Comme Robinson dans la crise spécial jeux gratuits

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Edge, portage de doom

FPS

Edge, excellent portage de Doom

En 1998, le code de Doom a été libéré ce qui a poussé de nombreux programmeurs à proposer des moteurs alternatifs pour piloter les fichiers wad. L'objectif étant de doter les jeux d'un rendu plus moderne. Il a eu des quantités invraisemblables de portages : Chocolate Doom, Doom Retro, Boom, PrBoom, MBF, ZDoom, ZDoomGL, GZDoom, CSDoom, Edge, 3DGE, Vavoom, Doom Legacy, JDoom, Doomsday...


Doomsday est incontestablement le plus avancé, mais il est de santé délicate et c'est le moins universel de tous les ports de Doom. Il fonctionne principalement avec les jeux officiels de la lignée des Doom et avec les quelques conversions plus ou moins soutenues par id-sofware.
Tout en offrant des performances assez proches, Edge à l'énorme avantage sur Doomsday d'accepter beaucoup de fichiers wad. D'après mon expérience, les 2/3 des conversions de Doom tournent sans problème avec Edge.
D'autre part Edge est un portage très stable et facile à utiliser. Il constitue donc une très intéressante alternative à Doomsday.

Un portage très performant

En matière de rendu graphique, Edge est un peu moins bon que Doomsday, mais il offre des performances comparables, avec notamment la prise en charge des transparences, ombres et lumières dynamiques, effets de particules...
Le portage assure une gestion performante des textures, prenant en charge notamment le mipmapping et le filtrage évolué des textures.
Il admet lui aussi les hautes résolutions et comme Doomsday affiche la vue libre commandée par la souris. Vous pouvez donc de façon très intuitive regardez à vos pieds ou au contraire explorer les hauteurs.
Il s'utilise comme Zdoom – donc très simplement - et il tourne sur Windows, Mac, Linux et Dos.

A l'usage j'ai constaté toutefois à plusieurs reprises une difficulté que je n'ai jamais rencontré avec Zdoom : des mécanismes qui ne s'enclenchent pas. C'est rare mais très embêtant. Avec Hell's Eventide, un mécanisme d'ouverture ne s'est pas déclenché. Après avoir tourné en rond pendant longtemps, je suis allé voir une vidéo du niveau sur Internet et j'ai vu où se situait le problème. Après avoir redémarré une partie, le mécanisme s'est enclenché normalement.
Avec Doom Résurrection, une porte qui s'ouvre sans problème quand on fait tourner le wad avec Zdoom refuse obstinément de s'ouvrir avec Edge...


Téléchargement

Téléchargez Edge de préférence sur le site Doom4ever. Descendez au 2eme tiers de la page pour trouver les paragraphes concernant ce portage.


Mise en route

Pour la version PC, il suffit de décompresser l'archive dans un dossier. Les jeux que je vous propose sur ce site étant essentiellement des conversions de Doom 1 et Doom 2, il faut que vous copiez les wads de ces deux jeux dans le dossier de Edge (Voir l'article sur Doom I et II).
Ensuite il faut copier dans ce dossier le ou les wads d'une conversion quelconque. S'il y a plusieurs wads dans votre archive, le bon est celui dont le nom se rapproche le plus du titre du jeu.
Certaines conversions sont aussi flanquées de quelques fichiers annexes. En principe ils sont inutiles mais si vous craignez que des données manquent au jeu, mettez-les tous dans le dossier de Edge. Je vous avoue qu'informatiquement parlant, je ne sais pas comment tout cela fonctionne. Par contre je sais qu'il est totalement inutile de copier les fichiers txt, bat, exe, diz, jpg, bmp...

Pour lancer la conversion il faut glisser-déposer le wad de ce jeu sur l'exécutable Edge135.exe (135 est le numéro de version, il peut donc changer). Si ce wad est accepté par Edge, il démarrera automatiquement, sans vous demander, comme Zdoom, de préciser de quel jeu il est une conversion.

