Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Slenderman Must Die

FPS

Slenderman Must Die

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Slenderman Must Die

Chap. 1 Sanatorium
Chap. 2 Dead Space
Chap. 3 Silent Forest

FPS / Survival Horror / Aventure

Windows / Androïd / Navigateur Internet (multiplateforme)

***

 

Dans ce nouvel opus qui comprend trois épisodes, ou chapitres, on monte en gamme, avec un concept nettement renouvelé. Le slenderman est toujours là et il faut encore collecter une série d'objets pour terminer le jeu - pages pour Sana et Forest, unités d’énergie pour Dead Space. Mais maintenant  il y a aussi des armes et des munitions à ramasser et vous pouvez vous défendre contre lui plutôt que fuir, comme dans les épisodes précédents (une combinaison des deux est d'ailleurs parfois judicieuse). Par ailleurs on a également un certain nombre de points de vie qui diminuent si on est blessé ou si on est attaqué par le Slenderman. Bref, on est quasiment avec les trois épisodes dans un FPS du genre survival horror.

Le Slenderman reste assez coriace et, quel que soit l'épisode, il faut lui balancer une bonne dose de pruneaux pour en venir à bout. Par ailleurs, il revient régulièrement, lui ou un autre.
Au lancement de chaque chapitre un menu rudimentaire ne comportant que le choix du jeu en cours laisse supposer que les trois épisodes doivent être liés mais cela n'a pas encore été fait. Ils se lancent donc séparément. Tous développés avec le moteur 3D Unity, les chapitres offrent un rendu rustique mais qui convient assez bien aux décors plongés dans le noir, caractéristiques de la série des Slenderman.

Les trois épisodes de la série

Chapitre 1, Sanatorium
Chapitre 2, Dead Space
Chapitre 3, Silent Forest

On entend parler d'un quatrième, Silent Streets, dont je n'ai pas pu trouver de version PC. Il y a une version Androïd, que je testerais peut-être sur ma tablette...


Chapitre 1, Sanatorium

Revoilà le sanatorium désaffecté. Pas de nouveauté dans le décor : murs lépreux, mobilier en fer du 19eme siècle, saleté de partout et peu de couleurs, à part le rouge du sang : c'est du déjà vu. La 3D est rustique, comme signalé plus haut, mais l'ambiance inquiétante n'en est pas affectée.
Dans cet épisode, vous trouverez un pistolet automatique et à un fusil à pompe. Vous avez 100 points de vie et vous pouvez en gagner un peu en mangeant des hamburgers ou en buvant du lait...

Les touches par défaut pour jouer sont WASD, E pour prendre les objet et ouvrir une porte, F pour allumer la torche. Le reste est à la souris : oreille gauche pour tirer, roue pour changer d'arme et manipulation de la souris pour donner la direction du regard et de vos pas.
Pour remplacer les touches WASD, peu pratiques, par les touches QZSD, allez voir sur cette page. C'est très facile à faire.

Un peu d'aide ?

Votre torche s'éteint régulièrement. Rallumez là et insistez si elle ne veut pas se ré-éclairer.
Le lieu est assez grand, largement ouvert, avec peu d'éléments distinctifs ce qui fait qu'on peut facilement y tourner en rond. J'ai compté 43 pièces ! Pour vous aider, je vous ai croqué un petit plan. Vite fait à la main, il est moche mais devrait vous aider. Le télécharger ?

Le slenderman est plutôt coriace et il a plus de vies qu'un chat. Huit, il me semble, soit une par page, mais je n'ai pas tenu le compte exact.  Avec le fusil, il faudra 2 ou 3 coups pour le tuer. Avec le pistolet de 7 à 10. Ne le laissez pas s'approcher de vous. Au moindre contact vous perdez les ¾ de vos points de vie. Tirez lui dessus, puis tournez-vous, éloignez-vous un peu et retirez à nouveau. Il n'est pas plus leste que vous.
Si vous avez perdu beaucoup de vie, allez vous cacher quelque part un moment. Vos points remontent assez vite.
Il y a huit pages à trouver. Certaines sont bien cachées. Regardez derrière le mobilier, derrière les portes, dans les recoins...


Ce que j'en pense ?

C'est le chapitre dont l'esprit reste le plus proche de Eight Pages. On y joue avec plaisir mais les deux épisodes suivants sont meilleurs.


Télécharger / Autres versions et jeu en ligne

Télécharger Sanatorium sur cette page.

Ce chapitre existe pour PC et pour Androïd. Vous trouverez aussi un peu partout une version jouable en ligne à l'intérieur d'une page web. Elle est quasiment identique à la version PC. On peut en principe l'utiliser avec n'importe quelle machine pouvant accomoder un navigateur : Mac, PC, tablette Androïd, smartphone...
La page web utilise Adobe Shockwave Player. Le plugin doit donc être installé dans votre navigateur et vous devrez peut-être aussi intervenir manuellement pour autoriser l'exécution du jeu.
Vous pouvez jouer depuis cette page de Robinson Jeux Gratuits, ou bien, en cas d'échec, depuis cette page du site Mahee.fr.




