclent, exclusivement ceux de Monté Carlo. Pour débloquer de nouvelles voitures et de nouvelles courses il faut terminer les précédentes courses dans les trois premiers.
Si vous participez à une course et que vous l'interrompez avant la fin, le prix de votre participation est perdu et vous devrez payer les réparations des dégâts éventuellement subis. Il n'y a pas de possibilité de recommencer une course ratée. Le bouton Recommencer existe bien mais il n'est pas actif. C'est pourquoi il est nécessaire de bien s’entraîner sur ce parcours et avec la voiture que vous utiliserez avant de vous lancer dans une épreuve. N'oubliez pas qu'en reconnaissance les dégâts ne sont pas comptabilisés.

Réalisme et arcade dans Need for speed Porsche 2000


Avant d'aller plus loin, un point détaillé sur l'équilibre choisi entre réalisme et arcade est nécessaire.

L'équilibre de la voiture sur la route et l'effet des réglages sur la conduite sont le point fort du jeu sur le plan du réalisme. Les différentes causes des pertes d'adhérence sur les roues avant ou arrière et le mécanisme des transferts de charge sont pris en compte dans les grandes lignes. Toute variation brutale, que ce soit de la trajectoire, du freinage, de l'accélération ou même une descente de vitesse trop violente affectent le comportement de la voiture de manière très réaliste. C'est pourquoi la première Porsche 911 est si difficile à conduire, surtout avec ses réglages standards.

En ce qui concerne la physique générale il y a du bon mais aussi une concession à l'arcade un peu embêtante : la force centrifuge est bien prise en compte mais lorsque vous accélérez dans une courbe cela devrait permettre de lutter contre cette force et contribuer à réinscrire la voiture dans la courbe. De même, en principe, relâcher l'accélérateur alors que votre voiture subit une forte accélération latérale devrait accentuer le sous-virage. Or, dans le jeu, c'est l'inverse ! Si vous sous-virez et que l'accélération latérale vous pousse à l'extérieur de la courbe, accélérer va accentuer le phénomène et lâcher l'accélérateur va le réduire. Heureusement, dans les deux cas l'effet n'est pas massif.

Là où nous retombons vraiment dans l'arcade c'est avec la prise en compte des surfaces. De l'herbe, de la pluie ou de la neige, un sol très dégradé affecteront à peine l'adhérence de votre voiture. J'ai fait tout le parcours Autobahn avec des pneus slick, laissés par erreur en place, et la voiture était juste plus instable que d'habitude alors qu'elle aurait du être tout simplement inconduisible. Je suis quand même arrivé premier. De même vous pouvez parcourir sans difficulté les pistes de la Forêt Noire avec la  935 Moby Dick, voiture de circuit surbaissée, comme si c'était une voiture de rallye.


Cela vous empêchera également de profiter de la neige dans les Alpes, où aurait pu avoir lieu de belle courses tout en glissade et contrebraquage. Sans comptez que vous roulerez dans un champ de neige presque aussi facilement que sur la route, ce qui paraît carrément étrange quand ça arrive !

Les dommages sont pris en compte mais modestement. Vous redémarrerez toujours après avoir percuté un mur de face à 200 km/h ou après 4 tonneaux. Il y a une touche pour la remise en ligne automatique après un crash. Le réalisme nous interdirait de l'utiliser. Hélas vos adversaires l'utilisent avec opiniâtreté et se remettent d'un accident à une vitesse stupéfiante...

A propos des adversaires, leur comportement est totalement dénué d'intelligence. Si leur programme prévoit qu'ils doivent tourner à gauche dans un chemin de traverse, ils tourneront même s'il y a un bus ou vous même sur leur trajectoire. Si vous vous retrouvez en travers après un tête à queue, il n'est pas rare que trois ou quatre voitures arrivant derrière vous heurtent à tour de rôle, ce qui est des plus agaçants !
Tout aussi agaçant : lorsque vous avez atteint la troisième période, les voitures de la circulation qui arrivent en face de vous tournent vers vous pour vous heurter une fois sur deux. C'est le genre de trucs débiles des jeux d'arcade que j'ai du mal à supporter. Enfin, c'est comme ça, donc ralentissez et faite un écart au moment du croisement. Cela pourra vous éviter 60.000 C de réparation sur la Moby Dick.