Organisez un dossier complet par wad

Lorsque vous jouerez avec le jeu vous effectuerez des sauvegardes ou vous ferez des copies d'écran.  Celles-ci s’accumulent dans les dossiers savegame et screenshot. Si vous mettez tous les wads dans le même dossier de Edge, le portage va mélanger les sauvegardes de tous ces wads dans le même dossier, semant une belle pagaille. C'est pourquoi il est recommandé, après avoir paramétré le programme à votre goût, de dupliquer le dossier entier et d'en avoir un complet pour chaque conversion.

Paramétrage

Keyboard controls

Sélectionnez ici vos touches habituelles. N'oubliez pas de programmer une touche pour sauter  et monter (Jump) et une autre pour vous accroupir (crouch). Plutôt que de pivoter avec vos touches de déplacements gauche et droite, préférez translater. C'est moins réaliste mais beaucoup plus pratique pour éviter les tirs des ennemis.
La touche Tab vous permet d'accéder à la carte. La carte construite par Edge ressemble beaucoup à celle du Doom d'origine. Par défaut la carte est fixe et orientée (le haut correspond au nord) mais dans les menus vous pouvez demander à ce qu'elle pivote, en fonction de votre propre orientation.
Il y a deux touches pour zoomer et unzoomer sur la carte. Vous remarquerez que lorsque vous êtes sur l'écran de jeu, ces même touches vous permettent d'agrandir la vue vers l'avant en supprimant le HUD...
Autre petit perfectionnement utile présent dans le Doom d'origine et repris par Edge : le marquage de la carte (Add mark). Vous pouvez laisser un repère sur la carte en un lieu particulier avec M, et l'effacer avec C (touches par défaut).

Mouse / Joystick

Pour moi le réglage par défaut de la souris était beaucoup trop vif. D'où des rotations violentes qui font perdre la notion d'orientation. Une réglette permet de régler cette sensibilité, horizontalement et verticalement. Je suppose que cela dépend de votre souris...

Gameplay options

Ici mettez Jumping et Crouching sur on. Il n'y a pas lieu de modifier autre chose dans ce menu.

Set resolution

Au premier lancement, le jeu démarre en plein écran. Ouvrez Video options puis Set resolution. Depuis ce menu je vous conseille de passer en mode fenêtré et de choisir la résolution et le ratio hauteur/Largeur qui vous convient.

Video options

Par défaut les paramètres sont placés très bas. Il est probable que vous puissiez pousser tout à fond. Voyons ce qui nous est proposé :
Smothing adoucie les contours des objets mais en floutant beaucoup trop. Je vous conseille de le laisser sur off. En revanche, mettez HQ2X sur all.
Pour avoir les lumières dynamiques, mettez Dynamic Lightning sur on. Poussez les détails au maxi (high) et mettez le mipmapping sur best. Avec ces paramètres vous obtiendrez un rendu nettement amélioré.  
Si vous trouvez que les décors du jeu sont trop sombre ou trop clair, Brightness vous propose une réglette pour choisir une autre valeur. Faite votre choix.
Si vous aimez avoir un réticule de visée, choisissez une forme pour Crosshair.
Pour Map rotation, choisissez si vous voulez voir la carte pivoter ou rester fixe.


A lire sur ce site, pour compléter votre information :

Doom 1 et 2 : article sur les deux premiers jeux dont la plupart des conversions sont tirées

Les conversions de Doom :

Doomsday : ce portage est le plus puissant mais ne vaut que pour les jeux de la série et les add-ons officiels.
Zdoom et Zdoom GL : portages moins sophistiqués que Edge mais plus universels et très fiables.
Heretic : un Doom transposé dans un univers médiéval-fantastique.
Hexen Beyond Heretic et Hexen Death Kings of the dark citadel : les deux derniers jeux de la lignée des Doom, sur une thématique médiéval fantastique.

Les conversions de Doom : les conversions officiels de Doom 2.
Les conversions non-officielles de Doom 1 et 2

Rob Robinson, août 2015





Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();