Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Doomsday

FPS

Doomsday

En 1998 le code de Doom a été libéré et beaucoup de programmeurs se sont lancés dans des tentatives d'amélioration du moteur de rendu du jeu. Avec la plupart du temps un certain succès, mais le moteur le plus réussie est certainement Jdoom, devenue quelques années plus tard, Doomsday. Même après de nombreuses années, le programme est encore amélioré. La dernière mise à jour date de février 2015.
Doomsday apporte de considérables améliorations au doom engine d'origine. Résumons :
+Prise en charge des couches graphiques Open GL et Direct3D
+Textures haute résolution nettement plus belles
+Grande palette de résolutions d'écran, de 640x480 à 1920x1080, en 7 ratios de largeur/hauteur différents.
+Antialiasing, filtrage anisotropique...
+Prise en charge de nombreux effets inconnus de Doom comme les halos de lumière, le brouillard, les effets de particules, l'effet corona...
+Possibilité de regardez à la souris dans toutes les directions, y compris vers le haut et vers le bas
+Réorganisation des menus, avec un grand nombre de paramétrages à régler. Il est notamment possible de reprogrammer toutes les touches du jeu à sa convenance.
+Amélioration considérable de la gestion de la carte.
+Amélioration de la qualité sonore.

Doomsday apporte un plaisir d'utilisation inégalé à tous les jeux utilisant le moteur Doom, à savoir :
+Doom 1 et Doom Ultimate ainsi que ses extensions Plutonia Expériment et TNT Evilution
+Doom 2 et ses « conversions totales », Hacx et Chex Quest
+Heretic
+Hexen et son extension Death Kings Of The Dark Citadel

A noter : pour la multitude des autres conversions de Doom 1 et 2, réalisées par des amateurs, je conseille plutôt d'utiliser un autre portage, Z Doom. Le rendu graphique de ZD Doom est inférieur mais il accepte la plupart des wad et il est très fiable...

Téléchargement

Vous trouverez les dernières versions sur le site officiel du programme.
Version pour Windows
Version pour MacOS
Version Ubuntu
Version Linux

Il est possible aussi de télécharger les dernières versions stables sur ce site, tout en bas de la page, à la section consacrée à Doomsday.

Installation

Avant d'installer Doomsday, je vous conseille, si vous l'utilisez sur un PC Windows, de faire un point de restauration. En effet, pour les besoins de cet article, j'ai fait beaucoup d'essais et de manips et il s'est révélé que Doomsday est de santé délicate. A un moment donné, il a cessé de fonctionner correctement. Une désinstallation suivi d'un nettoyage de la base de registres et des débris laissés par le logiciel n'a pas résolu le problème. Pour finir j'ai du faire une restauration, mais le dernier point était ancien et j'ai perdu pas mal de choses, ce qui m'a bien emmerdé.

Au premier lancement, le logiciel ouvre immédiatement le setup wizard et vous propose d'installer une sélection des jeux utilisant le moteur Doom. Effacez tout en cliquant sur Clear All, puis cochez la case du jeu que vous voulez installer. Ensuite, vous devez indiquer au programme l'emplacement du fichier wad de ce jeu.
Explication : de tous les fichiers que contient le dossier d'un jeu Doom sous dos, Doomsday n'a besoin que du fichier à l'extension wad. Il faut donc aller le chercher là où il se trouve.
Notez que sur certains sites vous ne trouverez à télécharger que le fichier wad. Pour jouer avec ce jeu vous devrez donc impérativement charger le wad dans un moteur comme Doomsday.

Pour installer un autre jeu plus tard, il suffit de relancer le setup wizard en passant par l'onglet Tools, Show setup wizard. Toujours commencer par un clear all, sinon on vous redemande les wad de tous les jeux cochés par défaut.

Paramétrages

Une partie du paramétrages se fait depuis le frontend de Doomsday, alors que d'autres sont accessibles uniquement depuis un jeu en fonctionnement.

Depuis le frontend, vous pouvez, à partir de shared settings, choisir des paramètres qui seront valables pour tous les jeux. Mais il est possible aussi de déterminer des paramètres spécifiques pour chaque jeu. Il suffit de sélectionner ce jeu et de changer les paramètres, depuis les onglets, à droite du frontend.
Cliquez sur settings et regardez Display pour commencer. Je vous conseille ici de cocher always start in windowed mode et de décocher toutes les autres cases.
Dans Graphics, si vous utilisez un PC récent, je vous conseille surtout de sélectionner les textures les plus grosses (4096x4096). Sinon laissez sur defaut.

Depuis le jeu en fonctionnement, lorsque vous appuyez sur les touches < ou ! le jeu se met en pause et un menu avec une ligne de commandes apparaît au bas de l'écran. Sans entrer dans le détail,  j'insisterai toutefois sur quelques points.

Renderer
Depuis ce menu vous pouvez régler les paramètres de rendu. Appearance vous permet de permuter entre 3 ou 4 rendus distincts mais les différences ne sont pas spectaculaires. Field of views est plus intéressant. Vous pouvez agrandir votre champ de vision, façon grand angle ou au contraire zoomer dans le décor. Personnellement, je préfère prendre un peu de recul...

3D & VR
Vous pouvez depuis ce menu sélectionner et régler un mode stéréo anaglyphique. Pour l'utiliser, vous devez disposer des lunettes adaptées, avec des filtres rouge et cyan ou vert et magenta. Mais autant l'effet m'avait paru extra avec Trackmania Nation Forever, autant je l'ai trouvé ici difficile à régler et inconfortable dans les environnements sombres qui prévalent la plupart du temps. Faites un essai si vous avez des lunettes anaglyphiques.

Video
Choisissez d'ici la résolution d'écran qui vous convient le mieux.


Téléchargement des jeux pris en charge par Doomsday

Vous trouverez sur ce site les fichiers wad pour :

Doom Ultimate, Doom 2, Doom 2 version française officielle, Doom TNT, Doom Plutonia,
Hacx est à télécharger ici.
Chex Quest, ici.
Heretic, ici.
Vous pourrez télécharger le wad d'Hexen - Beyon Heretic sur Robinson Jeux Gratuits
Et enfin Hexen Death Kings of the dark citadel ici...

A lire sur ce site, pour compléter votre information :

Doom 1 et 2 : article sur les deux premiers jeux dont la plupart des conversions sont tirées

Les conversions de Doom :

Doomsday : ce portage est le plus puissant mais ne vaut que pour les jeux de la série et les add-ons officiels.
Edge : portage plus sophistiqué que Zdoom mais moins universels.
Heretic : un Doom transposé dans un univers médiéval-fantastique.
Hexen Beyond Heretic et Hexen Death Kings of the dark citadel : les deux derniers jeux de la lignée des Doom, sur une thématique médiéval fantastique.

Les conversions de Doom : les conversions officiels de Doom 2.
Les conversions non-officielles de Doom 1 et 2


Rob Robinson, août 2015

Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();