En résumé, l'équilibre entre réalisme et arcade penche tout de même fortement du coté de l'arcade. Dommage que jamais un patch ne soit sorti pour corriger un peu ce penchant excessif.


Techniques de conduite

EA ayant fait le choix d'un certain réalisme pour ce jeu, il faudra maîtriser un minimum de techniques de conduite pour gagner. En particulier, avoir des trajectoires optimales est un gage de réussite, car même les adversaires les plus coriaces ne sont pas très bon en virage. Dans les courbes ils sont assez lents et vous les doublerez souvent facilement en ayant juste des trajectoires plus tendues. Vous devez absolument maîtriser le contre-braquage pour être en mesure de contrer une fuite du train arrière, ce qui vous arrivera très souvent, surtout avec les 911.
Je vous invite à lire mon article Notions de pilotage - Chapitre I où vous trouverez beaucoup de notions utiles pour conduire une Porsche dans NFS.


Glissade et contrebraquage, sur l'aire d'essai de Porsche à Stutgartt, dans le mode de jeu "Piote Usine".


Autres notions à connaître

Champs et bas-cotés : dans le jeu vous pouvez couper les virages sans trop de risque. Sauf exception il n'y a pas de danger sur les bas-coté. Mais constitués d'herbe, de terre, de boue, de graviers ou de neige, ils vous ralentissent toujours un peu. N'y passez pas votre temps.
De même vous pouvez couper à travers champs. L'herbe est beaucoup moins glissante qu'elle ne devrait et la terre d'une surface agricole ne vous freinera pas autant que le réalisme l'exigerait. Mais toutes ces surfaces vous ralentissent quand même beaucoup. A moins que le gain en distance parcourue soit important, n'y passez pas non plus votre temps.


Raccourcis : il y a des chemins de traverse sur la plupart des circuits du jeu. Beaucoup de vos adversaires les empruntent mais ces voies alternatives sont souvent tortueuses, voire cabossée. Certaines – rarement – sont vraiment des raccourcis et pourraient vous faire gagner beaucoup de temps et dans ce cas méritent d'être empruntées. Le mieux est d'utiliser la possibilité d'effectuer une reconnaissance des parcours pour les explorer.

Pneus : la plupart du temps, il est judicieux de remplacer vos pneus ordinaires par des pneus slick, à surface totalement lisse. Dans la réalité les slick sont totalement contre-indiqués sur surface mouillée ou simplement humide et donc aussi sur la boue ou la neige. Mais le jeu n'est pas vraiment réaliste dans ce domaine. La plupart du temps vous aurez intérêt à vous débarrasser de vos pneus ordinaires pour les remplacer par des slick, sauf, dans la troisième période, quand la neige arrivera avec les Alpes. Là, vous équiperez votre voiture de préférence de pneus pluie. Même chose sur l'autoroute allemande (autobahn) car le temps y est pluvieux.

Boite à vitesses : si sur un circuit long vous n'arrivez pas à rattraper un adversaire alors que vous ne commettez aucune faute de conduite, c'est peut-être que votre vitesse de pointe n'est pas assez élevée pour ce circuit. Essayez une boite longue.
Si sur un parcours vous constatez que vous n'arrivez que rarement à passer la dernière vitesse et/ou à rouler à fond, vous avez intérêt à prendre une boite courte.


Replay : un replay très performant est disponible à la fin de chaque parcours. Si vous voulez le revoir il faut le sauvegarder. Vous pourrez relire vos sauvegarde depuis le menu central (Films de course).

Important : corruption du fichier de sauvegarde


Il m'est arrivé plusieurs fois sur deux ordinateurs différents que ma sauvegarde se corrompe, généralement après un plantage du jeu, ce qui arrive de temps en temps. Une fois tout mon argent avait disparu. La plupart du temps, le jeu refuse votre profil et plante. Pour éviter ce problème il y a une solution très simple, qui peut être aussi utile si vous avez fait une course particulièrement calamiteuse. A la fin de chaque session de NFS Porsche ouvrez le dossier du programme puis le dossier SaveData: vos sauvegardes sont là. Copiez tous les fichiers (sauf les fichiers à l'extension rpl, qui sont en fait vos replays et les éventuelles copie d'écran) et mettez les à l'abri quelque part. En cas de corruption de la sauvegarde, recopiez-les à leur place et le tour est joué.

