Trackmania Nation Forever - Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Les simulations > Simulations automobiles

Trackmania Nation Forever

Il était grand temps que je traite le sujet "Trackmania Nation" sur ce site. En matière de course automobile orientée arcade, la série des Trackmania a obtenu un succès considérable, donnant lieu à la vente de plus d'un million de licences...

 
 

Jusqu'à l'apparition de ce jeu, les courses d'arcade s'étaient contentées de simplifier au maximum la réalité, pour la rendre la plus accessible et la plus ludique possible. Ce qui a donné lieu à des séries mémorables, comme les "Need for speed"ou les "Test Drive". Ou bien, autre direction, elle s'éloignait radicalement de la réalité pour rentrer dans l'univers des jeux d'arcade, à la manière des "Mario kart".

Titre

Genre

Plateformes

Note

 

Trackmania Nation Forever

Simulation automobile (arcade)

Windows

******

 


Trackmania explore une troisième voie : nous avons des voitures, qui se comportent selon un modèle physique simplifié mais qui a encore quelque chose à voir avec la réalité ; nous avons des circuits en 3D et des environnements qui, au premier coup d'oeil, semblent réalistes. Mais il est fait un usage de l'ensemble qui nous introduit dans la pure arcade. Les véhicules sont indestructibles et les circuits sont parsemés de plateformes d'accélération, de tremplins, de toboggans sur lesquels il est même possible de conduire la tête en bas. A tel point que, dans Trackmania, le "stunt", les "drift" succèdent littéralement à la notion classique de course.

Je n'entrerai pas davantage dans les détail car à moins que vous n’ayez passé les dernière années sur Mars, vous savez déjà de quoi je parle. Et vous savez aussi, probablement, qu'il existe, depuis 2008, une version totalement gratuite de Trackmania. Elle s'appelle "Trackmania nation forever", et nous dirons aussi pour simplifier, TMNF.


 

Trackmania Nation Forever, le concept


Dans TMNF, vous n'avez droit qu'à un seul véhicule et un seul environnement.


Le véhicule

Le véhicule se situe quelque part entre la formule 1 et le buggy. De la formule 1 il a l'allure, la vitesse et la tenue de route qui le tient scotché à la route. Du buggy il a les suspensions souples et la solidité qui lui permettent de rouler sur des pistes en terre et de cascader sans se casser. Autrement dit, c'est un hybride totalement irréaliste. Comme nous le verrons par la suite,  de toutes les versions de Trackmania, TMNF est la plus proche de l'arcade absolue.
Tout ce que vous pouvez changer, sur cet engin, c'est sa couleur et ses marquages. En particulier, il n'y a aucun réglage possible. Tous les joueurs, et c'est important, ont donc le même véhicule, doté des mêmes performances.

L'environnement : « Stadium »

La version payante de Trackmania comporte une dizaine d'environnement : la Montagne, le désert, la ville, la campagne, etc. Et aussi l'environnement dit "Stadium", qui a été spécialement développé pour une compétition virtuelle, l'Electronics Sports World Cup.  C'est celui-ci qui a été retenu pour TMNF. En fait, tous les circuits du jeu sont battis sur la pelouse d'un gigantesque stade, dont vous pouvez avoir un aperçu, en prenant le maximum de hauteur dans le mode "Edition avancé".

Le sol peut-être constitué principalement de routes goudronnées ou bétonnées, de pistes en terre, de surfaces herbeuses. Quelquefois, on roule aussi sur des plaques de tôle. Enfin, les tobbogans sont constitués de treillis métalliques. Chacune de ces surfaces à un grip particulier auquel le joueur doit s'adapter. Par exemple, les surfaces terreuses sont bosselées et interagissent fortement avec le véhicule. L’adhérence y est faible mais tout de même meilleure que sur l'herbe, surface très glissante...

Enfin, les circuits sont aussi constitués de plateformes d'accélération, d'obstacles divers comme les piliers simples ou doubles, les bosses, les trous dans la chaussé et diverses interruptions du circuit qui obligeront le joueur à avoir bonne vitesse et bonne trajectoire pour passer sans encombre.


Modes de jeux


Il y en a trois : Solo, à plusieurs et en ligne.

Dans le mode Solo, vous avez le choix entre 5 séries de circuits, de difficulté croissante : blanc, vert, bleu, rouge et noir. Dans les 4 premières séries, il y a 15 circuits dont seuls les 5 premiers sont jouables (dans la série noire, il n'y a que 5 circuits, tous bloqués). Lorsque vous choisirez l'un d'eux, vous pourrez soit vous mesurer à vous même, soit à un temps correspondant à la médaille de bronze, à la médaille d'argent et à la médaille d'or. Dans le premier cas, vous courrez après votre fantôme ; dans les autres après la voiture qui a le temps correspondant à la médaille. Dans tous les cas, si vous améliorez un temps correspondant à l'une des médailles, vous remportez une médaille de même type.