Chapitre 2, Dead Space

Il se déroule dans les corridors et les salles d'un vaisseau spatial. Le plan de Sanatorium était constitué de carrés. Celui de Dead Space est plus sophistiqué, avec des courbes, de longs passages à l'intérieur de conduits techniques et deux niveaux. Trop complexe pour faire un plan en 5 minutes, mais les différentes zones sont assez bien délimitées et on ne s'y perd pas facilement. La 3D du jeu gagne nettement en détails et en couleurs.

Avec ce second opus, on a franchi un pas de plus en direction du FPS. Il y a trois armes différentes : un pistolet de science fiction qui ressemble à une limace rosâtre, un fusil automatique et une sorte de lance-grenades. On peut courir, s'accroupir et sauter, zoomer pour tirer, bousculer les objets, recharger...

Voici les touches actives dans le jeu (non-reconfigurables) :
WASD pour les déplacements
E pour prendre un objet
R pour recharger
CTRL Gauche pour s'accroupir
Espace pour sauter
W + Shift pour courir
La souris sert à donner la direction du regard et du déplacement, à tirer (bouton gauche) et à viser (bouton droit). La roulette permet de changer d'arme.
Pour remplacer les touches WASD, peu pratiques, par les touches QZSD, allez voir sur cette page.

Téléchargement

Le meilleur endroit pour télécharger le chapitre 2 est sur cette page de IndieDB


Comment jouer ?

Ici, il faut mettre la main sur 13 unités d'énergie (des sortes de flacons contenant un liquide rouge). Certaines sont très visibles, d'autres sont bien cachés, en hauteur, derrière des caisses ou des placards, dans une anfractuosité du décor... Pour les atteindre, vous devrez utiliser toutes les ressources du jeu : sauter, ramper, bousculer les tonneaux ou les caisses, voire les détruire à coup de ce que vous voulez.


Le Slederman, qui a des bras tentaculaires comme Docteur Octopus, vous tue au moindre contact. A court de munitions, partez en courant, retournez-vous, rechargez et tirez à nouveau.

Ce que j'en pense ?

Un très bon second épisode, nettement plus sophistiqué que Sanatorium. Pas facile car on n'y voit vraiment pas grand chose au delà des premiers mètres devant la torche et on se fait souvent surprendre par le Slenderman.

Autres versions et jeu en ligne

Tout ce que nous avons dit pour Sanatorium s'applique à Dead Space. On peut donc y jouer en ligne soit depuis Robinson Spécial Jeux Gratuits sur cette page, soit en cas d'échec, depuis cette page du site Y8.

 
 


Chapitre 3, Silent Forest

Dans ce troisième et dernier chapitre, nous revenons dans un environnement proche du jeu d'origine (The Eight Pages), c'est à dire un zone forestière, avec des chemins, du matériel et des baraquements de type agricole et il faut à nouveau collecter des pages, huit pour être péçis. Dans la version PC, on ne peut jouer que de nuit. Dans la version jouable en ligne (voir plus bas), on peut choisir de jouer de nuit ou de jour. Si vous jouer en ligne, résistez à la tentation de jouer de jour. C'est beaucoup plus facile, mais détruit toute l'ambiance horrifique du jeu.

 

Ce que j'en pense ?

C'est le meilleur des trois chapitres. La carte est grande et les détails de l'environnement sont plus fins et plus nombreux que dans l'opus précédent. Pour une fois, la lampe torche éclaire très bien. Peut-être même un peu trop ? Dans la maison où les murs sont blancs, on est carrément ébloui et dehors l'éclairage illumine la façade comme un projo de 500 watts ! Ca change des épisodes précédents.
Par contre le gameplay est quasiment identique à Dead Space. Sauf qu'on a peu l'occasion de s'accroupir utilement et que la touche F remplace la touche E - ce qui est un peu con mais on s'y habitue vite.

 
 
 
 

Comment jouer ?

Vous débutez l'aventure près de votre voiture (très moche) avec un pistolet automatique et quelques chargeurs. Vous êtes sur les hauteurs. Descendez et abstenez-vous d'errer au hasard dans la forêt. Pour vous diriger, vous avez deux possibilités : mettre le cap sur les points lumineux que vous apercevez dans le lointain. Ils vous conduiront facilement à certains lieux importants de la carte : le camping, la grande maison, etc. L'autre possibilité est de suivre le chemin, au sol et de s'arrêter de temps à autre pour regarder à droite et à gauche. La plupart des lieux se trouvent non loin du chemin  et vous pouvez les apercevoir.
Courrez jusqu'à être essoufflé, marchez 5 ou 6 secondes et recommencez à courir.
C'est le seul épisode dans lequel vous pouvez être attaqué par deux ou trois Slendermans en même temps ! D'où la nécessité de partir en courant tout en rechargeant. Outre le pistolet automatique vous trouverez une Kalach et un fusil à pompe. La Kalach est l'arme la plus efficace et vous ne devriez jamais manquer de munitions...

 
 
 
 

Téléchargement / Version online

Télchargez le jeu de préférence sur IndieDB, grace à cette page...

Pour jouer en ligne, rendez-vous sur cette page de 1001 games.

Dommage que les trois chapitres n'aient pas été regroupés dans un ensemble unique. Slenderman Must Die est néanmoins la meilleure évolution de Slender, à ce jour. Ca méritait bien trois étoiles...


Note :
***

Rob Rob, mars 2015





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();