Les circuits


Il y a 14 circuits qui peuvent vous êtres proposés dans un sens ou dans l'autre.

La Normandie : route rurales de Normandie qui passe à travers un petit village, de vastes étendues de terres agricoles et un canyon. C'est un parcours rapide. Vous pourrez monter une boite longue sur votre voiture.
Le Schwarzwald : la foret noire Allemande. Le tracé traverse des parties denses de la forêt, un petit village, passe à proximité d'une chute d' au et de plusieurs zones d'exploitation forestière. C'est un parcours cabossé et lent, avec beaucoup de virages et peu de longues lignes droites. La boite à vitesses à rapports resserrés s'impose.
La Côte d'Azur : route de campagne le long de la côte sud de la France au coucher du soleil, souvent en corniche face à la mer Méditerranée. Il passe à travers un petit village de pêcheurs. C'est un circuit assez rapide mais avec des passages plus lents. J'hésite toujours entre boite normale et boite longue.
La Corse : un réseau de routes passant par des falaises et des canyons avec de nombreuses routes alternatives à choisir. Même remarque que pour la côte d'azur.
Les Pyrénées : route des Pyrénées se terminant à la base de la montagne. Elle passe par plusieurs vignobles, un petit village et longe un château. C'est un parcours rapide. Vous pourrez monter une boite longue sur votre voiture.
Les Alpes : un parcours situé dans les Alpes et qui passe par plusieurs cols de montagne. Il traverse également un petit village. La neige est importante au sommet. On a rarement l'occasion d'être à fond, donc une boite courte peut remplacer la boite d'origine. C'est le seul parcours qui offre une succession de virages en épinglze à cheveux.
La zone industrielle : situé dans un centre industriel ce parcours possède plusieurs raccourcis qui passent à travers une aciérie, une gare de triage et une plateforme d'expédition. Parcours rapide, donc boite longue sur votre voiture.
Les Alpes : un parcours situé dans les Alpes et qui passe par plusieurs cols de montagne. Il traverse également un petit village. La neige est importante au sommet. On a rarement l'occasion d'être à fond, donc une boite courte peut remplacer la boite d'origine.
L'Autobahn : une section de l'autoroute allemande sous la pluie. Elle passe par quelques tunnels et un poste de péage.  Parcours rapide, donc boite longue.
L'Auvergne : piste passant à travers la campagne mais traversant également de très vastes zones urbaines. On y verra aussi quelques vieilles ruines et une ancienne cité fortifiée. Parcours assez rapide, égale boite d'origine ou longue.
Monte Carlo 1,2,3,4 et 5 : ce sont des sections urbaines parcourues de nuit et censées se situer à Monté Carlo. Ces 5 sections sont les uniques circuits du jeu qui offrent la possibilité de faire plusieurs tours. Circuits assez lents et qui tournicotent pas mal : privilégiez une boite courte.

Les voitures

La plupart des voitures sont proposées avec des motorisation variables, en version coupé, targa ou convertible. En tout, pas loin de 80 modèles.