Les 5 premiers circuits de chaque série devraient déjà vous occuper un long moment. Pour débloquer les autres circuits, vous devrez satisfaire à des conditions variables : remporter un certain nombre de médailles d'un certain type, mais aussi parfois avoir réalisé un circuit jouable avec l'éditeur, avoir recommandé le jeu à un ami, avoir un ami dans sa liste d'amis, etc.

Le mode à plusieurs, encore appelé "Hot Seate" (siège chaud) : ici, jusqu'à 8 personnes se succèdent devant le même ordinateur, pour améliorer le temps des autres joueurs. Celui qui a fait le meilleur temps quand la cession, dont la durée est limitée, se termine, remporte la compétition.

Le mode en ligne : Ici, vous devez trouver un serveur disponible pour affronter des adversaires dans une course classique. Pour cela, je vous conseille de prendre l'un de ceux qui vous sont suggérés, ce qui a au moins trois avantages : premièrement, les serveurs proposés sont publics et sont donc toujours accessibles, sans mot de passe. Deuxièmement, ces serveurs seront compatibles avec la licence dont vous disposez ; troisièmement, vous y trouverez des adversaires proches de votre niveau actuel.
Lorsque vous serez rodés, vous pourrez chercher des serveurs manuellement, par exemple, dans votre région ou votre département. L'inconvénient de cette méthode est que vous tomberez souvent sur des serveurs privés, des serveurs incompatibles avec votre licence ou des serveurs où les joueurs sont bien plus forts pour vous.


 


Un jeu technique ?


La conduite dans TMNF est à priori facile, puisque nous sommes dans un jeu d'arcade. La voiture, incassable, est d'une maniabilité et d'une tenue de route hors normes. On est loin de Live For Speed, c'est sûr.  Et pourtant, certains joueurs sont inexplicablement bien plus forts que vous. C'est que TMNF laisse place à une certaine expertise, faites de connaissance de la physique du jeu. Pour faire de bons temps, vous devrez quand même avoir de bonnes trajectoires, perfectionner votre technique de "drift", apprendre comment passer sur une bosse, comment sauter un obstacle... Seule une grande expérience du jeu vous permettra, à terme, de vous mesurer aux temps des meilleurs joueurs.
Certains joueurs ont même développé des techniques spécifiques à Trackmania, comme par exemple le "Wall-Bang", qui consiste à rebondir d'une certaine manière sur les murs plutôt que de freiner, afin de gagner quelques centièmes...
En revanche, vous n'aurez pas forcément besoin d'un volant haut de gamme et vous pourrez jouer aussi bien avec un gamepad.  


L'éditeur de circuit


L'une des grandes forces de TMNF est qu'il vous propose le même éditeur de circuits que les versions payantes. Sauf que vous ne disposez que de l'environnement "Stadium".
Et que vous pouvez commencer la création d'un circuit avec la version "Simple".
L'éditeur "Simple" vous limitera dans le choix des matériaux et des éléments du circuit mais il vous permettra de vous familiariser avec le fonctionnement de l'éditeur. Et par la suite, vous pourrez toujours modifier vos premiers circuits depuis le mode "Avancé".
Utiliser l'éditeur de circuit en mode "Simple" est vraiment un jeu d'enfant. Il ne vous faudra pas plus de 20 minutes pour créer un petit circuit jouable, avec quelques courbes, une ou deux lignes droites, une montée et une descente, une plateforme d'accélération...

Très important : lorsque que vous éditez un circuit, vous pouvez monter dans le buggy, pour tester son comportement. Lorsqu'il vous semblera terminé, vous devrez le valider, pour pouvoir l'utiliser en dehors de l'éditeur. Comment ? Tout simplement en terminant au moins une fois le circuit avant de le sauvegarder. C'est au moins la garantie qu'il est faisable !

Le mode avancé est considérablement plus complexe. Il faut savoir que c'est le même outil que les développeurs utilisent pour faire les circuits officiels du jeu. C'est dire s'il est puissant ! En même temps, il reste très accessible et il ne vous faudra qu'un peu d'expérience pour faire d'excellents circuits, tout à fait jouables même s'ils ne comportent pas encore de toboggans à double boucle.

A noter : l'éditeur comporte aussi un atelier de peinture (que je n'ai pas utilisé) et un atelier de production vidéo, appelé "MédiaTracker", qui permet d'insérer des cinématiques dans les séquences internes du jeu ainsi qu'au moment du lancement ou de la fin d'une course. Je ne l'ai pas utilisé non plus, mais, comme l'éditeur de circuit, il a la réputation d'être puissant est facile à exploiter.