Voitures de série

Porsche 356 (toute la lignée), propulsion à moteur arrière en porte-à-faux. Principaux modèles : 356 1100, 356 A de 1300 à 1600 cm3, 356 B en version 1600 cm3 et 356 B GS carrera 2, à moteur de 2 litres, la plus puissante et la dernière de la série.
Porsche 911 atmosphérique (toute la lignée), propulsion à moteur arrière en porte-à-faux. 911 Classic, 911 S, 911 S2, 911 Carrera RS 2,7 litres et 911 Carrera 2 de 3,6 litres.
Porsche 911 Turbo : 911 Turbo 3,  911 Turbo 3,3 et 911 Turbo 3,6 litres.
Porsche 911 Carrera 4 : C'est la première voiture de la lignée des 911 à proposer une transmission intégrale. La motorisation est un 3,6 litres atmosphérique. Cette voiture est l'une des meilleures voitures du jeu. Puissante et facile à conduire.
Porsche 914, propulsion à moteur central-arrière. 914 1,7, 914 1,8 et 914 2 litres. Cette petite sportive  n'est pas des plus puissantes mais elle est facile et très agréable à conduire. Dommage que sa faible motorisation la condamne à jouer les seconds rôles, dans le jeu.
Porsche 944, propulsion à moteur avant. 944, 944 S, 944 Turbo S, 944 S2. Les 944 sont, comme les 914, des voitures faciles et agréables à conduire, tout en offrant des niveaux de performance comparables à ceux des meilleures 911 de la même époque.
Porsche 959, 4 roues motrices à moteur arrière en porte-à-faux.
Porsche 928 GTS, propulsion à moteur avant.
Porsche Boxster, propulsion à moteur central-arrière.
Porsche 911 GT2 et GT3, dernières évolutions de la 911, propulsion à moteur arrière.

Voitures de courses

Porsche 550 Spyder, voiture de course - propulsion à moteur central-arrière. La voiture est légère (610 kg). Elle est équipée d'un petit moteur de 1500 cm3 fournissant 110 chevaux à 7000 tours et une vitesse de pointe de 218 km/h. Ce n'est pas énorme mais c'est une bonne voiture pour gagner les courses de la première période. Elle est très stable et facile à conduire à un détail près : on n'entend pas son moteur dans la simulation, ce qui est vraiment nul !

Porsche 935/78 "Moby Dick"
, voiture de course dérivée de la 911 - propulsion à moteur arrière. Motorisation : 6 cylindres de 3,2 litres et biturbo développant 845 chevaux. C'est l'une des meilleures voitures du jeu. Elle reste littéralement scotchée à la route et elle distance sans problème toutes les autres voitures. Avec elle vous gagnerez facilement toutes les courses qui lui sont ouvertes, notamment le rallye de l'Ouest (club des origines, âge d'or) qui rapporte 400000 C. Par contre, prenez soin de la voiture car les réparations sont hors de prix.

Porsche 911 GT1,voiture de course dérivée de la 911 - propulsion à moteur central-arrière longitudinal.


Goodies

Il n'y a pas de cheat codes utiles pour NFS Porsche. Par contre on trouve encore un certains nombre de patchs modificatifs et de voitures pour ce jeu, plus rarement des circuits nouveaux ou modifiés.

Patch CLK-GTR

Ce patch créé automatiquement un nouveau profil joueur qui possède une fortune et de nombreuses voitures dont une Mercedes CLK-GTR, concurrente de la 911 GT1 sur les circuits (mais cette CLK est une 911 GT1 déguisée. les deux voitures d'ailleurs se ressemblent). Télécharger?

Mon profil Robinson


C'est mon profil, avec un peu d'argent et pas mal de voitures. A copier dans le dossier SaveData. Télécharger?


NFS Homme


Dans le menu à gauche regardez ce que l'on vous propose pour  NFS 5, nom sous lequel NFS Porsche est aussi connu : beaucoup de voitures mais qui ne sont généralement que des modèles du jeu avec des livrées différentes, souvent fantaisistes, quelques variantes des circuits et surtout des patchs modifiant le jeu : ciel, gestion de l'argent..
http://www.nfshome.com/cars.php?version=5

NFS Cars


Ici, beaucoup de voitures originales par contre. Des supercars, des grandes routières, des voitures de sport, des anciennes, mais aussi des voitures très ordinaires comme des Dacia et bien sûr des Porsches...
http://www.nfscars.net/porscheunleashed/files/c/car/latest/desc/
Beaucoup de circuits aussi, en particulier des circuits du jeu transformés (de nuit, sous la neige, etc).
http://www.nfscars.net/porscheunleashed/files/c/track/latest/desc/

Bon, je crois avoir fait le tour du sujet, avec l'un des jeux qui m'aura mobilisé le plus.

Note :
******

Rob Robinson, juillet 2016





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();