 


Stéréoscopie


J'ai failli oublier que je voulais faire une parenthèse sur la possibilité d'utiliser le jeu en vision stéréoscopique... La méthode utilisée est l'anaglyphique : le jeu affiche deux images, l'une à dominante rouge, l'autre à dominante cyan. Grâce à une paire de lunettes comportant des filtres de mêmes couleurs, chaque œil ne reçoit que l'image qui lui est destiné... enfin, en théorie. En pratique,  il y a toujours un "fantôme" plus ou moins prononcé, qui dépend de deux facteurs : un, la qualité de vos lunettes, deux, le bon équilibrage chromatique de votre écran.
Pour ma part, en fouillant, j'ai fini par retrouver une bonne paire de lunettes et comme j'utilise un écran qualité photo, que j'ai de plus réglé pour une fidélité maximum, je me suis retrouvé dans les meilleures conditions possibles pour effectuer le test. Et je dois dire que ça fait de l'effet !
A présent, quelques remarques :

Les lunettes : elles ne coûtent pas grand chose mais elles ne sont pas très faciles à trouver. Et de plus elles sont souvent d'une qualité tellement médiocre que l'effet est saboté. Si vous n'en trouvez pas près de chez vous, achetez les chez un professionnel, sur Internet. Voici une adresse où trouver d'excellentes lunettes, de la basique en carton, à 2,50 €, à la rigide extra-large, en passant par les modèles à clipser sur vos lunettes de vue :
http://www.lunetshop.com/8-lunettes-3d

L'écran : Si vous avez de bonnes lunettes mais que le jeu affiche une image fantôme très marquée, c'est que votre écran pose problème et doit être réglé. Il est peu probable, à moins que vous soyez photographe, que vous disposiez d'une sonde de calibrage, mais vous pouvez obtenir un réglage correct en procédant manuellement. Voici un site qui donne une bonne méthode.
La médiocre qualité de beaucoup d'écrans empêche souvent un réglage parfait mais vous pourrez au moins améliorer un peu les choses.

Activer la 3D

Pour activer la 3D, lancez une course comme d'habitude et une fois sur la ligne de départ, appuyez sur la touche "Echap". Un menu s'ouvre. Cliquez sur "Réglage lunette 3D", puis sur "Activer ". A partir de là, vous pouvez effectuer quelques réglages, comme d’accroître la séparation et/ou la convergence entre les deux images, ce qui accentuera l'effet 3D mais risque de le rendre pénible à supporter. Vous pouvez aussi laisser apparaître plus ou moins les couleurs de fond de l'image. Le mieux est de faire des tests et de noter quelque part les réglages qui vous paraissent les meilleurs. En principe, vous resterez sur la 3D (avec vos réglages) tant que vous ne l'aurez pas désactivée.

J'ai lu quelque part que ne fonctionnent en stéréoscopie que les circuits ayant été spécialement conçus pour ça. J'en ai déduit que ça ne marcherait pas avec les circuits réalisés avec l'éditeur intégré... Et bien si, ça marche ! Par contre, l'effet 3D est le plus marqué quand il y a beaucoup d'éléments à discriminer dans le décor. Si votre circuit perso n'est pas bordé de nombreux éléments, comme ceux du jeu, l'effet 3D sera faible.



 

Ce que j'en pense...

Bien que peu intéressé par les courses d'arcade, je dois reconnaître que Trackmania Nation Forever et réellement un jeu exceptionnel. Même limité à un style de jeu et à un environnement, la version gratuite et époustouflante. La jouabilité est excellente et l'intérêt du jeu très élevé, malgré la simplicité du modèle dynamique. L'éditeur de circuit est parfait. En revanche, je mettrais un petit bémol pour le mode online, pour les raisons que j'ai indiquées plus haut. Autre intérêt, et non des moindres, il y a une très importante communauté et vous trouverez des serveurs même dans le Cantal, si c'est là que vous habitez. Incontestablement un hit à découvrir, si ce n'est pas déjà fait.  


Téléchargement et ressources

Téléchargez le jeu sur le site officiel, où vous ne ramasserez pas de logiciels publicitaires et où vous  disposerez toujours de la dernière version. Attention, il y a plusieurs téléchargements gratuits sur cette page, mais certains sont des démos de versions payantes. Celle que vous cherchez, vous la téléchargerez en cliquant sur le gros bouton "Gratuit TM1 Téléchargent" (ou "Free TM1 Download").

Forum sur TMNF, ici...


Note :
******

Rob Robinson, février 2014

 




 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();